Prologue : Un mauvais présage

Aller en bas

Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Dim 10 Juin - 3:21



*Je ne sais pas comment ça à pu dégénéré de cette manière, Moi qui pensais vraiment notre royaume était en paix. J'aurai dû savoir que ça devais arriver,que vais-je faire désormais...*


Quelques heures plus tôt




Une journée radieuse commence sur le magnifique royaume qu'est Hyrule, c'est à ce moment là qu'un jeune homme sorti de sa chambre légèrement en panique pour aller en trombe vers la chambre voisine. 

"Impa ! Il s'est passé quelque chose ? J'ai entendu Zelda cr... !" S'écrit le jeune homme blond à moitié habiller dans les couloirs tambourinant la porte quand soudains Une femme aux cheveux blancs lui ouvrit la porte en plein milieu de sa phrase le laissant tombée au seuil de la porte. 

Impa : "Darius, ayez plus de tenue, je vous pris. Néanmoins, je crains que ce cauchemar soit un mauvais présage." Dit la générale d'Hyrule d'un ton froid en se retournant vers ma princesse devenue reine depuis le temps pendant que Le jeune homme au teint légèrement mate se releva tenant son pantalon alors qu'il était torse nu, ce qui n'était pas aussi grave que cela en avais l'air puisqu'il s'agissait du frère de la reine ou plutôt de son demi-frère quelque peu protecteur avec celle-ci. Celui-ci regarda sa sœur dans son lit légèrement inquiète par les paroles d'impa.

Zelda : " Un présage ?" Reprit la jeune femme levée dans son lit les genoux plier montrant son inquiétude.

Impa : "Je crains que le royaume coure un grave danger très bientôt." Dit-elle de façon sérieuse en s'adressant aux membres royaux. Puis elle reprit " Nous devons nous hâter de trouver le Héros légendaire, avant que cela n'arrive."



Darius : "Je pense que j'en suis capable ! Générale, Laissez moi prendre quelques hommes avec moi et je pense être apte a montré ma valeur étant que fils du roi !" Reprit le jeune Homme se rapprochant d'une tunique verte et d'une écharpe bleue posée sur une chaise a coté du lit de la propriétaire de la chambre.

Zelda : " Assez mon frère, je sais que tu aimerais apporter ton aide aux royaumes, pour laver ton honneur sali par notre père. Mais tu en fais déjà asses, n'essayes pas de prouver ce que tu n'es pas." Reprit-elle d'un ton compatissant en lui attrapant la main de manière tendre, le regardant dans ses yeux rouge un léger désespoire.



Darius : " Mais il est de..." Répondit celui-ci mais se fit interrompre rapidement par un haussement de ton.


Impa : "Assez ! Darius en tant que fils Sheikah, mais aussi en tant que Capitaine d'hyrule vous devez rester pour protéger la princesse, seul le Héros sera nous guider. Vous pouviez faire vos preuves à ce moment-là." 


Darius : " Je comprends bien Impa, mais vous, je ne suis pas le protecteur de ma sœur, sans vouloirs vous vexer cette tache qui aurait était un honneur pour moi vous incombe, je ne suis que le bâtard du roi, mais je sens que je peux être tellement plus." Dit il en fermant les yeux d'un ton quelque peu triste. Mais il reprit plus sérieusement d'une droiture montrant sa musculature malgré son corps fin "Laissez moi au moins en tant que capitaine faire le tour du royaume et de nos contré pour trouver le héros que nous cherchons pendant que nous avons encore le temps."

Zelda : " Je t'accorde cela, mais sois prudent je te pris." Répondit-elle inquiète pour lui.

Sur ces mots Darius pris doucement la main de sa sœur pour qu'elle le lâche avant de partir ce préparé. Puis avec l'aide de sa gardienne se trouvant par la même occasion être sa nounou, elle s'habilla. Puis commença par faire le tour du château écoutant la farouche guerrière qui la suivais partout.

Un peu plus tard, alors que Zelda regardée avec attention chacun des soldats de son armés, quand elle vit de jeune recrue s'entraîner dans la cour au côté du commandant de l'armée se trouvant être aussi de bras droit d'Impa et l'amie d'enfance de la reine, dans son immense armure mais il semblait qu'elle eût oublié de mettre son casque se qui fit légèrement sourire Impa. Mais au même moment vers la porte un groupe de cavalier s'apprêté à sortir du royaume, quand la princesse regarda vers cette direction, elle vit son demi-frère, Sortir au galop avec 4 autre soldat. le poing sur le cœur elle semblait inquiète, quand soudain un bruit se fit entendre du côté des recrue elle se penchât au dessus du murais.

Impa:" ceci sont toutes les recrus de la garde, ils sont pour certains prometteurs, mais il est peux probable que nous trouvons le héros ici. Nous devrions étendre nos recherches comme Darius est en train de le faire." Reprit-elle septique vis a vis de ses recrus, toutefois elle regarda en direction des jeunes recrues.


L'un deux arrivé à se démarquer du lot, d'ailleurs il regarda en direction de la reine se que la commandante remarqua et fit de même et pendant que Zelda fit signe à a son ami d'enfance et a la jeune recrue, un des soldats arriva en trombe, auprès d'Impa, il prit son souffle une demi seconde puis repris instantanément.

Soldat : "Le capitaine reviens, euff... il semble qu'il a était attaquer les soldats qui était avec lui ne le sont plus, euf..euf... Et des nuage noir se forme vers la direction ou se diriger le Capitaine. euf... Il semblerait que nous soyons attaqués." dit t'il en manquant d'asphyxie entre ses paroles.

Sur ses parole la jeune reine se précipita vers l'entrée du château suivi d'Impa alors que  Darius brièvement blessé revenais as grand galops  sur sa jument Red qui semblait  légèrement amoché aussi. 

Pendant ce temps alors que c'était la pause des gardes, la jeune recrue  du nom de Link se faisait taquiner. quand soudain l'une ombre se fit remarquer derrière lui qui fit fuir ses collège.

Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Dim 10 Juin - 19:15


Amalia était appuyée contre un mur, observant l'entraînement des nouvelles recrues d'un air dépité. Ces soldats n'auraient aucune chance de survie sur un vrai champ de bataille. Heureusement pour eux, les jours où Hyrule était menacée semblaient loin.

Son regard passait d'un soldat à un autre, parfois accompagné d'un ordre du genre : "C'est pas comme ça qu'on tient une épée !" "Bon sang, mais t'as vu ta posture ?" ou encore le classique "Tu tiens ton arme à l'envers !". Et contrairement à ce qu'on pouvait croire, ça arrivait très souvent. Trop souvent.

Amalia soupira, encore plus dépitée qu'avant. Hyrule n'était pas au meilleur de sa forme et les bons soldats manquaient cruellement. L'armée avait bien quelques bons éléments, mais ça ne suffirait pas en cas de grosse attaque.

Enfin, elle passa son regard sur Link. Lui, au moins, il était compétent. Elle sourit légèrement avant de s'approcher de lui, tout en lui faisant signe qu'elle voulait lui parler.

Ce dernier arrêta son mouvement de bras, avant de se redresser pour regarder sa supérieure, un léger sourire en coin sur son visage.

Amalia : "Tu t'améliores de jour en jour. Si ça continue, tu vas même pouvoir me remplacer !" Dit-elle, légèrement amusé.

Le jeune épéiste passa une main derrière sa tête, flatté. Puis il releva ensuite son regard pour regarder vers les remparts du château. La Princesse Zelda et Impa s'y trouvaient, entrain de regarder l'entraînement des recrues.

Amalia leva également la tête, regarda la Princesse qui lui fit signe, ce qui la fit légèrement sourire en coin. Elle fit un léger signe de la tête pour toute réponse.

La Princesse fit ensuite signe à Link, ce qui captiva son regard. Amalia ricana légèrement, avant de mettre un léger coup de coude à Link.

Amalia : "T'es au courant qu'elle fait pas signe à n'importe qui, hm ?" Dit-elle avec un sale sourire. Link regarda ailleurs, un peu gêné, Amalia éclata de rire. "T'es trop mignon quand tu fais ça, mon vieux." Dit-elle sans gêne aucune.

Amalia et Link relevèrent ensuite la tête pour voir Zelda et Impa continuer leur chemin vers la fin des remparts, là où on pouvait apercevoir les vastes pleines d'Hyrule.

Amalia soupira ensuite très légèrement, avant de lancer un "Repos !" général, obligeant les nouvelles recrues à prendre une pause, pour leur plus grand soulagement.

Quelques soldats accostèrent Link pour le taquiner sur le même sujet qu'Amalia avait abordé précédemment, mais dès qu'ils virent la femme en armure s'approcher, ils préféraient aller voir ailleurs.

Amalia : "Link. Quand Impa reviendra, j'aimerais que tu viennes avec moi. J'ai quelque chose à vous dire à tous les deux." Dit-elle, sérieuse. "Ça fait très longtemps que j'aurai dû faire ça, tu n'as clairement plus ta place parmi les recrues." Dit-elle avec un léger sourire, sachant pertinemment que cela lui ferait plaisir.

Link fit un sourire en signe de réponse, mais il était clairement heureux de la bonne nouvelle.

C'est alors qu'elle vit un soldat entré en trombe et courir vers les remparts. Intriguée, elle fixa un instant le haut des remparts, le soldat se précipitant vers Zelda et Impa.

Amalia : "C'est pas bon ça... Il a dû se passer quelque chose. J'ai vu un peu plus tôt Darius partir avec une petite troupe de soldat... Et ce soldat en faisait partie." Dit-elle, pas très rassurée.

Link la regarda un instant, avant de fixer le soldat qui venait sans doute d'annoncer une mauvaise nouvelle au vu de la tête que faisait la Princesse. Cette dernière se précipita avec Impa dans la cours où s'entraînait les soldats et ordonna qu'on abaisse le pont.

Darius arriva ensuite dans un sale état. Zelda se précipita à ses côtés, suivie d'Impa et bientôt d'Amalia.

Zelda : "Darius, que s'est-il passé ?" Dit-elle, a bout de souffle à son tour.

Amalia : "Et quoi, Toutou, t'es tombé sur des Wolfos ?" Dit-elle, légèrement moqueuse.

Impa : "Amalia." Dit-elle, froidement.

Amalia : "Désolée, Générale." Répliqua-t-elle simplement, avant de retourner près de Link. "Désolée mon vieux, mais va falloir attendre ton tour. Apparemment, y a des trucs pas très gentils dehors. J'espère que t'es prêt. Parce que tu viens avec moi."

Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Lun 11 Juin - 19:11


Quelque instant plus tot




Alors que les portes du chapeau s'ouvraient vers les plaines, une petit groupe de cavalier s'y diriger a grand galop avec à sa tete le capitaine Darius et son air serieux et son léger sourire grincé habituelle lorsqu'il monte à cheval. Les quelques soldats qui était avec lui était des soldats etait des combattant très aguerrit que le capitaine connaisais bien, et en qui il avais confiance pour une mission comme celle-ci. 

*Pataclap Pataclap Pataclap Pataclap* 

Ce bruit résonait dans les rue de la capital qui entourait le chateaux, avançant vers les pleines.

Jolph : "Dites-moi Capitaine, vous nous avez demandez de vous suivres mais pour quel raison au juste ?" Dit l'un des 5 soldat qui était derriere un autre soldat a la gauche du du capitaine. intriguer par ce départ précipité.


Darius : "j'ai besoin que trois d'entre vous aller faire une annonce, en guise d'invitation a un tournois de force organisé par la reine, que tout les braves qui souhaite participer sont les bienvenue." répondit-il d'un air concentré. 


Robol : " trois ? mais capitain vous nous avez demander de venir pour cela ?" répliqua immadiatement celui qui était un peu en retrait machouillant un morceau pain.

Karra : " Tais-toi donc, gros morfale depuis quand tu manque de respect a notre capitaine ? puis arrete de manger pendant les mission bientot ton armure sera trop petite pour toi !" reprit celle qui était juste devant lui a droite pendant qu'elle était en train de remettre sa meche de cheveux blond dans son casque.


Nepheith : " Elle à raison, si le capitaine nous a demander de venir c'est qu'il y as une bonne raison. N'est-ce pas capitaine ?" Reprit la soeur de la précédente qui semblait avoir un cache-oeil, qui se trouvé juste derriere a droite de celui-ci.


Darius : Effectivement Nepheith, cela n'ai qu'une partie de la mission, je n'ai rien dit a ma soeur, mais j'ai besoin de personne de confiance, si nous somme parti a six c'est pour faire croire à ma soeur que nous allons tous ensemble  nous occupé de ça, c'est pour cela que toi d'entre vous devront faire diversion pour moi, pendant que deux d'entre vous allez me suivre j'ai besoin de réponse et je crain... qui à t'il Dak" Reprit, Darius  plus inquiet que jamais sur le reve qu'as fais ça soeur se matin, Mais il fut rapidement inttérompu.


Dak : "..." sans un bruit fit le dernier soldat qui se trouvé entre Jolph et Darius, Pointant du doigts le ciel qui devenais sombre prendre noir comme-ci les ténèbres venais s'ouvrir sur leurs tete. 




Darius :" Halte ! " Cria brusquement Darius le poing levé pour stopé sont équipe, tout en forçant jumant brune au reflet roux et a la crinière blonde de s'arreté. Sans s'expliqué les soucis froncé, il sortis ses deux ses deux épées à double lames. " Jolph, Dak Rentrez immédiatement, et prévenez le général de que toutes les troupes sont requise ! Les autres Aller mettre tous les civil à l'abris et demander au avant poste de fermer les porte pour ralentir leurs avancé." 

Jolph : " Mais capitai..." Aller reprendre le jeune soldat qui était pret a se battre, Mais Darius ne le laissa pas finir ! 


Darius : " C'EST UN ORDRE !" Criat-il de nouveau faisant face seul à toute une armée de monstres et autre entité. " je vais essaye d'en retenir un maximum pour facilité votre fuite, je vous inquièté pas je vous suit." finit-il d'un ton  triste mais essayant de garder son sang froid.

Robol : " RAAAAAAH ! " cria le soldat enrobé en fonçant à cheval dans le tas en tenant sa grosse épées à deux mains droite  en position de combat " Pas question de vous laissez les combattre seul !" 


Nepheith : "Abruti ! Reviens là, tu ne fais pas le poids" criat-elle en galopant dans sa direction pour essaye de le rattrapper. "Tu n'a pas compris que le Capitaine voulais se sacrifier pour nous sauvez la vie !?"

Darius : "Revenez tout de suite et fuyez !" s'écriat-il de nouveau la plume de son chapeau dans le vent qui soufflet vers cette armée de monstre. Et Alors que les deux soldats qui était en avant en train de s'occupé des gobelins qui se trouvé en première ligne.


Robol : " Pardon, Capitaine,  je préfere me sacrifier pour vous  car vous etre bien plus important que nous 5 réunni.." mais Darius n'y meme pas le temps de réagir qu'un homme en rouge arriva devant les deux soldat et transperça Robol en plein poitrine avec sa lance d'une main et d'un autre il Attrapat avec une géante patte étrange qui bruler la pauvre femme, mais dans un dernier souffle essaya de parler.

Nepheith :"Fuyez ..." et sans regarder Darius fit demi-tour comprenant que c'était leurs choix et qu'il devais respecté leurs volonté, alors il pris la soeur de la vaillante qui était au main ennemie pour essaye de la sauvé.

Mais au meme moment Il se fit attaquer par une créature a moitié spectral utilisant une bien sombre magie; il réussi a contré l'attaque mais pas sans séquelque. mais il continua son chemin avec karra pendant que Dak et Jolph avais déja fais demi-tour pour prévenir le générale Impa. Les ennemis ne semblait pas intéresser par Suivre le Capitaine, et la soldate en larme. 


Darius: " Karra ressaisie toi, ce n'ai pas le moment pour cela, vas prévenir les village allantour et je tu aura tout le temps pour cela ensuite, alors Va ! c'est un ordre de ton Capitaine "

Darius arriva ensuite quelque peu amoché par l'attaque en traitre de se mage. Zelda suivi d'Impa et d'Amalia et d'une jeune recrue que Darius avais déja remarquer plusieurs fois venaient d'arrivé à l'entrée au moment ou il décendait de Red sa jumant.




Zelda : "Darius, que s'est-il passé ?" Dit-elle, manquant légèrement de souffre.

Amalia : "Et quoi, Toutou, t'es tombé sur des Wolfos ?" dit la commandante cuirassé qui ne manquer pas de culot, mais en réalité Darius et elle etait très proche et se permettez quelque liberté entre eux.

Impa : "Amalia." Dit-elle, froidement.

Amalia : "Désolée, Générale." Répliqua-t-elle simplement, avant de retourner  parler a la jeune recrue discretement. 

Darius : J'aurai préféré me fais attaquer pas des Wolfos, la c'est bien plus grave, Nepheith et Robol sont mort... Désolé, Amalia Tu les avais très bien entrainer... mais on n'a pas eu de chance." commença l'homme d'un ton démoralisé. "j'ai demander à Karra de partir prévenir les villages allentours. j'en conclus que si vous etre là Jolph à réussi a vous prévenir attend. Il faut fait appel a toute l'armée nous somme attaquer pas une gigantesque armées de de monstre je dirais 3000 a tout cassé je n'ai pas vraiment eu le temps de s'il y en avais d'aventage !" Sur ses mot il fit sonné la cloche de la porte pour prévenir les autre soldat que la faire retentir a leurs tour. 

Tout les soldats se prépara dans tout le chateau

Impa : "Comment cela se fait-il ? " reprit-elle pendant qu'elle avancer avec lui et vers la premiere ligne.

Darius : "Je ne sais pas, et je ne connais pas se qui les controle mais il aussi puissant voir meme peut-etre plus puissant que nous. j'ai eu beaucoup de chance, d'avoir pu revenir,si..." il reprit en laissant un silence la fin, mais releva la tete légèrement en colère avec un sourire crispé en tenant fermement ses double lame dans chaque main.

en quelque minute L'armée d'Hyrule se plaça rapidement avec Zelda Impa, Amalia et Darius a la tete. 



C'est Alors que l'assaut commença. 


Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Lun 11 Juin - 21:08


Amalia fixa Darius quelques secondes suite à la terrible nouvelle qu'il venait de lui annoncer. Nepheith ? Robol ? Morts ? Amalia serra dents et poings. Même si elle n'en avait pas l'air, elle s'accroche aux recrues qu'elle entraîne et qui montent en grade grâce à elle.

Amalia : "Darius. Qui a fait ça... ?" Dit-elle en essayant de rester indifférente, mais clairement, si elle retrouvait celui ou celle qui les avait tués... Sans compter qu'il restait Karra dehors. C'était les 3 qu'elle avait eut à entraîner, et c'était grâce à elle qu'ils étaient devenus des soldats puissants... Et pourtant, ils étaient tombés comme rien.

Impa : "Amalia. Je sais que c'est une affreuse nouvelle mais nous n'avons pas le temps de les pleurer." Dit-elle avec une pointe de compassion dans la voix.


Amalia : "Je le sais, Générale. Je veux juste retrouver leur meurtrier." Dit-elle de manière légèrement agressive. "Mais je sais ce que vous allez dire, Générale. La vengeance n'est pas une solution et cela ne les ramènera pas. Mais je veux au moins que leurs âmes soient en paix, où qu'ils soient." Dit-elle pour conclure avant de lancer un regard à Link, qui la regardait tristement. "Toi, tu meurs, je te tue. Pigé ?" Fini-t-elle avant de s'avancer auprès de Impa.

Impa : "Comme Darius l'a si bien dit, il y a facilement plusieurs milliers de monstres derrière nos remparts..." Dit-elle, légèrement sceptique. "Amalia, comment vont nos troupes... ?" Osait-elle quand même demander.

Amalia : "Souhaitez-vous réellement une réponse, Générale ? Si la moitié survie, ce serait déjà un miracle. Surtout après la perte de Nepheith et Robol." Dit-elle en soupirant légèrement. "Quand je pense que Nepheith allait être promue..." Dit-elle en baissant légèrement la tête.

Impa soupira à son tour, avant de regarder Amalia.

Impa : "Nepheith était une grande guerrière, comme Robol, et je sais plus que quiconque ce que cela fait de perdre un soldat que nous avons entraîner personnellement. Mais tu dois te ressaisir Amalia--"

Amalia : "Je sais, Générale. Vous dites cela, parce que vous avez peur de nous perdre, moi, Zelda et Darius. Mais sachez bien que moi, pour me tuer, va falloir le faire. Et temps que je serai vivante, personne, je dis bien PERSONNE, ne touchera à Zelda. Quand à Toutou-- Je veux dire Darius, bah... Vous voyez bien qu'il a réussi à revenir ? J'm'inquiète pas pour lui. Même une armée de 3000 monstres serait incapable de le tuer." Dit-elle en haussant simplement les épaules.

Impa se contenta simplement de sourire en coin, avant de regarder à nouveau devant elle.

Impa : "La situation semble désespérée, mais nous pouvons le faire."


Amalia : "Tch. Comme si j'avais peur d'aussi peu de monstres." Dit-elle avec un sale sourire. "Moi, ce que je crains, c'est que l'armée se réduise considérablement." Dit-elle en regardant derrière et en voyant la plupart des recrues trembloter sur leurs jambes. "Générale, vous devriez prendre avec vous les nouveaux, ils auront moins peur à vos côtés qu'aux miens. Vous savez, Demi-Démon, tout ça, tout ça... Limite, je pense qu'ils ont plus peur de moi que de ce qu'il y a en face..." Dit-elle, dépitée.

Impa : "Hm... Et toi ?" Dit-elle en haussant un sourcil.

Amalia : "Moi ?" Dit-elle avant de reculer légèrement pour passer un bras autour du cou de Link pour le ramener près d'elle. "Moi, j'vais évalué ce gamin-là !" Dit-elle avec un sourire fière d'elle, étranglant légèrement Link au passage.

Impa : "Tss..." Ricana-t-elle simplement. "Fais comme bon te semble, mais fais attention à toi."

Amalia : "Je gère." Fini-t-elle sur un clin d'oeil avant de faire avancer Link devant elle. "Allez mon gars, c'est ta chance d'impressionner ET Impa ET Zelda. Me déçois pas." Fit-elle avec un sourire en coin avant de sortir son épée de son fourreau et de s'armer de son énorme bouclier d'ébène.

Amalia et Impa furent les premières à foncer vers les ennemis lorsqu'elles passèrent le pont du château d'Hyrule. Elles avaient bien évidemment dit à la Princesse Zelda de rester en arrière et de faire attention, mais cette dernière préféra se diriger vers les forts alliés les plus proches pour savoir si leurs soldats positionnés là-bas allaient bien.

Amalia : "Princesse, revenez !" Dit-elle avant de s'élancer à sa poursuite, mais trop tard, les monstres avaient déjà tendu une embuscade et avaient isolé la Princesse et un groupe de soldats du reste de l'armée en fermant les portes du premier fort. "C'EST PAS VRAI !" Hurla Amalia en frappant sur la porte du fort, laissant une marque de poing visible dans le bois des portes.

Puis elle se retourna pour regarder après Link qui était censé la suivre, ce qu'il faisait avant qu'elle ne s'élance vers les portes du fort. Elle chercha après au milieu des batailles incessantes qui se profilaient devant elle, puis elle l'entraperçut, entrain de faire fuir (et de terrasser) un bon nombre de monstres tout en aidant des recrues qui avaient bien trop peur pour bouger.

Amalia : "Générale !" Dit-elle à Impa, l’obligeant à se retourner pour savoir ce que lui voulait Amalia, elle put ainsi observer un bref instant la recrue du nom de Link.

Impa : "I-Il est doué..." Dit-elle, clairement étonnée.

Amalia fit un sourire en coin avant d'avancer vers un fort que les ennemis venaient d'ouvrir. "Je pense qu'il n'a pas besoin de moi au final." Souffla-t-elle en haussant les épaules.

"A-AU SECOURS ! J'AI BESOIN D'AIDE !"

Amalia se retourna suite à cet appel à l'aide, mais à peine avait-elle pénétré dans le fort que les portes se refermèrent une nouvelle fois.

Amalia : "Une embuscade... Comme c'est original." Souffla-t-elle.


"Toi... Tu n'es pas comme tous ces incapables... Tu as l'air forte..."


Amalia : "Hm ?" Dit-elle, observant chaque recoin du fort mais en ne voyant personne.

C'est alors qu'un immense rugissement déchira le ciel avant qu'un immense dragon enflammé se dirigea vers le fort pour s'y poser. Le dragon observa un instant la femme chevalier avant de replier ses ailes sur lui et de prendre une apparence humaine. Un homme avec un casque représentant une tête de dragon et recouvert d'une armure qui avait l'air aussi solide que les écailles d'un dragon se dressait devant elle, sa lance tendue vers elle.

"Je te défie." Dit-il simplement, visiblement assoiffé de combats.

Amalia haussa simplement les épaules, avant de tendre sa lame vers lui.

Amalia : "Si tu crois que tu m'impressionnes avec tes flammes et ton arrivée trop classe, tu te trompes lourdement." Dit-elle avec une indifférence presque insultante.

Volga : "Mon nom est Volga. Et je serai sans doute ton dernier adversaire." Dit-il, sans émotion si ce n'est qu'il semblait impatient de la combattre.

Amalia : "Ben tiens donc." Ricana-t-elle. "Désolée, mon petit lézard, mais j'ai une Princesse qui m'attend. Alors tu vas bouger ton joli derrière bordé d'écailles avant que j'te le botte."

Le dénommé Volga retenu simplement un rire amer. Clairement, cette fille était folle à ses yeux.

Amalia
: "C'est ça, ris. On verra qui rira quand j't'aurai arraché les canines pour m'en faire un collier." Dit-elle avant de s'élancer vers lui, bouclier en avant.


C'est alors que l'homme-dragon, se recula légèrement en rabaissant sa lance avant de changer son bras libre en immense serre draconique. Et d'un coup, il intercepta Amalia en mettant un coup de sa puissante griffe dans le bouclier d'Amalia, ce qui l'éjecta avec une extrême violence contre les portes fermées du fort. Elles s'ouvrit violemment, a moitié détruite suite au choc. Quand à Amalia, elle tomba lourdement au sol.

Amalia : "Eh... Il plaisante pas celui-là..." Dit-elle en essayant de se relever, quelque peu sonnée.

Suite au vacarme que la porte fracassée fit, Impa, Link et presque toute l'armée d'Hyrule présente dans cette section de la plaine d'Hyrule se retournèrent pour voir Amalia au sol, une des deux immenses portes fracassée à ses côtés.

Sans réfléchir, Link se précipita à ses côtés avant de se mettre devant pour la protéger du danger. Il vit ensuite le chevalier dragon sortir du fort tout en faisant quelques mouvements avec sa lance.

Amalia : "Link, c'est pas une bonne idée... Va-t-en, j'm'occupe du lézard..." Dit-elle en peinant toute fois à se relever. Mais Link n'écouta rien et resta devant elle.

Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Jeu 14 Juin - 17:49





Après une longue discution, et multiple accord pour que tout le monde sois satisfait, L'assaut fut lancé Impa et amalia à la tete, c'est alors que tous les soldats se lançairement dans la bataille. La princesse suivit de pres par Darius parti avec un groupe les fort d'avant poste d'hyrule affin de voir s'il y avais des victimes ou simplement des blessé parmis les soldats qui était de garde. A toute allure, aucun d'eux ne fit attention que la commandante leurs parler, Darius biffurquas concentré laissant la princesse aller au fort centrale pendant que celui-ci avec quelque soldat  alla vers l'est.

"Avec moi!" dit-il Criat le jeune capitaine en fonçant dans le fort une arme tenue face a lui pendant que l'autre était tenue de l'autre main derriere lui. Une fois dans le fort, cape au vent, il comprit que l'énnemie avais déja pris posséssion des lieux et qu'ils avait tendu une embuscade pour divisé les troupe, malheureusement la pricesse aussi était pris au piège, et alors que tout le monde était dans le feu de l'action, Darius fit appele a une fée qui sorti d'un bocale, afin qu'elle puis-ce faire passer le message au autre de l'autre coté.

Darius : " Proxie désolé de te sortir dans un moment pareil mais vas demander de l'aide pour la princesse je sais que tu sera capable de les soldats pour qu'ils ne meurt pas ! je te fais confiance" Dit-il avant de l'envoyer  dans les air avant d'attaquer les monstre qui lui barré la route.

Etant agile, il su esquivait les attaques de ses ennemi en leurs donner des coup de taillade ses se épées griffes. Il réussi a ce frayait un chemin avec les soldat qui était derriere lui pour remonté vers le fort ou ce trouvais ça soeur. " Ne lachez pas votre garde, et avancé de manière groupé." Reprit-il pour que ses alliés ne se face pas tuer.

Pendant ce temps là du coté de Proxie qui avais du mal a passer entre les monstres malgré sa taille se faisait harceler  et chercher quelqu'un qui pourrais la protéger.

Proxie : "A-AU SECOURS ! J'AI BESOIN D'AIDE ! Des monstres m'attaque ! " Criat-elle avant de tomber sur la jeune recrue d'amalia qui armer d'une épée et d'un bouclier venait de se lancer contre les ennemies montrant ainsi sa valeurs au près des autres. Le jeune homme triompha des goblins quand celle-ci se plaça dans l'armure de link, mais celui-ci ne su rien dire, alors elle reprit " Merci, je suis Proxie, Tu dois etre Link je me trompe ?  tu semble plutot doué, et vouloir protéger Hyrule des monstres, mais tu semble completement perdu, suit mes conseils je t'indiquerai la voix, tout les deux on formera une superbe équipe" Link fit un signe de tete et commença a avancé.

Mais au meme moment La commandante se fit enfermet a son tour dans le fort nord. Link essaya de s'en approcher mais un un lezalfos lui barra la route, ainsi commença une bataille entre cette créateur et la jeune recru. Rapidement le courageux blond réussi a s'en défaire, mais avant meme de pouvoir ce rapprocher  de la porte du fort, Amalia se fit explusé d'une extreme violence par celle-ci en la détruisant en miette.

Proxie qui avais vu toute la scene  se rapprochat d'Amalia qui ne fit pas tout de suite attention a elle.

Amalia : "Eh... Il plaisante pas celui-là..." Dit-elle en essayant de se relever, quelque peu sonnée.

Proxie : " Hey, ça va ? tu semble avoir du mal ! Darius étant de l'autre coté contourne pour rejoindre la Princesse, Faites attention à celui-la c'est lui qui à attaque Darius tout à l'heure." Mais alors qu'elle disais ça elle eu peur de celui-ci qui la regarder depuis le centre du fort, et retournât ce cacher dans les vêtements de Link.

D'ailleurs celui-ci c'était rapprocher d'Amalia en se mettant devant elle. Le dit Volga ce rapprochat a son tour semblant vouloir en finir rapidement. Link ne s'emblait plus écouté se que la jeune femme disais mais était belle est bien concentré sur son ennemi. Proxie remarquat un point faible dans la posture de l'homme dragon et le fit discraitement savoir à Link. c'est alors que le courageux jeune homme se lanca sur le lancier rouge, le repoussant de façon magistral vers le fort afin d'évité des dommages collatéraux chez ses compagnon soldat.

Et alors que Link à le bloquer, il réussi derriere à le mettre à terre. Alors l'homme se releva énervé en poussant un cri de rage puis dit L'homme sortant ainsi ça serre de dragon repoussant le jeune homme  qu'il se releva de nouveau

Volga :" Gamin... tu as réussi a me mettre en colère... "  sortant ainsi ça serre de dragon repoussant le jeune homme  qui du coup semblait etre inconscient. Mais Impa se mit devant lui alors Volga reprit " Pff... Je vais vous envoyer tout les trois en enfer..."

et sur ses mot soufflat une énorme flamme dévastatrisse, link repassa de nouveau. Pensant que les trois combattant aller mourir de cette attaque dévastatrice, le dragon se retourna  d'un air satisfait. Mais une splandide lumiere apparut qui coupa et fit disparaitre les flamme de Volga, cette lumiere était tellement éblouissante que  l'homme fut surpris en ce retournant car tout le monde était resté indenme. En regardant de plus pret, une fois lattaque totalement évaporé on pouvait appercevoir Link debout face à lui pret a en découdre, la lumiere qui venais de surgire semblait venir de sa main et on pouvais voir  un triangle s'y formé, il semblait au passage que cette lueur se reflété parfaitement dans les yeux d'Amalia comme un écho visuel. Pris d'agassement Volga reprit sa forme draconique puis parti laissant ainsi la voix  pour la porte Nord du chatelet.

Du coté de Darius au meme moment, celui ci n'avais pas réussi a faire le tour pour rejoindre la princesse, alors qui décida de faire quelque chose.

Darius : " Soldats notre progression ne fais que rallentir, replions nous au temple !" Criat-il de nouveau en fermant la marche laissant ainsi les soldat battre en retrait sans encombre, les montres tombait a ses pieds les un après les autres.  tout en recullant vers le temps, mais ils semblait completement encerclé,  alors il reprit :" Utilisez les bombe choux du temps  et envoyez les au plafond  nous devrions survivre le temps que la princesse arrive."

Sur ses mot les soldat s'exécutairent en envoyant les bombe sur le plafond du temps se qu'il créa un éboulement bloquant ainsi la porte par les rocher.



Darius : " bien reposez vous un peu,  les monstres ne pouront pas rentré tout de suite, vous mérité cette pause." Sur ses mot il retira son chapeau et rengea ses épées dans leurs foureaux sous sa cape.  Les soldat semblait exténuer par le combat, et malgré que celui-ci ne faisait que commencé, Darius lui était largement en état de continuer, mais il pensais d'abord aux troupes, puis il se demandais *comment les autre s'en sorte, après un combat pareille sur la longue tous les soldats tomberons comme des mouches, je dois trouvé une solution et vite.*

Puis il se rappela de l'entré secret sur le coté dans le temps, menant au soutterain à l'encien chateau ou une épée légendaire avais était scéllé. alors Le jeune homme au teint mate emprinta ce passage pendant que les garde  attandait dans la salle. Darius marchat pendant quelques instant puis arriva dans une piece qui semblait se trouvé sous le temple pourtannt celle-ci semblait emplie de verdure et éclairé par la lumiere du soleil.



Darius était devant ce qu'il espéré, une solution pour lui de sauvé son peuple et surtout ceux qui pour lui était le plus important c'est à dire Amalia, Impa et surtout sa soeur. L'épée légendaire des Quatres, une arme qui avais déja éradiquer le mal jadis et protéger hyrule, Le Desire de Darius et devenir un heros et lavé son honneur de sheikah  et de fils du roi etait a porté de main. Il s'avança devant l'hotel, Possant sa main sur la paume de l'arme. et alors qu'il tira un rire surgit dans la piece.


Soudain la piece s'assombrit la verdure était couverte d'une fumée noir darius sur ses garde pris l'épée des 4 et se préparat à combattre en sortant une de ses épée a double lame paralelle  comme le veux sa façon de combratte.




Darius : "qui vas là ?"  dit-il fort en regardant autour de lui, mais soudain le cris persant des soldats se fit entendre dans le couloir menant au temps alors Darius s'y précipitat, une fois arrivé Darius fut surpris, la fumée noir semblait avoir pénétré celle-ci et tout les soldat était comme ci absorbé par celle ci, ma seule porte menant a la sorti condanné par le mur de pierre les quelque soldat qui essayer désespérément sortir en tappant dessus se faisait engloutir a son tour, il ne resta plus que Darius, tout fois la fumé semblait évité de se rapproché de l'eau sacréé des fée. Stupéfait Darius se demande quoi faire. Quand le rire de tout à l'heure repris mais cette fois un visage pouvais etre mis sur celui-ci, Le jeune blond qui avais les cheveux visible en arriere puisqu'il n'avais pas son chapeau regarda en haut pour appercevoir celui qui était la cause de tout cela alors il cria de nouveau " Qui diable etre- vous ?" et c'est à ce moment la qu'il se mit à pensé *Je ne sais pas comment ça à pu dégénéré de cette manière, Moi qui pensais vraiment notre royaume était en paix. J'aurai dû savoir que ça devais arriver,que vais-je faire désormais...*

??? : " hmm hmmhmhm... J'espere bien en profité, Tu me semble fort, mon pouvoir ne semble pas t'affecter..."Commença le jeune homme au tain bleu, mais de ses yeux rouge persant l'obscurité il appercu l'épée qui le détenait prisonnier "A moins que ce ne sois l'épée qui te protége, Oh mais quel impolie je fais j'ai omis de me présanté, Je suis Vaati, pour vous servir" dit le ténèbreux jeune homme au cheveux violet.

Sur ses mots Darius recula de quelque pas, il était totalement abarsoudit. Il ne savais plus quoi faire. Mais Vaati s'évapora pour réapparaitre derriere Darius.

Vaati : " Hum... Je retire se que j'ai dit l'épée n'y ai pour rien tu semble etre issus d'une malheureuse erreur qui te rend bien plus fort que tu ne le fais croire. je pense que je vais m'ammusé un peu avec toi" reprit-il en attaquant le capitaine qui réussi a contré l'attaque pas sans conséquance, puisque qu'en faisant ça il fit tombé l'épée des quatre dans la fontaine et son arme au sol.



Darius ayant reculé grandement se retrouva avec qu'une seule arme qui était encore ranger, serrant les dents il décidat de passer a son véritable art de combat en vu de l'ennemi il n'avais pas le choix trouvant deux bouclier d'hyrule laisser par les soldats disparut, le capitaine contra l'attaque du sorcier avec les bouclier sans trop de mal, avec un bouclier dans chaque main, il était pret a combattre,

Darius :" je n'ai pas peur de toi Sorcier d'un autre temps, mon pere a déja réussi a t'enfermer avant sa mort je ne sais pas comment mais je vais faire de meme ! tu vas connaitre se qu'est la défaite, on ne m'appele pas Darius, le bouclier offencif d'Hyrule pour rien !" dit-il avant de se ruer vers l'ennemi.

Vaati: "Tu est un cobaye intéressant pour recouvrais mes pouvoirs, je vais m'ammuser un peu avec toi" Mais au meme moment qu'il venais de dire ses mots, une sorte de breche s'ouvrit laissant tomber pas un mais deux garçon en tunique verte, se qui freina instantanément les deux combattant.


les deux petite garçon blond se relevairent, et celui au yeux noir pris un masque de renard au sol pour le donner a son partenaire au yeux bleu. En les regardant Vaati rentra dans une colere, et décidat de ne plus s'ammusé finalement. Alors il s'évaporat de nouveau.

Darius s'approchat des garçon mais il semblait avoir lacher les bouclier, il récupéra sa lame griffe, et tete baisser il était face au garçon. les deux petit se retournairent et le frere de la princesse dit avec difficulté

Darius : " N.Ne..Restez... pas là... les gamins..." Mais il n'u le temps de terminé sa phrase qu'il donna un viollant coup au deux garçon qui tombairent tout les deux dans l'eau de la fontaine inconscient, Darius ne se controlais plus et son tain mate devenait pale limite bleuté et ses cheveux grisailler... " Voilà un corps des plus intéressant,  je vais surement l'empreinté quelque temps" dit t'il avant de disparaitre en laissant le temps indeme sans aucune trace de son passage ni celui des garde. Seulement les fée du temps eux on tout vue.


Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Jeu 14 Juin - 22:29


Amalia releva la tête, légèrement perplexe à la vue de la fée qui lui adressait la parole. Elle acquiesça de la tête suite à ses dires, avant de regarder Link.

Amalia
: « Alors comme ça, on discute les ordres en plus ? » Dit-elle, faisant semblant d’être indignée. « Pff, franchement, qui t’as entraîné pour que t’ai un caractère pareille… » Dit-elle, en faisant bien évidemment preuve d’ironie. Le blond ricana légèrement avant de fixer à nouveau l’homme-dragon en face de lui. Proxie en profitant pour aller se cacher dans les vêtements de Link.


Amalia : « Eh… Depuis quand t’as une fée ? » Dit-elle, de nouveau, légèrement perplexe, Link lui lança un léger regard, avant de fixer à nouveau Volga. « Ouais, t’as raison, on en parlera plus tard. » Dit-elle en haussant les épaules avant de tendre sa lame vers le lancier. « On a un compte à régler, toi et moi… Je meurs d’envie d’avoir une nouvelle armure en écailles de dragon. » Dit-elle avec un sale sourire, ce qui fit ricaner Volga.

Link s’élança ensuite sur Volga pour le faire reculer dans le fort tandis qu’Amalia envoyait des ondes de choc avec son épée pour obliger le dragon à parer ses attaques, étant ainsi vulnérable aux coups de Link. Le jeune blond réussi à le mettre à terre, avant que le lancier ne se relève, fou de rage.

Volga : « Gamin… Tu as réussi à me mettre en colère… » Dit-il, furieux, tandis qu’Amalia se rapprocha de Link pour parer le coup de griffe qui lui était destiné avec son large bouclier. Mais une nouvelle fois, Volga usa d’une grande partie de sa force pour faire décoller la jeune femme et l’éjecter contre Link qui eut énormément de mal à la rattraper.

Amalia : « Il m’énerve quand il fait ça… » Dit-elle, frustrée de se faire éjecter de la sorte alors que son armure devrait lui éviter de décoller du sol. Link, pas du tout sonné même après s’être prit une armure facilement trois fois plus lourde que lui, se mit à nouveau devant elle, s’attendant à un coup plus violent de la part de Volga.

Volga sortit à nouveau sa serre draconique, mais cette fois, Amalia ne pouvait pas parer le coup pour Link. Le jeune homme essaya de parer le coup tant bien que mal, mais il se fait éjecter contre le sol avec une rare violence, le laissant sonné par la même occasion.

Amalia se mit devant Link à son tour, boitant très légèrement suite au coup qu’elle a prit précédemment. Volga grogna légèrement, il en avait clairement assez d’elle et de Link. Il chargea une nouvelle fois la jeune femme chevalier qui réussi à parer le coup, cette fois. Elle retint l’homme-dragon de toute ses forces et réussi à l’éjecter contre l’autre porte du fort, la brisant à son tour.

Amalia : « Un donné pour un rendu… » Dit-elle avec un sale sourire, avant de poser un genou au sol. Si elle avait réussi à le retenir cette fois, elle n’y arriverait pas une seconde fois. Et malgré la violence du coup d’Amalia, le dragon revint.

Volga : « Tu commences vraiment à m’agacer… » Dit-il en serrant les dents, tandis que des flammes commençaient à apparaître sur son dos.

Amalia : « Moi aussi, je t’aime, mon petit lézard… » Dit-elle dans un souffle, ne pouvant malheureusement plus protéger Link. Ni elle d’ailleurs, elle n’en avait plus la force. Mais elle se releva quand même. « J’ai déjà perdu Nepheith et Robol. J’ai sans doute perdu Karra aussi. Mais je ne perdrai pas Link. » Dit-elle, serrant les dents à son tour avant de planter son épée au sol et de lancer son bouclier en arrière, avant de faire éclater son armure suite à sa libération magique. « Surpris ? Tu vas l’être encore plus quand j’t’aurai taillé en pièces. » Dit-elle, avant de disparaître instantanément, tellement elle était rapide.



Volga ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait, mais il prit des coups tellement rapides qu’il ne pu distinguer de où ils venaient. Furieux, il se mit à cracher des flammes tout autour de lui, mais même comme cela, il n’arrivait pas à la toucher. Et pourtant, elle était blessée à sa jambe… Et elle était si rapide ?

Volga : « J’en ai plus qu’assez de toi, gamine ! » Hurla-t-il avant de se transformer en dragon. S’il ne pouvait pas la toucher sous sa forme draconique, Link prendrait le coup et en mourrait sans doute. Il s’envola à reculons, avant de cracher une boule de feu. Elle explosa au contact de quelque chose. Et il s’aperçut que la jeune femme avait reprit son bouclier pour parer le coup. Pour protéger Link.

Volga : « Trouvée. » Dit-il avec un sale sourire avant de faire plusieurs pirouettes en l’air et de s’écraser au sol dans une immense explosion. Amalia réussi à parer cette attaque, mais elle s’effondra au sol, quelques secondes plus tard, épuisée.

Amalia : « Bon sang… Link… » Dit-elle en essayant de nouveau de se relever, mais c’était peine perdue. Sa libération magique l’avait affaiblie au plus haut point. « Je suis désolée… » Dit-il avec un regard empli de regret en direction du blond qui essayait à son tour de se relever.

Impa : « AMALIA ! » Une voix se git entendre en dehors du fort, tandis que le chevalier dragon s’approchait d’Amalia, sa lance tendue au dessus d’elle, prêt à l’achever. Cependant, Impa arriva in extremis et éjecta le chevalier dragon contre un mur, avant d’aider Amalia à se relever. « Amalia ! » Dit-elle avec une voix angoissée.

Amalia : « J’me suis surestimée… » Dit-elle avec un rire amer. « Enfin… » Dit-elle en regardant Link. « J’ai plutôt voulu le protéger… C’est le seul qui me reste… » Dit-elle en se tenant les côtes, avant que le chevalier dragon revint à nouveau, encore plus furieux qu’avant.

Volga : « Pff… Je vais vous envoyez tous les trois en enfer. » Fini-t-il par dire, avant d’envoyer un immense torrent de flammes en direction des trois chevaliers. Impa était prête à prendre le coup, même si elle savait pertinemment qu’elle ne survivrait pas, mais Link passa devant avec ses dernières forces.

Le chevalier dragon fit un sourire satisfait, pensant que s’en était fini de ces trois gêneurs. Mais c’est alors qu’une lumière perça au-delà de ses flammes avant de complètement les évaporer. C’était Link. Avec un pouvoir divin, il repoussa toutes les flammes du chevalier dragon qui fut abasourdi à la vue du jeune homme encore debout même après tout cela.

Volga montra les dents à nouveau, avant de regarder Amalia, dont les yeux brillaient d’une même lueur que la main du jeune garçon. Peut-être était-ce Link qui avait évaporé les flammes, mais Amalia et lui semblaient possédés un pouvoir identique.

Le dragon ne l’admettrait pas, mais en ce moment, à la vue de ces symboles divins, il prit peur. Et il ignorait pourquoi.

Il grogna à nouveau avant de s’envoler, laissant les trois chevaliers derrière lui.

Amalia : « Pas trop tôt… »  Dit-elle en reprenant son souffle.


Impa : « Hm… » Dit-elle en fixant Link, mais surtout, la marque qu’il avait sur sa main. Elle ne dit rien sur le coup, mais pensait très fort au fait d’avoir enfin trouvé le héros légendaire.

Amalia : « MAIS ! » Dit-elle en fixant la main de Link. « MAIS… ! » Dit-elle à nouveau en montrant la marque sur la main du blond, puis celles dans ses yeux. « MAAAAIS !!! » Dit-elle à nouveau, n’arrivant pas à argumenter plus.

Impa : « Nous avons trouvé le héros légendaire, il n’y a plus aucun doute là-dessus. » Dit-elle, légèrement soulagée. « Cependant, nous nous occuperons de cela plus tard. Son Altesse a besoin de nous. » Dit-elle d’un hochement de tête.

Amalia : « MAIS ! » Dit-elle, toujours de la même façon et toujours en fixant la main de Link.

Impa : « Amalia, nous n’avons pas le temps pour ça ! » Dit-elle, d’un ton empli de réprimandes.

Amalia : « O-Oui Générale, pardonnez-moi. » Dit-elle en passant sa main derrière sa tête, avant de se retourner vers Link qui faisait un sourire moqueur. « Oh, toi, hein, j’t’ai rien demandé. Allez, au travail, monsieur le héros légendaire ! » Dit-elle en le poussant vers la porte fracassée par le chevalier dragon un peu plus tôt. « On peut rejoindre la Princesse si on fait le tour. » Dit-elle, tout en suivant Link, tandis que Impa était partie s’occuper des monstres qui s’approchaient trop près du château.

??? : « Venez m’aider, on pourra pas le retenir tout seuls ! » Fit une voix au loin, alors que Link se précipita vers cette dernière, espérant secourir celui qui appelait à l’aide.

Amalia, quand à elle, ne l’avait pas montré devant Impa et Link, mais elle était blessée. D’abord sa jambe, ensuite ses côtes, elle pensait que ce n’était qu’une égratignure, mais elle se rendit compte qu’elle saignait sous sa tunique.

Elle traînait donc pour rejoindre Link, qui avait déjà sauvé les Gorons qui avaient besoin d’aide pour terrasser un Lézalfos. D’ailleurs, en remerciement, le chef des Gorons lui ouvrit une porte, permettant à Link d’accéder à son trésor. Ce dernier ne se fit pas prier et alla le chercher, avant que des monstres ne rebouchent l’entrée avec de gros rochers.

Amalia : « LINK ! » Dit-elle, ne l’entendait pas derrière les rochers.

Proxie : « Il va bien, ne t’en fais pas ! » Répondit la fée. « Par contre, tu devrais te reculer… »

Amalia s’exécuta et Link fit exploser les rochers avec des bombes que les Gorons gardaient cachés à l’abri de tous. « Wow… » Dit-elle, légèrement impressionnée. « Maintenant, on va pouvoir dégager les rochers devant le fort qui nous empêche de rejoindre la Princesse ! »


Link acquiesça avec un sourire avant de se diriger vers le fort où se trouvait la Princesse.

Zelda : « Soldats d’Hyrule ! Nous devons prendre ce fort avant que les monstres ne reçoivent des renforts ! Je sais que nous pouvons y arriver ! » Dit-elle avec conviction, tandis que les soldats croyaient en elle bien plus qu’en quiconque. « Allons-y ! » Dit-elle en se dirigeant avec tous ses soldats vers le fort, qu’ils reprirent sans trop de problèmes.

Quand Amalia arriva devant le fort qui la séparait de la Princesse, celui-ci était ouvert et les rochers qui bouchaient l’entrée étaient réduits en miettes. Link et Zelda étaient entrain de se regarder.

Zelda : « Toi… Tu es la recrue que j’ai vue à l’entraînement… » Dit-elle, tandis que Link continuait de la regarder.

Amalia : « Princesse ! Vous allez bien ? » Dit-elle en se rapprochant d’elle tout en cachant ses blessures.

Zelda : « Amalia ! » Dit-elle avant de se rapprocher d’elle. « Je suis heureuse de savoir que vous allez bien, toi et Impa ! » Dit-elle avant de prendre Amalia dans ces bras, cette dernière grimaçant sans le vouloir. « Tu… Tu es blessée ? »

Amalia : « Moi ? » Dit-elle en regardant ailleurs. « Jamais. » Dit-elle avec conviction avant que Zelda n’appuie sur sa blessure, ce qui la fit grimacer.

Zelda : « Tu saignes ! » Dit-elle, inquiète cette fois.

Amalia : « C’est riiien… Juste une égratignure… » Dit-elle en évitant un contact visuel avec Zelda, sachant pertinemment ce que cette dernière allait dire.

Zelda : « Amalia ! » Fit-elle, clairement inquiète tout en adoptant un ton plein de réprimandes. « Une égratignure, ça ne saigne pas comme ça ! Puis regardes-toi ! Tu tiens à peine debout ! »

Amalia grimaça de nouveau avant de regarder Impa qui la fixait de la même manière que Zelda. « Mais j’vais bien j’vous dis ! » Insiste-t-elle.

Zelda : « Amalia… Rentre au château et repose-toi… »

Amalia : « Et vous laissez en plan, toi, Link, Impa et Darius ? Même pas en rêve. » Dit-elle sur un ton catégorique.

Zelda : « Amalia. Je t’ordonne de rentrer au château et de te reposer. » Ordonna-t-elle.

Amalia se mordit la lèvre inférieure, ayant juré à Zelda qu’elle ne discuterait jamais ses ordres.

Amalia : « Je suis désolée votre altesse, mais je me vois contrainte de décliner votre demande. » Dit-elle avant de couper court à la conversation et de s’élancer dans le fort que la Princesse avait ouvert.

Zelda : « AMALIA ! »

Impa : « Votre Altesse. Vous savez comme moi qu’il est inutile d’essayer de la raisonner… » Soupira Impa.

Zelda : « Mais… Elle… » Dit-elle, inquiète. Elle se retourna ensuite vers Link qui la fixait s’en aller, un regard inquiet également. « Link… S’il te plaît, protège-la… » Dit-elle, avec une voix emplie d’inquiétude.

Link hocha la tête, avant de courir vers Amalia pour la rattraper. Il n’avait pas su la protéger correctement une fois, il comptait bien se rattraper maintenant.

Impa : « Votre Altesse… Les monstres sont trop nombreux… Nous devrions demander de l’aide à la Grande Fée. »

Zelda : « Tu as raison Impa… Mais avant cela, nous devons bloquer l’avancée des monstres. Une fois qu’ils seront coincés de l’autre côté, nous pourrons prier la Grande Fée. » Dit-elle, avant de commencer à se diriger vers la fontaine.

Amalia : « Bon, Link, tu vas me suivre partout comme un Wolfos ou bien… ? » Dit-elle, légèrement agacée tandis que Link était clairement sur ses talons. « J’vais bien, j’te dis, vas t’occuper du fort ouest. » Dit-elle en serrant les dents. Mais peine perdue, Link refusait d’obéir. « Par les déesses, t’es vraiment borné quand tu t’y mets ! » Dit-elle, encore plus agacée. « Bon, si tu veux tant me suivre, on va reprendre le fort central, alors ! » Dit-elle, tandis qu’elle s’avançait pour y pénétrer, Link lui emboita le pas pour mieux la protéger, il passa devant elle pour ainsi s’occuper des monstres qui avaient fait du fort le leur.

Mais tandis que Link combattait vaillamment les monstres présents dans le fort, Amalia en sortit pour se diriger vers le fort tout au nord. Le fort où résidait celui qui donnait les ordres aux créatures.

Même si elle était blessée, elle tua deux Lézalfos sur le chemin sans trop de problème, si ce n’est qu’un des deux profita de sa blessure à la jambe pour lui asséner un coup dans le dos.

Amalia : « Stupide lézard… » Dit-elle, étant obligée de se tenir les côtes, cette fois. Et cette fois, elle l’avoue, elle avait mal. Mais ça ne l’empêchait pas de se rendre au fort où se trouvait une sorte d’âme noire, qui devait être le chef des monstres.

??? : « Stupide Volga, on ne peut vraiment pas compter sur lui… » Marmonnait-il, clairement furieux de savoir Volga parti. « Et la Princesse qui a réussi à retourner auprès de ses alliés… Rien ne se passe comme prévu… » Dit-il, frustré.

Amalia en profita pour pénétrer dans le fort sans se faire voir par le peu de monstres qui y résidaient pour s’approcher de l’âme noire, avant de s’élancer vers lui pour lui asséner un puissant coup d’épée. Cependant, son coup passa à travers l’âme noire et elle tomba au sol, en plein sur sa blessure.

Amalia : « C’est vraiment pas mon jour… » Dit-elle en serrant les dents, souffrante.

Iscerro : « Tu pensais vraiment que je ne t’avais pas vue venir ? » Dit-il, d’une voix sadique.

Amalia se contenta à nouveau de serrer les dents. « Mais vous êtes qui, pour finir… ? Et qu’est-ce que vous voulez… ? » Dit-elle en se tenant les côtes tout en essayant de se relever.

Iscerro : « Mon nom est Iscerro. Et je n’ai pas besoin d’en dire plus. Je n’ai pas à parler à un corps qui ne sait pas encore qu’il est mort… » Dit-il en préparant une attaque.

Amalia serra à nouveau les dents, sachant que cette attaque-là, elle n’y échapperait pas. Cependant, c’est à ce moment-là qu’un épéiste se rua dans le fort en dégageant tous les monstres sur son passage avant d’asséner un puissant coup d’épée, qui lui, toucha le mage noir.

Iscerro : « Comment est-ce possible ? » Dit-elle, en sentant la douleur l’atteindre. Il regarda ensuite de son unique œil le jeune homme qui se mit devant Amalia pour la protéger. Puis il vit la marque sur sa main, ce qui l’éblouit tout en le brûlant. Il décida ensuite de disparaître. « Ce n’est pas grave, j’ai toujours un plan de réserve… » Dit-il avant de disparaître dans une épaisse fumée noire.

Link soupira légèrement de soulagement, avant de se retourner vers Amalia avec un regard réprobateur.

Amalia : « Oh, tu vas pas t’y mettre non plus ! » Dit-elle en regardant ailleurs. Link soupira une nouvelle fois, avant de lui tendre sa main. Cette fois, plus question qu’il la lâche.

Amalia le regarda un instant, avant de prendre sa main pour qu’il l’aide à se relever. Elle se releva, mais à cause de sa blessure, se pencha trop en avant et fini dans les bras du jeune homme. Ce dernier la regarda avec un air inquiet, mais Amalia sorti de son étreinte. « J’ai pas besoin d’aide. » Fini-t-elle par dire en cachant la légère rougeur sur ses joues.

Link sourit légèrement en coin avant de la suivre à nouveau. Mais cette fois, elle pourra essayer toutes les diversions qu’elle veut, elle ne se débarrassera plus de lui.

Link avait déjà fermé les portes du fort central, empêchant les monstres de passer. Ils étaient obligés de passé par le fort ouest.

Amalia : « Bon, à ce que j’vois, t’as réussi à reprendre le fort central. » Dit-elle avec un léger sourire. « Nous reste plus que le fort ouest, et les monstres seront coincés ici. »

Ils arrivèrent au fort, et tandis que Link commença à le nettoyer des monstres, Amalia restait en dehors pour regarder. Link avait insisté pour qu’elle reste dehors. Non pas que ça lui faisait plaisir d’obéir, mais elle lui devait au moins ça.

Elle entra dans le fort quand Link le reprit avant de refermer les portes. Les monstres étaient désormais coincés de l’autre côté.

Amalia : « Quelque chose me dit que si la Princesse voulait les coincer, c’est qu’elle va demander l’aide de la Grande Fée… » Souffla-t-elle légèrement, épuisée. Link la fixa, encore plus inquiet qu’avant. « J’vais bien, j’te dis… » Dit-elle, d’une voix épuisée.

Le jeune homme la fixa encore quelques instants, avant l’attraper doucement par le bras pour l’emmener vers la fontaine des fées, qui était au sud de là où ils se trouvaient.

Mais Link insistait pour l’y emmener. Vu son état, seule l’eau sacrée des fées pourrait la remettre sur pied.

Devant la fontaine, ils tombèrent sur Zelda qui était bien ennuyée. L’entrée de la fontaine était obstruée par d’énormes rochers. Et, plus inquiétant, Zelda n’avait pas vu Darius de toute la bataille, alors qu’il était avec elle au début…

Zelda : « Amalia ! » Dit-elle, encore plus inquiète qu’avant. « Tu aurais dû m’écouter et retourner au château ! » Dit-elle, s’en voulant par la même occasion de ne pas avoir assez de force pour la protéger comme elle, elle le fait.

Amalia : « J’vais… Bien… » Souffla-t-elle difficilement, aidée par Link qui la soutenait.

Zelda : « Bon sang… » Souffla-t-elle à son tour en baissant la tête, avant de fixer le mur qu’elle ne pouvait briser.

Link s’avança vers Zelda, lui passant le bras d’Amalia autour du cou pour qu’elle la retienne quelques instants, avant qu’il ne fasse exploser le mur avec les bombes qu’il avait précédemment acquises. Pour s’assurer de la sécurité de la Princesse et d’Amalia, il passa également devant pour voir si aucuns monstres n’étaient présents. Et heureusement, ils n’avaient pas réussis à atteindre la fontaine.

Link fit signe à la Princesse et à Amalia qu’elles pouvaient rentrées, Zelda devant préparer le cercle magique pour appeler la Grande Fée. Mais avant cela, elle approcha Amalia de l’eau sacrée, pour que sa blessure puisse guérir. Mais avant même d’approcher de l’eau, la Princesse tout comme la femme chevalier remarquèrent deux formes distinctes dans l’eau.

Zelda : « Qu’est-ce… » Elle n’osa pas s’approcher plus, pensant que les deux enfants qu’elle distinguait étaient morts. Amalia, en revanche, se rua vers eux dans une dernière poussée d’adrénaline, espérant de tout son cœur qu’ils étaient encore vivants.

Amalia : « Soyez pas morts, soyez pas morts, soyez pas morts… » Répétait-elle jusqu’à les atteindre. Quand elle arriva finalement près d’eux, elle sentit les effets de l’eau sacrée soignés lentement ses blessures. Elle retrouvait également quelques forces. Elle attrapa ensuite les deux enfants avant de les sortir de l’eau, visiblement soulagée.

Amalia : « Ils sont vivants… » Dit-elle dans un soupire de soulagement.


Zelda : « Mais… Que font-ils ici… ? » Dit-elle, rappelant au passage que le chemin était fermé et qu’il n’y avait pas d’autres entrées.

Amalia : « C’est pas à moi qu’il faut demandé… » Soupira-t-elle à nouveau avant de les poser doucement au sol. Elle essaya ensuite de les réveiller, mais fut prise d’un sursaut.

Amalia : « Euuuuuuh… » Dit-elle en fixant d’abord les gamins, puis en lançant un regard à Link qui se demandait ce qu’Amalia lui voulait. « Je suis la seule à voir triple ou bien… ? »


Zelda : « Ils… Ils ressemblent à Link… Mais en plus jeunes… ? »

Amalia : « Ah, merci, je suis pas folle… » Dit-elle en fixant à nouveau Link. « Tu m’avais pas dit que t’avais deux frères ! » Dit-elle, un peu fâchée. Lui qui ne lui avait jamais rien caché ne lui avait jamais mentionné ce détail… ?

Mais Link semblait aussi surprit qu’elle. Il fixait lui aussi les enfants, avant de regarder Amalia et de faire un « non » de la tête. Il ne les connaissait pas.

Amalia : « Hm… » Dit-elle en les regardant, les secouant légèrement pour les réveiller. Elle releva ensuite la tête vers la Princesse. « Votre Altesse, vous devriez déployer le cercle magique. »

Zelda regardait quelques instants les petits, visiblement inquiète.

Amalia : « Je m’occupe d’eux. » Fini-t-elle par dire avec un sourire. Zelda hocha la tête légèrement, avant de se diriger vers la fontaine de la Grande Fée pour commencer à la prier.


Link fixait quand à lui Amalia et les petits avec un léger sourire en coin.

Proxie : « Eh bien, j’ignorais qu’elle était aussi maternelle ! »

Amalia : « QU’EST-CE QU’T’AS DIS TOI ?! » Dit-elle en s’énervant, tandis que Proxie se recacha sous les vêtements de Link. « ET TOI, ARRÊTE DE SOURIRE BETEMENT ! ». Ce qui fit davantage sourire Link. « Pfff… Vous m’fatiguez… » Dit-elle en reportant à nouveau son regard sur les deux enfants qui venaient de légèrement bouger. Un des deux ouvrit même les yeux. « Eh… Tu vas bien ? » Dit-elle, avec de l’inquiétude dans son regard tandis que le garçon eut un léger mouvement de recul suite à la vue de ses deux yeux différents.

Amalia ne s’outra pas d’aussi peu, bien habituée à ce genre de réaction. Cependant, elle fut quand même un peu blessée, elle qui s’inquiétait pour eux…

Le garçon se rapprocha quand même d’elle avec un léger sourire, comme pour la remercier de les avoir « sauvés », lui et son ami. Amalia fini par sourire à son tour. « De rien, gamin. » Dit-elle simplement alors que l’autre se réveillait. Lui aussi eut un léger mouvement de recul, mais il se rapprocha également, avec le même sourire que son ami.

Amalia se tourna ensuite vers Link avec des étoiles dans les yeux. « Ils sont troooooop mignons… » Dit-elle avant de prendre les deux enfants dans ses bras.

Link sourit en voyant la scène, tandis que Zelda avait fini de préparer son cercle magique.

---

Pendant ce temps, lorsque Darius retira l’épée sacrée de son socle, quelqu’un surveillait toute la scène. Une ombre menaçante l’avait suivi sans même qu’il ne s’en aperçoive, attendant impatiemment le retour de son maître. Cela faisait des années qu’elle attendait que quelqu’un de digne puisse retirer la lame de son socle. Et enfin, quand elle l’eut trouvé, elle le dirigea sans qu’il le sache vers l’arme sacrée.

En retirant l’arme de son socle, il ignorait qu’il avait libéré l’âme du démon qui se trouvait scellée avec l’épée.

« Mon seigneur… Enfin, vous êtes revenu… »


Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Sam 16 Juin - 18:51


Après une confrontation des plus ambigüe dans le temple des fées, Darius réapparut de nul part contrôlé par le Sorcier.  Le ciel était rouge et les nuages totalement noir, les lieux semblait plus lugubres que la vaste pleine d’Hyrule, Darius toujours possédé n’était que le simple spectateur de se que sont corps faisait.  Et alors que celui- ci  fit un signe de main  devant lui, une autre personne encapuchonnée  apparut devant  lui dans la même brume qui avait attaqué les autres soldats.

Darius : "hum hum humhum, Ma chère, quel plaisir de vous revoir après tant d'années" Commença- le jeune homme au teint bleuté un léger sourire au coin des lèvres. Il s'approchât de la personne qu'il venais de faire apparaitre pausant sa main sur son visage. Mais celle-ci poussa brutalement la main de celui-ci qui fit tomber sa capuche.

??? : "Ôtez ces mains et relâchez le fils du roi je vous prie." Reprit-elle fermement d'un air sérieux.


Sur ces mot Vaati Reprit forme physique en s'extirpant en arrière de Darius qui maintenant libre eu des sueurs froide en tombant genoux a terre a la limite de la suffocation devant les pieds de la jeune femme de aux cheveux roses qui reprit...

??? : "Nous avions un accord, l'auriez-vous omis ?" Continuât-elle contrarier bras croisé toujours d'un ton ferme.


Vaati : " je crains que vous vous fourvoyez très chère, il n'y as aucune victime a déploré depuis notre accord." fit-il innocemment d'un air enjoué le sourire aux lèvres en s'approchant de la jeune femme.

Darius : "... et.. et les soldats... ? Et mon père ? et vous vous êtes Vahana la régicide ! Comment avez vous pu vous abaisser a rejoindre un -...Arg" dit-il en reprenant son souffle,  s'appuyant sur un genoux pour se relevé mais il fut coupé par Vaati qui était agacé par les paroles du jeune homme en envoyant Darius sur un arbre étrange. Et tandis que le capitaine totalement sonné, était prêt a craché ses boyaux, La Régicide présumé  s'approchât de Darius, L'empoignant au col le soulevant puis le plaquant sur l'arbre.

Vahana : "a rejoindre un quoi... ?" Commença-t-elle d'un ton menaçant. Mais elle repris sur un autre sujet cité "Certes, je suis présumé régicide mais sache que je ne permettrai aucune insulte envers le seigneur Vaati."

Darius : " Grhh... Traitress-..."  Reprit Darius mais il fut encore une fois interrompu par Vaati qui n'aimais pas la façon dont le capitaine parlait à sa dévouée partenaire.

Vahana : "Finissez, je vous écoute."dit-elle fermement, mais dans le font elle se sentait coupable, seulement Darius regarder férocement Vaati alors qu'il commencé a saigné au niveau de la bouche, aussi celle-ci reprit "Cependant, il as raison sur un point, qu'avez vous fait des soldats ?"

Vaati : "Voyons voyons, très chère jamais je ne romprai notre accord de la sorte, toutefois une fois que nous seront rentré, de nouveau bibelot vous attend dans nos appartement  en souvenir de votre ancienne vie en guise de cadeau pour nos retrouvaille." Reprit-il de nouveau d'un air enjoué en faisant un regard aguicheur à la Demoiselle qui semblait satisfaite de la réponse bien que c'était un dérivé de l'accord initial.

Darius toujours sur l'arbre tenue par la phénoménale poigne de Vahana commençait a comprendre la relation qu'il considérait comme malsaine que les deux entretenait. Pris d'un léger dégout en s'imaginant des choses Ambigüe. Le dégout pouvait se lire sur son visage que la chevalière noir ainsi que le sorcier remarquât rapidement. De ce fait Vaati força le dégout du jeune homme de manière subtile.

Vaati : "Mais nous verrons cela plus tard, je m'occuperais de vous... hmm... Personnellement." toujours avec le même air envers la demoiselle qui était gêné par la situation.

Mais le sorcier commencer à en avoir marre de cette situation et aller mettre un terme a celle-ci pour passer enfin au chose sérieuse, au même moment Darius qui venait d'être lâcher par Vahana suite a cette conversation, ne se s'entait pas très bien alors qu'il venais de retrouvait pleinement ses esprits il senti comme si son corps ce changer, effectivement celui-ci ce transformât en une créature ressemblant a un lapin rose. Le lapin paniquer se demander se qu'il venait de ce passer, pourtant Vaati n'avait encore rien fais.

Vaati : " Amusant n'est-ce pas la malédiction de ce monde, seul quelque élue peuvent passer sans problème d'hyrule à ici. Vahana est protéger par ma magie, mais toi maintenant que tu n'ai plus mon hôte, tu ne possède plus les résistances nécessaire pour garder ta forme humaine, de ce fait je vais pouvoir faire ce que je veux de toi puisque tu es désormais d'un vulgaire lapin." Reprit-il plus sadiquement.

Vahana : " Seigneur..." Reprit-elle rapidement sans dire un mot de plus

Vaati : "bien bien, dans ce cas je vais l'envoyer quelque part dans son monde il devra ce débrouiller pour rejoindre ses amis. Ainsi nous pourrons reprendre se que nous devions faire ici à l'origine." Finit-il un peu déçu. 

Puis il fit un signe de main qui créa un portail sombre sous les pieds de Darius. Ainsi Darius sous sa forme humaine réapparut dans son monde  et tombât du portail qui avait était placé asses haut pour que Darius tombe mais sans pour autant qu'il ne meurt de la chute. En atterrissant, il remarquât qu'il était sur quelque chose, ou plutôt quelqu'un en tunique verte entouré de Cocottes, dans un lieu qui semblait ressemblait a des marécages. Suite a ce malheureuse accident, les cocottes qui se trouvez autours de la jeune fille tout juste écrasé, se mirent à attaquer le jeune capitaine.

Pendant ce temps là, la bataille semblait continuer dans les plaines d'hyrule et Darius devais faire son possible pour rejoindre le reste du groupe, s'il arrive a survivre d'ici là...

---

Dans le temples des fées de la pleine d'Hyrule, alors qu'Amalia semblait rassuré que les petits était sains et sauf, Zelda venait de finir les préparatif du cercle de prière. Alors qu'elle aller commence a priait les fées, le petit au yeux noir se rapprocha de l'eau de la fontaine essayant de récupéré mais avec ses petit bras il n'y arriva pas, alors il essaya de montré de faire des signe à son ami au masque de renard, pour montré se qu'il essayer de récupéré devant les yeux d'amalia il essaye d’échafauder un plan sans pour autant parler. Zelda reprit soudainement en se mettant derrière eux,

Zelda : " Dites moi les enfants, vous semblez avoir perdu quelque chose dans l'eau, voulez vous prié avec moi pour faire venir la fée ? peut-etre qu'elle voudra aussi vous la rendre " demanda la princesse d'une voix douce en s'étant baisser à leurs niveau.


Les deux petits, se mirent a se regarder de nouveau avec de grand yeux, puis ils jetèrent un coup d'oeil vers la commandante pour avoir l'approbation de celle qui les avais sauvé, mais après quelque instant de reflection ils décidèrent de le suivre la princesse. Ainsi tout les trois se mirent en face pour prier les fées.
Pendant ce temps la générale de l'armée arriva au temple mais voyant que zelda était concentré ne fit pas un bruit , tout en arrivant derrière Amalia et Link. 

Zelda : "Ô grande fée, entend notre appel et viens nous en aide" Dit-elle a genoux, les main joint  et les yeux fermer, Les petit qui était de chaque coté d'elle se regardaient mutuellement d'un œil avant de faire de même mais silencieusement.

Soudain une gigantesque femme au cheveux rose légèrement vetue apparut en tournoyant  et en riant d'une manière quelque peu hautain, puis celle-ci se mise a flotté au dessus de l'eau.

Fée : " J'ai entendu votre appel mes enfants, et j'accepte votre requete, aussi mes jeune garçon voici se que vous rechercher. " Dit -elle avant de déposé l'épée qui c'était retrouvé au font de l'eau dans les main du mini link au yeux noir. Puis la fée fit lévité dans le ciel plusieurs bombe qui se fusionna en une seul grosse bombe qui explosa dans le camp ennemie créant de lourd dommage dans leurs troupe de ce fait cela permis au hyliens de reprendre finalement l'avantage.

Toutefois malgré l'avantage aquis le plus dure rester a venir, et c'est alors qu'impa se manifesta derriere Amalia.

Impa : "Votre altesse je vous pris de battre en retrait et de retourné au chateau. Toi aussi Amalia meme si tu semble rétablie tu devrais t’arrête pour aujourd'hui tu as suffisamment combattu. donc Rentre c'est un ordre !" dit-elle fermement, pendant que les petits s'était rapprocher d'amalia s'accrochant a ses vêtements tout en la regardant avec des gros yeux. enfin elle repris " Toi la recrue, link c'est ça ? tu viens avec moi on vas en finir avec les reste des troupes ennemie."


Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Dim 17 Juin - 0:09


Lorsque les feux enfants demandèrent du regard à la commandante une approbation pour rejoindre Zelda, cette dernière se contenta d'acquiescer légèrement de la tête, avant de regarder Zelda en coin.


Amalia : "Oh, vous avez... Elle fait peur, mais je vous jure, elle ne mord pas... Enfin..." Dit-elle d'un air innocent.

Zelda :"Amalia..." Dit-elle sur un ton menaçant.

Amalia : "Vous voulez voir mes marques ?" Dit-elle innocemment, avant de regarder ailleurs.

Zelda allait reprendre, avant qu'Amalia ne s'en mêle.

Amalia : "Je plaisante, je plaisante. Plus gentille qu'elle, y a pas. Allez-y, allez la prier, votre Grande Fée. Moi, je reste loin." Dit-elle en se reculant, frissonnant rien qu'au rire de la Grande Fée. Puis elle se tourna vers Link. "Elles me filent des frissons, ces Grandes Fées..." Dit-elle en frissonnant à nouveau, tandis que Link lui répondait de son habituel sourire en coin. "C'est ça, moque-toi..." Dit-elle en haussant les épaules, tandis que la Grande Fée avait répondu à l'appel de Zelda et des deux enfants. Elle leur rendit d'ailleurs une lame qui semblait avoir sombré au fond de la fontaine avant d'ensuite envoyer une pluie de bombes sur le camp adverse.

Amalia : "Bon, au moins, les lézards, on en a fait des bottes." Dit-elle en se moquant.

Impa : "Amalia, je--"

Amalia : "AAAAAAAAAAH !" Dit-elle dans un sursaut en se reculant, son épée sortie de son fourreau. Cependant, en reculant, elle n'avait pas vu que les deux petits s'étaient manifestés derrière elle, et trébucha sur l'un d'entre eux. "P-Pardon... !" Dit-elle en se relevant à nouveau dans un sursaut, avant de regarder le pauvre enfant qu'elle avait FAILLI écraser. "D-Désolée... Tu vas bien ?" Dit-elle en l'aidant à se relever, avant de ramasser son masque de renard, qui avait été éjecté un peu plus loin et de lui rendre. Elle se retourna ensuite vers Impa, qui se tenait le front, tellement elle avait honte de la scène. "Mais ça va pas de faire des frayeurs pareilles ?!" Dit-elle en reprenant son souffle, avant d'enfin ranger son épée.  

Impa, toujours en se tenant le front, soupira ensuite, avant de reprendre. "Amalia, tu as suffisamment combattu pour aujourd'hui. Même si tu sembles rétablie, tu devrais aller te reposer." Dit-elle, sur un ton impératif.

Amalia : "Merci, Générale, mais je vais bi--"

Impa : "C'est un ordre." Fini-t-elle, tout en croisant les bras avec un léger air satisfait.

Amalia se mordit la lèvre inférieure, avant de soupirer, résignée. Elle ne pouvait décidément pas désobéir à Impa. Elle fini par acquiescer légèrement de la tête avant de soupirer à nouveau. Elle lança un regard à Link qui lui envoya un air compatissant, avant de regarder Zelda, qui elle aussi devait rentrée au château. Elle se rapprocha d'elle, avant de sentir à ses jambes les deux enfants qui se tenaient à ses vêtements. Elle sourit tendrement, avant de leur caresser doucement le haut de la tête, espérant les rassurer au passage. "Bien sûr que vous venez avec moi. C'est bien trop dangereux pour des enfants par ici." Dit-elle en rapprochant les enfants d'elle, avant de regarder Zelda, prête à la suivre.

Amalia : "Eh bien, pas question que je vous laisse seule, Princesse." Dit-elle avec un sourire en coin. "Je vous suis."

Zelda acquiesça doucement avant de commencer à partir, tout en faisant signe à Impa et à Link.

Amalia fit également un signe à Impa, mais se rapprocha ensuite de Link, l'attrapant d'un bras pour le rapprocher d'elle. "J'te préviens mon gars. Ose mourir, et j'trouverai un moyen de te ramener. Et j'te retuerai." Dit-elle avec sérieux, avant de sourire en coin. "Non, plus sérieusement. Fais attention..." Dit-elle dans un souffle, avant de relâcher sa prise sur lui.

Les deux enfants qui la suivaient de près s'étaient également arrêtés pour fixer Link pendant un moment.

Amalia s'arrêta pour se retourner, se rendant bien compte que les deux enfants ne suivaient plus. "Eh, sales gosses, ramenez-vous ici." Dit-elle avec un sourire en coin. Les deux enfants se retournèrent à nouveau vers elle, avant de s'exécuter. "C'est bien." Dit-elle simplement et sur un ton doux, tout en continuant sa route. De nouveau, elle les rapprocha d'elle sans vraiment s'en rendre compte, commençant à apprécier leur présence. Elle se retrouvait même à sourire sans s'en rendre compte.

Et tandis que Zelda s'arrêtait, visiblement pour parler de quelque chose d'important à Amalia au vue de la tête qu'elle faisait, Amalia, bien trop concentrée sur les petits, ne s'arrêta pas et se heurta à Zelda, qui soupira légèrement amusée.

Amalia : "Désolée..." Dit-elle en se grattant l'arrière de la tête, gênée.

Zelda : "Eh bien, Amalia... Je te sens dissipée... Tu es sûre que ça va ?" Dit-elle, toujours inquiète pour celle qu'elle considérait comme sa sœur.

Amalia : "Oui, oui, désolée..." Dit-elle en regardant simplement ailleurs. Elle lança un nouveau regard aux enfants qui la fixaient, se demandant sans doute si elle allait bien aussi, mais Amalia se contenta de dire "Je vais bien, je vous dis..."


Zelda : "Tes blessures ne sont pas complètement guéries n'est-ce pas ?"

Amalia : "..." Elle soupira simplement, sachant pertinemment que cela ne servait à rien de cacher quoi que ce soit, surtout à Zelda qui la connaissait mieux que personne. "Effectivement, je suis épuisée..." Soupira-t-elle, n'aimant pas avouer sa propre faiblesse, surtout à celle qu'elle avait juré de protéger.

Zelda : "Amalia..." Dit-elle doucement, "J'ai... Quelque chose à te dire." Dit-elle avec sérieux cette fois.

Amalia : "Hm... ?" Dit-elle, attentive à ce que disait la Princesse.

Zelda : "Je... Je ne rentre pas au château, Amalia."

Amalia : "Plait-il ?" Dit-elle en s'arrêtant, cette fois, légèrement choquée parce qu'avait dit son amie.

Zelda se rapprocha d'Amalia pour lui chuchoter à l'oreille. "Je ne peux rien te dire pour le moment, mais s'il te plaît, garde cela secret... Et fais-moi confiance..."

Amalia ne dit rien, de nouveau, mais acquiesça doucement de la tête, en souriant légèrement. Avant que la Princesse ne se retire, Amalia passa un bras autour du cou de Zelda avant de la serrer contre elle. "Je vous le promets, votre Altesse..." Dit-elle en la serrant d'avantage. "Mais s'il te plaît, fais attention..."

Zelda ne dit rien, mais serra à son tour Amalia dans ses bras. "Je te le promets." Dit-elle sur une voix légèrement cassée, tentant de dissimuler ses émotions.

Au bout d'un moment, Amalia fini par lâcher, à contre coeur, son amie, pour la laisser partir. Mais à peine Zelda fut sortie de son étreinte, que les deux Link miniatures s'approchèrent de Zelda pour tendre les bras vers elle, comme pour lui dire au revoir.

Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Dim 17 Juin - 2:52


Zelda venait de lâcher Amalia  quand soudain les deux petits se rapprochât  pour dire au revoir à la princesse, mais cela semblait triste de la voir partir. Zelda se baissa en disant :
 
Zelda :  ‘’ne vous inquiétez pas … je … Nous nous rêverons … bientôt ‘’ commença-t-elle a dire avec difficulté  avant de se retourner en marchant dignement, mais elle profité que Amalia ne la regarder pas pour lâcher quelque larmes, seulement elle ne s’attendait pas a ce que l’un deux l’attrapât par la robe pour l’empêcher de partir du coup elle s’arrêtât tournant le visage qui montrât à Amalia la larme qu’elle avais sur la joue, toutes fois elle essuya rapidement ses larmes pour se raccroupir devant les deux petits et leur faire un câlins avant de cette fois-ci partir pour de bon  sans rien dire.
 
Pendant ce temps alors que Impa et Link avais avancé vers le fort central, Iscerro celui-ci avais marre de la situation et voulais clairement montrer sa carte maitresse.
 
Iscerro : ‘’Bon vous commencer vraiment à m’agacer, Roi Dodongo à toi de jouer ! Extermine moi ça et fais un carnage.’’ Criat le mage tellement fort  que tout les soldats qui était encore dans la pleine l’avais entendu y compris la générale et la nouvelle recrue.
 
Sur ces mot qui semblait claire, une gigantesque créature fit son apparition dans les plein d’hyrule en boule, mais il fini par se mettre en marche vers le château d’hyrule détruisant tout sur son passage, Tous les soldats qui essayer de l’arreté était incapable  de  lui infliger des dommages a cause de son epaisse cuirasse, et sa forte de destruction était tel qu’il avais réussi a détruire l’un des mur du fort  rien quand faisant un coup de tete avec les immense corne . Link était en pleine course quand  vit la créature détruire les mure de la forteresse, suivie de Impa, tous les soldat était en train de mourir face lui piétiné ou  dans les flammes de cette chose jaune .

Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Dim 17 Juin - 4:00


Amalia vit les larmes sur le visage de son amie, et le sourire attendrit qu’elle faisait jusqu’à présent se transforma en air de compassion. Avant que Zelda n’ait eut le temps de s’en aller, Amalia l’attrapa par le bras et la prit dans une ultime étreinte.
 
Amalia : « Eh… Ca va aller… » Dit-elle en la serrant dans ses bras tandis qu’elle posa son menton sur la tête de son amie, la rassurant le temps que les larmes passent. « Tout se passera bien… On se reverra bientôt, comme tu l’as si bien dit. » Dit-elle avec un sourire confiant, préférant que son amie parte le sourire aux lèvres qu’en pleurs. « Allez, maintenant tu souris. » Dit-elle en lâchant doucement Zelda, tout en la rassurant.
 
Zelda : « Amalia… » Dit-elle, avant de se faire couper par son amie.
 
Amalia : « Chut. Maintenant, tu t’en vas. Allez. » Dit-elle avec un sourire en coin tout en pointant la direction vers laquelle Zelda devait aller depuis un bon moment.
 
Zelda sourit très légèrement avant de se reculer doucement. Puis, après plusieurs pas en arrière, elle s’en alla, cette fois, en feintant un sourire. Même si de nouveau, elle avait les larmes aux yeux.
 
Amalia soupira doucement. Zelda faisait des efforts pour cacher ses sentiments, mais Amalia la connaissant sans doute mieux que quiconque, savait parfaitement qu’elle était encore partie en pleurs. Mais sans doute allait-elle un peu mieux qu’avant. « Tu ne changeras jamais… » Dit-elle avec un léger sourire.
 
Elle se retourna ensuite vers les deux enfants derrière elle qui la fixaient, ne sachant pas vraiment ce qu’ils devaient faire maintenant.
 
Amalia se mit à faire un grand sourire, sachant qu’elle pouvait – non, qu’elle DEVAIT retourner auprès de Link et d’Impa. Mais à peine eut-elle le temps de se réjouir qu’elle vit une énorme explosion provenir du fort central.
 
Amalia : « Qu’est-ce… ? » Dit-elle avant d’apercevoir de loin une immense masse jaune. « C’est quoi ce truc ? » Dit-elle, tandis que les enfants qui étaient à ses côtés fixaient la bête comme si ils en avaient déjà vu une pareille. « Vous connaissez cette chose ? Bah, peu importe. » Dit-elle avec un sale sourire. « Dites, les gamins… Ca vous dit, une « balade » à cheval… ? » Dit-elle, avant de s’élancer vers des herbes qui poussaient uniquement en Hyrule, des herbes capables de reproduire un son mélodieux.
 
Amalia en prit une, et souffla dedans, sous le regard perplexe des deux enfants. Elle les fixa ensuite en souriant. « Nan, mais, c’est comme les soldats, il est jamais à l’heure… » Dit-elle en croisant les bras, alors qu’au loin, un grondement de la terre se faisait entendre. Comme si une immense bête galopait au loin.
 
Il se fit de plus en plus proche, jusqu’à finalement distingué la bête qui faisait tout ce vacarme.
 
Une immense bête noire à l’allure équine se stoppa devant Amalia, se cabrant en rugissant tel un dragon, faisant dégainer leurs armes aux jeunes enfants paniqués.
 
Amalia se mit entre la bête et les enfants tout en faisant signe qu’il n’y avait pas de quoi avoir peur. « Doucement, les gosses, lui, il est comme moi, il fait peur, mais il mord pas… Enfin, ça dépend qui. » Dit-elle en haussant les épaules. « D’ailleurs, petit, ton épée est pas un peu grande… ? » Dit-elle, un peu inquiète pour l’enfant au masque. Mais l’enfant rengaina son arme tout en lui faisant un sourire confiant.
 
Amalia sourit à son tour devant sa confiance en lui, avant de regarder l’autre enfant aux yeux sombres. « Et toi, ça va ? » Dit-elle, toujours sur le même ton inquiet, mais il fit pareil que son ami, et rengaina son épée avec un grand sourire. « Eh… Sales gosses. » Dit-elle avec un sourire, avant de s’approcher des enfants et d’en prendre un dans ses bras pour le poser sur le dos de sa monture qui ne broncha pas. Elle fit de même avec le deuxième qui semblait impatient de rejoindre son ami sur le dos de cette immense bête. Amalia monta ensuite, avec un sale sourire. « Peu importe ce qu’est cette sale bête, elle va pas comprendre ce qu’il lui arrive. » Dit-elle en ricanant. « Les gamins, j’vous conseille de vous accrocher, parce que Diablo a… Une façon particulière de courir. » Dit-elle avec un léger air inquiet. Elle s’en voudrait si l’un d’eux tombait en cours de route. Le garçon au masque se tint à l’encolure de la bête tandis que l’autre, plus près d’Amalia, préféra se tenir à son bras. Enfin, Amalia préféra passer son bras devant les deux, simple précaution.
 
Amalia : « Bon… Tenez-vous bien, parce que le gros truc jaune au fond, on le verra de très près en même pas cinq minutes… » Dit-elle, toujours avec un air inquiet, tandis que cette fois, les deux se tenaient à elle, et il valait mieux. « Diablo… » Dit-elle tandis que la bête secoua la tête en tapant du sabot au sol. « CHARGEEEEEEZ ! » Dit-elle en tendant son épée en l’air tandis que sa monture se cabra en hennissant, avant de s’élancer vers la bête jaune avec une vitesse inouïe.
 
Du côté d’Impa et Link, les deux avaient bien du mal à contenir le Roi Dodongo qui avait détruit la porte du fort central et l’avait fait sien d’une immense boule de feu. Même leurs plus vaillants soldats n’avaient pu égratigner la bête, et même eux n’avaient pas réussis.
 
Impa : « Bon sang, que faut-il faire pour ne serait-ce que blesser cette bête…. ? » Dit-elle en serrant les dents, sachant pertinemment que les pertes étaient très nombreuses. Elle lança ensuite un regard à Link qui s’approcha de la bête pendant que celui-ci inspirait pour cracher une immense boule de feu. D’un geste, la jeune recrue fit avaler plusieurs bombes à l’immense bête qui, surprise, les mâcha sans même savoir ce que c’était. Les bombes explosèrent dans sa gueule, le sonnant totalement.
 
A ce même moment, un tremblement de sol se faisait ressentir ainsi que le bruit incessant du galop d’un cheval. Impa se retourna pour distinguer Amalia chevauchant son fidèle destrier.
 
Amalia fit bien attention de ne toucher aucun soldat, tandis que sa monture se dirigeait vers l’immense bête au sol que Link tranchait de sa lame incessamment. Amalia le rejoint rapidement et commença à enchaîner la bête de coup d’épées, tandis que sa monture ne cessait de charger l’immense créature. Les deux enfants n’étaient pas en reste car, pour celui le plus proche de l’encolure de Diablo, il assénait des coups de son épée bien trop grande pour lui, tandis que l’autre tirait à l’arc.
 
Très vite, la bête qui était complètement sonnée et ne pouvait donc se défendre, tomba fasse aux coups des plus vaillants héros d’Hyrule.
 
Impa félicita Link, puis elle se dirigea vers Amalia, qui affichait un grand sourire, elle semblait fière des enfants qui l’accompagnaient.
 
Amalia : « Eh, vous vous battez bien ! » Dit-elle avec un grand sourire satisfait. « Bien mieux que tous les bras cassés que je dois entraîner tous les jours… » Dit-elle en soupirant, cette fois, tandis qu’Impa s’approchait d’elle.
 
Impa : « Amalia, je te croyais auprès de son Altesse… » Dit-elle, ravie de la voir malgré tout, car, sans elle, Diablo et les enfants.
 
Amalia : « Elle a rejoint le château. » Dit-elle avec conviction, tandis que les deux petits semblaient acquiescer ses dires.
 
Impa : « Hm… » Souffla-t-elle, peu convaincue par la réponse.
 
Amalia descendit de sa monture, voulant aider les deux enfants à descendre au passage, mais ils semblaient bien s’amuser sur son cheval. Elle décida donc de les laisser s’amuser un peu, ils étaient clairement fiers de leur victoire après tout. Amalia se dirigea ensuite vers Link, avec un léger sourire. « Eh beh, je suis impressionnée. Le coup des bombes, c’était bien pensé. J’applaudis, Link. » Dit-elle avec un sourire en coin, tandis que Link apprécia le compliment et se mit à sourire.
 
Alors que le peu de soldats qu’il restait, Amalia, Impa, Link et les deux enfants fêtaient leur victoire, un soldat venu tout droit du château arriva en trombe.
 
Soldat : « Dame Impa ! C’est horrible ! » Hurla-t-il a bout de souffle. Impa se retourna pour fixer le soldat mais n’eut même pas le temps de lui demander ce qu’il n’allait pas. « Son Altesse a disparue ! »
 
Impa décroisa lentement les bras, choquée par ces paroles. « Disparue… ? »
 
Le soldat reprit rapidement après : « De plus, le château d’Hyrule a été prit ! Le monstre géant n’était qu’une diversion ! »
 
Impa : « C’est impossible ! » Dit-elle, furieuse, avant de se retourner vers celle qui était censé protéger Zelda. « AMALIA ! » Hurla-t-elle, faisant sursauter et les deux enfants, et Link, ainsi qu’Amalia.
 
Amalia eut un frisson, avant de se retourner vers Impa qui clairement voulait sa peau en ce moment même. Elle s’approcha lentement de sa générale et du soldat qui venait d’annoncer la nouvelle, avant de regarder sa supérieure, puis de baisser les yeux suite à son regard furieux.
 
Amalia : « O-Oui, Générale… ? » Osa-t-elle tout de même.
 
Impa : « Amalia, ton devoir était de protéger son Altesse Zelda, et je viens d’apprendre qu’elle avait disparue. J’exige des explications. » Dit-elle, toujours aussi furieuse.
 
Amalia eut un léger mouvement de recul tandis que les deux enfants, tombés de sa monture précédemment, se cachèrent derrière elle, prêts quand même à l’aider si jamais elle trouvait un « bon » mensonge.
 
Amalia déglutit, n’ayant pas vraiment réfléchi à cette éventualité. « E-Eh bien… » Dit-elle en regardant les deux enfants qui lui faisaient non de la tête. Clairement, là, elle partait très mal. « E-Ehm… » Souffla-t-elle de nouveau, sachant pertinemment que quoi qu'elle dise, rien ne passera. Amalia était une très mauvaise menteuse. « Son Altesse m’accompagnait pour rejoindre le château e-et puis… J’ai été distraite par le Dodongo qui attaquait le fort central et… » Dit-elle, tout en fixant le sol, tandis que les deux enfants la regardaient avec compassion. Malheureusement, Impa n’était pas dupe.
 
Impa : « Tu l’as perdue… ? » Dit-elle, menaçante.
 
Amalia : « J-Je l’ai perdue de vue… » Dit-elle en baissant d’avantage le regard. C’est alors que des cris se firent entendre en provenance du château, Amalia releva la tête, prête à se diriger vers ce dernier, accompagnée par Link. Elle lança un regard à Impa qui soupira lourdement.
 
Impa : « Nous verrons cela plus tard. Si son Altesse est partie de son plein gré, c’est qu’elle a une idée derrière la tête… Et pour cela, elle est bien comme toi… Une fois que vous avez une idée derrière la tête, impossible de vous l’enlever. » Dit-elle en soupirant de nouveau, avec un très léger sourire en coin. « Et puis… Elle sait se débrouiller. » Fini-t-elle par dire.
 
Amalia sourit très légèrement à son tour avant de faire signe à Link de la suivre.

Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Riwanon le Jeu 21 Juin - 7:55




Dans de vaste contrée d'Hyrule un peu perdu loin en dessous des montagnes ou à l'ouest des ancienne ruines d'un château, Ce trouvé les gigantesque marécage recouvert par des arbres, créant ainsi une atmosphere asses sombre avec néanmoins quelque rayons de lumiere passant a travers les  tas de feuilles qui s'entasser sur chaque branche. L'endroit semblais plutôt humide et une légère odeur d'eau croupie rendait l'atmosphère quelque peux pesante, l'eau était trouble et loin d’être soluble, sans oublier la vase, toutefois avec les ruine de temple et autre bâtisse qui était recouvert de mousse  l'endroit était quand même magnifique mais aussi dangereux, puisqu'elle était propice à certaine créature.



On pouvez entendre un hurlement au centre de celle-ci mais aussi de multiple gloussement et de nombreux battement d'ailes a tout vas, effectivement puisqu'il s’agissait du grand jeune homme blond au teint mate qui s'était retrouvé au sol enveloppé par des plumes virevoltant autour de lui des cocottes qui était en train de sauvagement l'agresser. Le pauvre homme crier de douleur suite au coup de bec et de serre que les volailles lui occasionner alors celui-ci criat " Pitié, arrêtez !! Arg... Outch.. Qu'est que je vous est fait !!! STOP !! ARG, Non pas la ! Ahhhh... Au Secours ! Sale bestiole ! Arrêtez ! ces Cocottes sont folle ! A l'aide ! AROUAHHHHHHRG " en Jonchant sur le sol, avec ses hurlement de douleurs et de désespoir, alors qu'il commençait à saigner énormément de partout et que ses beaux vêtement était désormais en lambeaux. 

Soudains un sifflement se fit entendre et tous les oiseaux s'arrêta se retournèrent vers celui-ci puis se rangèrent comme-ci ce sifflement était un ordre. Agonisant aux sol, et exténuer par tout ses événement qu'il as eu depuis le début de cette journée, le jeune homme semblait lutté pour resté conscient, c'est alors que la personne qui venais de sifflet se rapprochât de Darius, ne voyant plus correctement il aperçu de manière flou qu'il s’agissait d'une jeune fille blonde c'était penché sur lui il essaya de parler brièvement tout en reprenant de nouveau son souffle " euhf, euhf,  je … Zelda... euhf... Pardonne moi, ma sœur..."  avant qu'il ne s’évanouit alors qu'elle essayer de lui parler mais tout ce qu'il entendit n'était que des  léger bruit étouffé avant de finalement être complètement incontinent.



Du coté de la plaine d'hyrule, à ce moment là, la bataille faisait rage contre le Dodongo, fort heureusement une jeune et talentueuse soldat avait prévenu les village alentour en particulier le village de Cocorico qui est le village le plus proche de la capitale et de ce fait de la plein d'hyrule. Ayant perdu son casque les cheveux  volant sur son visage permettant de caché ses larmes Karra toujours sur sa monture noire revenait vers le château quand elle s’arrêtât pour apercevoir ce gigantesque monstre attaquer l'un des avant poste du château  elle ne savait pas quoi faire, elle savais qu'elle ne pouvais faire faire la différence contre ce monstre, c'est alors qu'elle se rappela ce que son instructrice lui avais dit une fois toujours à elle et sa sœur *Si un jour vous réaliser que vous serais inutile dans une bataille sans pour autant avoir peur, alors vous comprendrez vos limites te a ce moment la vous serez qu'il est possible pour vous de faire la différence et que rien ne sera fais en vain ! Alors Dépasser vos limite bande de larve ou j'vous botte le derrière, pendant vos tour de château !* C'est à ce même moment que depuis le château arrivez en trombe une jeune femme aux cheveux bicolore sur un gigantesque cheval noir fonçait dans la bataille avec elle 2 petits garçons en tunique verte, Karra séchât ses larmes comprenant que celle qui venais de passer était son instructrice et commandante Amalia.

Contrairement aux autres soldats elle n'avait pas peur d'elle tout comme sa sœur, et son ami d'enfance. Depuis qu'elles étaient petites elles respecté cette jeune femme qui était détesté de beaucoup, mais malgré que Karra avais que deux ans de différence, sa grande sœur avait le même age qu'Amalia, et tous les trois Robol compris était impressionner par l'évolution prodigieuse qu'elle avais accomplis en devenant soldat jusqu'à son grade actuelle, bien que beaucoup disait qu'elle avais eu ce rang grâce a la princesse, tout trois savait que celle-ci avait travailler dure pour y arrivé. C'est pour cette raison que chacun leur tour il ont décidé de rentré dans l'armée d'hyrule afin de suivre les pas de la Grande Amalia ! C'est alors qu'elle reprit sa réflexion se disant que sa sœur et Robol avais eu sûrement la même pensé en qu'elle lors de leurs sacrifice, mais elle ne compris pas en revanche pourquoi ils avez désobéis  au Capitaine qui était lui aussi tout aussi respectable en vu de se qu'il avais déjà fais pour eux. Elle se dit encore une fois qu'ils voulaient sûrement lui rendre la pareille, car après tout plus jeune lui aussi étant détesté s'était interposé entre eux et d'autre enfant et ses retrouvé frappé a sang juste pour les protéger alors qu'il ne devait pas être dans la ville en vu de son sang. De nouveau * Le capitaine as toujours était protecteur avec nous quand on y pense, et la commandante a tout fais pour nous endurcir je ne peux pas resté les bras croisé, pour eux pour Hyrule je dois aller les aider * se dit 'elle en essuyant ses dernière larmes fonçant vers la même direction qu'Amalia elle avait aussi compris que l'ennemie était coriace puisqu'elle n'avait plus son armure c'est qu'elle y avait était forcé. En ce rapprochant elle aperçue beaucoup de monde mais des troupes réduite  il semblait y avoir eu beaucoup de perte. Se qui ne la démoralisé pas pour autant, mais n’apercevant pas le capitaine Darius, elle comprit qu'il lui était arrivé quelque chose, et étant donner qu'elle ne pouvais rien faire de plus  contre ce montre a écaille, elle décidât finalement qu'elle continuerais sa route en recherchant le capitaine puisqu'elle était en plus d'une soldat une soigneuse, ce qui la rendait aussi utile même si elle ne combattait pas.

Faisant ses recherche elle se rapprochât de l'endroit ou ils se sont fait attaquer plus tôt dans la journée, l'endroit semblait désert plus un monstre a l’horizon alors qu'elle aurait juré que les créature avais fait du fort non loin de la leurs camp principale , elle trouvait ça louche mais c'est a ce moment là qu'elle vit l'impensable. Un grand soldat légèrement grassouillet saignant beaucoup par une blessure en plein torse qui avais son armure troué titubant en tenant un autre soldat qui avais un cache-oeil avec des vêtement et un corps fort découvert gravement brûler ainsi qu'un reste d'armure fondu mais qui semblait encore plus ou moins consciente. Les larmes lui revenait soudainement elle descendit de son cheval, en courant vers eux.



Karra : " C'est pas possible j'y crois pas ! Je pensais vous avoir perdu !  Robol espèce d'idiot ne bouge pas tu devrais être mort a l'heure qu'il est ! Laisse moi te soigné si tu ne veux pas mourir immédiatement ! Et toi, Nepheith je..." et elle se remit a pleuré en prenant sa sœur dans ses bras pendant que Robol tombât assis.

Nepheith : " Att... ention..." dit elle d'une voix cassé avec beaucoup de difficulté a moitié incontinent, La douleurs semblait être tellement intense qu'elle ne la sentait même plus, elle essaye de continuer a avança sans même avoir réellement vu sa jeune sœur qui la tenais dans ses bras le regard vide de son unique œil.

Karra : " Ne t'en fais pas je suis là Nephy, c'est terminer  je te ramène au château nous te soignerons." lui dit-elle doucement d'une voix rassurant  et soulager.  Mais elle reprit plus fermement en tapant dans la jambe de Robol " Abrutit C'est de ta faute tout ça ! ... Mais bon..., je suis contante que vous soyer sauf, je vais m'occupé de ta blessure et on fonce vers le châteaux pour la soigné. "

Robol : " ne t'inquiète pas pour moi, ça va c'est surtout l'armure qui à pris, je suis aussi robuste que la commandante Hahaha ! " s’écriât-il en riant mais en il se mit ensuite a toussé , alors il baissa la tète en marmonnant des chose incompréhensible en tenant sa bague aux doigts avant de se relevé en disant "Occupons nous d'elle en priorité, tu me soignera une fois au château." avant de reprendre la marcher légèrement en boitant comme si ses pieds était désarticulé.

Karra était tellement soulager, mais complètement perdu, elle voulait les aider mais elle n'avait pas se qu'il fallait pour les soignée, mais Robol et sa sœur pourrais mourir a tout moment s'ils aller vers le château sans soin, mais puisqu'une bataille était encore en cours, le protocole était d'évacué en priorité les blesser pour évité que les survivant ne se prenne des coup perdu. Ils étais donc plus sur pour elle de partir vers le château. Alors elle mit Nepheith sur son étalon, avant d'avancé.



De retour dans les marécages, des cri se faisait encore entendre, mais cette fois ce n'étais pas les même.

??? : "Au nom de la déesse, qu'avez vous fais ! " s’écriât complètement affolé la jeune fille "Vous lavez tuer ! Vous avez tuer ce jeune homme ! Vous être des assassins les Filles ! Malheurs, malheurs ! que dois-je faire ! On ne peux pas le laisser ici ! Il à parler de la princesse  Zelda, c'était sûrement un messager de la cours voir même pire ! Oh non si c'est le cas je vais finir Exécuté ! Et je ne pourrais jamais être l’héroïne !  Ahhhhh " mais sur ses mot elle se claqua les joue avant de reprendre " Calme-toi Linkle tout vas bien se passer après tout tu es l’héroïne, et le royaume a besoin de toi ainsi que ton frère !  Mais on ne peux pas le laisser comme ça," alors elle commença par le soigner et à le bander puis elle lui donna des petit coup sur les joue en disant haut et fort " Monsieur, réveillez-vous, faut pas restez là ! Réveillez-vous je vous pris, m'obliger pas a faire du bouche à bouche ! " Dit-elle a quatre patte au dessus de lui la boussole qu'elle avais autour du coup pendouillant au dessus de la tète du jeune homme, en étant totalement incertaine de ses paroles et inquiète que celui-ci était totalement inanimé sur le sol.

Elle prit un instant de silence avant de recommencé a paniquer légèrement, mais une des cocottes Coqueriqua en regardant  la jeune fille aux yeux bleus.

Linkle : " Ah non Margot ! Tu ne commence pas avec tes petites réflexion ! " mais une autre cocottes fit de même " Toi ne parle pas Marguerite, je sais que c'est toi qui à commencer a l'agresser ! " la même repris par un gloussement "Mais il ne ma pas attaquer, je n'ai même pas eu mal ! il est tombé sur moi ! Tiens maintenant que j'y pense d'ou est qu'il est tombé ? " la surnommé margot refit un bruit pendant que Linkle était sur ses genoux assise sur ceux de Darius en réfléchissant ." comment ça depuis un trou dans le ciel , c'est pas un monstre c'est un homme comme moi ! Euh... enfin non pas comme moi, moi je suis une femme, mais il est comme moi enfin comme mon frère ! " dit-elle en s'embrouillant toute seule avant qu'une autre reprit par un caquetage " qu..que...quoi ? Tu pense que je dois réellement lui faire du bouche a bouche, mais... mais.. mais j'ai jamais embrasser de garçon de ma vie ! Vous pensais que ça va faire de lui mon premier baiser ? Mais je ne sais pas comment faire, sa fait bizarre, j'ai peur, aller courage, mais s'il se réveille , et puis non je devrais pas, s'il- " Fit-elle paniquer de nouveau avant de marmonner pendant plusieurs minutes avant que les cocottes commence a lui crier dessus "D'accord je vais le faire ! Mais c'est vraiment pour la bonne cause ! et vous ne racontez rien a personnes ! "  dit-elle  avec une moue en devenant rouge fuyant du regard tout les cocottes, avant de finalement se rapprocher doucement de la bouche du garçon , mais maladroitement elle avança son genoux vers quelque chose. Ce qui réveilla instantanément Darius qui se releva sec, se cognant violemment contre la tète de Linkle pendant qu'il hurler à la mort. La jeune fille fut repoussé et tombât sur ses fesse en se tenant la tete, et alors que Darius se était en plein choix cornélien entre se tenir 2 parti du corps qui lui faisais souffrir dans immédiate, mais rapidement il se senti observé, effectivement puisque les oiseaux aux plumages blanc le fixaient avec un regard noir pendant que de nouveau leurs maîtresse semblait sonné. Et ce qui devait arrivé arrivât. Et de nouveau un hurlement se fit entendre...



Arrivé devant l'entré principale en passant dans la ville au pied du château,  plein de soldat blesser était pris en soins par les villageois, les perte semblait finalement moins grave qu'il n'y paraissait. Mais tant de blesser pour une batailles de défense cela voulais dire qu'une riposte était impossible. Pendant que les trois soldat de l'unité spécial déambuler dans les ruelle en direction du château, Dak et Jolph a qui on avais ordonner de resté ici accourut en voyant leurs collègue ! Mais tendit que Dak resté comme à son habitude silencieux en se rapprochant de Robol pour servir d’appuis,  Jolph prit là parole.

Jolph : " J'arrive pas à y croire ! Karra ! Explique-nous ce miracle ! " dit-il surpris et heureux de les retrouvé, en prenant Nepheith dans ses bras pour la transporté  dans une maison proche du château ou se trouvé un soigneur. Mais Karra ne répondit pas trop inquiète pour sa sœur, alors elle suivit sans bruit jusqu'à rentré dans la maison, c'est alors que le docteur annonça que les brulure était très important mais qu'elle aller s'en sortir avec beaucoup de repos et de soin.  Elle expliqua aussi que celui qui as fait ça savais se qu'il faisais et que si son intention était de la tuer, il aurais pu le faire, Karra compris que sa sœur avait était laisser volontairement envie. Mais pourquoi se demandat-elle.

h

Mais alors que Jolph et Karra était avec la soigneuse un bruit se fit entendre devant le château, Jolph sortie rapidement ! Et vit Dak au sol pendant que Robol était dans les escaliers, en train de rire au éclat, puis il se mir à convulsé avant de laisser une masse sombre sortir de sa bouche avant de s’écroulé dans les escalier glissant complément rigide et inanimé jusqu'à Dak et Jolph qui avais sorti leurs armes face à l'ennemi car après tout c'est ainsi qu'il avais appris a combattre, même si l'ennemie semblait fort il se devais d’être le mur protégeant hyrule.

Iscerro : "Ghénihéhéhéhéhé , Pauvre petit Hylien qui à servi mes plan mieux que ce que je pensé, J'ai bien fais de dire a Volga de ne pas tuer l'autre cruche ! Maintenant que je suis devant le château il est à mOIIII ! YAHHH " Fit-il avant de lancer un puissant sort magique sombre englobant le château d'un mur immense empêchant quiconque essayer d'y pénétrait. " Ma diversion à fonctionner sans aucun accro ghéniahahahahaha, Je n'ai pas eu besoin de cette idiot de lézal finalement , Vous les vermines insignifiante, inclinez vous devant ma puissante magie !" Fit-il avant de disparaître en créant une immense vague obscure repoussant les soldats. En laissant les deux garçon de l'unité sur l'image de son œil qui ne savais plus trop quoi faire.



Pendant ce temps alors que Darius ressemblait a un gibdo assis par terre, Linkle était en train de d'engueuler ses cocottes qui venait de r'attaquer le jeune homme. Mais elle n'eut le temps de finir que celui-ci repris en regardant les lieux.

Darius : "  Pardonne-moi, Humm Linkle c'est ça ? euh...je te pris tout d'abord de m'excuser d’être tomber sur toi... disont que je n'ai pas controler ma chute..."  Dit-il pannait a bouger dans ses bandage.



Linkle : " Non c'est plutôt à moi de m'excuser, mes cocottes sont extrêmement protectrice avec moi, D'aillieurs mon frère Link se fait souvent attaquer par elle a la moindre éraflure qu'il m'occasionne ou leurs occasionne. Elles sont incorrigible mais bon elles sont tellement adorable. Hum hum "  Dit-elle assise en tailleurs en faisant un magnifique sourire en se retournant vers Darius qui était a coté d'elle  qui fit rougir celui-ci tournant ainsi son regard vers le sol. Mais soudain il réagit et il la regardât dans les yeux.



Darius : "  Tu as bien dit que Link était ton frere ?! Sa explique l'air de ressemblance ..." dit-il  devenant pensif en faisant le lien et les ressemblance entre les deux, pendant que les cocottes se mirent a fixer un chuchu jaune qui venait d’apparaître a coté d'eux,



Linkle : " Hum oui c'est mon frere jumeaux,  nous somme originaire de cocorico, pourquoi tu le connais ? " répondit-elle surprise que le jeune homme semblait connaître le nom de son frere.



Darius : " hmmm, Oui effectivement je l'ai rencontré plus tot dans la journée il se trouve être l'une de nos jeunes recrue que ma commandante et amie semble avoir a la bonne. D'ailleurs je dois retourné rapidement au château , ma sœur à besoin de moi !"




Linkles :" Attend ne me dit pas que ! Oh mais si ! Je vous reconnais ! Vous etre le demi-frere de la princesse ! Le capitaine Darius ! Pardonnez-moi ! Ne m'exécutez pas je vous pris !" dit-elle paniquer en s'excusant en joignant les mains et les yeux fermer.



Darius : "Haha , Non, au point où nous en sommes, tu n'à pas a me vouvoyer,  et personne ne ce fera exécuté ici, enfin si peut etre moi.... mais que fais tu dans les marécage de Tabanta. Tu es à l'opposé et vraiment loin de ton village " Dit-il n'étant pas habituer de tant d’éloge de la pas des civile d'hyrule puisqu'en général il n'étais pas bien vu par les hylien et la tribu sheikah.



Linkle : " J'ai entendu que Hyrule  avait était attaquer," dit-elle toute souriante en ce levant et en sortant ses arbalètes," Alors j'ai décidé de venir Prêté main forte ! " pendant ce temps les cocottes était entrain de picoré le chuchu jaune  faisant de lui leurs goûté.



Darius : " tu voulais ? … Ah... c'est pas une zone pour les civile Linkle, même des combattants aguerrie se sont fait massacré, comment pourrais tu survivre..." Reprit le jeune homme repensant a tout les soldats mort sous son commandement, pensant surtout a Robol et Nepheith qui faisait parti de son escouade. "Puis si tu est parti de Cocorico, comment tes tu retrouvé de l'autre coté de la plein d'hyrule sans y passer tu as bien du vois la bataille qui faisais rage ? "


Linkle : " Alors premièrement, Je suis une bien meilleurs combattante que mon frère ! Et surtout étant l’aîné de quelque seconde j'ai étais l'héritier de la boussole du héros se qui fais de moi une parfaite candidat  pour être l’héroïne d'hyrule ! Ensuite pour mon arrivé ici je ne sais pas vraiment, j'ai suivi ma carte mais je suis arrivé ici  ce matin au lieu de me retrouvé dans les pleine. Mais si tu était en combat comment est tu arrivé de ce trou ? " Dit-elle d'abord déterminé pour fini  par de incompréhension total en passant entre deux par un sourire gêner  avec une main derrière la tete et une petite langue sorti ne guise de malaise.



Darius éclata de rire, par par moquerie envers Linkles mais plutôt envers lui meme il reprit.



Darius : " Ha ahah Pardonne moi, ce n'ai pas contre toi, mais j'ai l'impression de me voir encore ce matin !  et disons que c'est une longue histoire." puis son rire se transformât peu a peu en nerf " Seulement si je n'avait pas eu la même mentalité je n'aurai pas fait cette énorme erreur et je ne serais pas ici à te parler, mais plutôt a qu'a combattre l'ennemi, j'espere juste qu'il n'est pas trop tard enfin j'ai confiance en mes proches mais quand meme j'aimerai pouvoir faire plus..." Fit-il en déprimant légèrement la tête sur ses bras croisé pausé sur ses genoux. Mais Linkle se mit devant lui en lui tendant la main



Linkle : "dans ce cas faisons route ensemble et Réparons ton erreur ensemble, en vus de ton état, et se qui ses passer, tu ne refusera pas un peu d'aide." Fit elle avec un grand sourire confiant se qui remotiva Darius a son tour en prenant la main de la demoiselle pour se relevé.










Alors que Darius avais enfin quelque chose de positif Le Chateau était tombé dans les main ennemie, est ceux, sous les yeux des soldats et villageois d'Hyrule. De ce fait tout les civile qui était resté pour soigner les blesser fut  évacuer d'urgence vers cocorico par Karra et Dak pendant que à son grand malheurs Jolph du annonce une nouvelle fois la mauvaise nouvelle au général Impa et au commandent Amalia en précisant bien que c'est méfait fut accomplit par le mage spectral Iscerro.  Qui suite au événement actuelle,  eurent une discutions dûe à la disparition de la princesse qui n'avait même pas passer le seuil de la ville comme l'avais si bien dit Jolph, se qui valus des explication de la part d'Amalia ou du moins une tentative d'explication.



C'est une fois arrivé devant l'entrée du village que l'on pouvais bien distinguer  la marque de la magie noir enveloppé le château telle une cape. Tout le monde était stupéfait. Mais dans le calme les bléssés et les civils passer devant eux pour l'évacuation, c'est alors que Karra vit la commandante.



Karra : " Commandant ! Générale ! Quel plaisir de vous revoir ! Je... je  dois vous faire mes excuses, je suis la seule responsable de se qui viens de ce passer ce monstre mage a pris le contrôle du château par ma faute !  S'il faut que je reçois une condamnation je suis prête à l'accepté." dit -elle en s'inclinant devant ses deux supérieur.



Jolph : "  Un instant générale ne l'écoutez pas, ce monstre a utilisé le cadavre de l'un de nos compagnon pour nous dupée pour pénétré ces lieux... Ne blâmez pas Karra pour cela je vous pris ou alors veillez partager sa peine sur moi. " réplicat le jeune soldat afin que Karra n'endosse pas tout la responsabilité sur elle. C'est alors que Dak arriva avec sur ses épaule la grande brûler qui avais bien était soigné.










Nepheith :"Co...man...dant … Ama- " Dak fit un regard vers elle pour lui faire comprendre de ne pas trop parler " ça va Dak,... je vais... être breve... " puis elle repris fatiguer et cassé "J'ai faillis... parodonnez-moi... je me rattrapperai... si j'en ai encore l'occasion..., mais si je... n'avais pas était... aussi faible … l'ennemie... ne m'aurais pas utilisé comme àppat... pour qu'on nous ramène... ici. ... Je n'ai... pas pu ...sauver ... Robol... "Finit-elle fatiguer par les brûlure et les médicament en laissant couler une larme pour son meilleurs amis qu'elle venait de perdre, en regardant Amalia.  Pendant que Proxie qui sortit des vêtement de link s’approchât de Nepheith .




Impa : " Ca suffit si quelqu'un est à blamer c'est moi je n'ai pas su protéger la princesse ni le château  , ne vous reprochez riens soldat et aller vous reposé car demain nous allons prendre la route." Dit elle haut et fort devant tout les soldat qui était encore présent  afin de ne pas les démotivé et que personne ne culpabilise.



Nepheith : " Gé... Nerale ? Ou est passer … Le capitaine ? " demandat elle avec difficulté encore une fois alors que Dak s'approcher des deux petits et que Karra repris le relais pour prendre grande sœur pendant que la petite fée soigner ses blessure.



Impa : "Malheureuse, nous n'avons plus de nouvelle de Darius depuis un moment mais je suis certain qu'il vas bien, tout comme la princesse, alors soyez sans crainte " Dit la Sheikah ne montrant pas ses inquiétude pour ses deux là qu'elle considéré comme ses enfants ainsi qu'Amalia. Sachant pertinemment que Darius s'attirer des ennuis elle ne pouvais s'en empêcher d’être inquiète.



Au même moment la jument de Darius qui était resté non loin de l'entré du château là ou elle avais était laisser avais compris que l'on parler de son maitre n'était pas encore revenu, alors elle s’approchât du générale en montrant sa sacoche avec insistance, Pendant que Impa s'apprêtait a regarder dedans, Dak regarda Link et les deux petits mais il remarquât une forte resemblance entre les trois, toutefois quelque chose clocher. Effectivement, il semblerait que le jeune aux yeux noirs, n'avais pas dutout d'ombre comme si elle avais était enlevé de son corps. Le jeune link ne compris pas comment c'était possible. mais le petit a masque de renard fut très compatissant d'une main sur l'épaule et d'un air triste. C'est alors que Link s'approchant de sa version petit avec un sourire pour le rassuré mais avant qu'il ne continue en se retournant vers Amalia, Impa S'approchat de Link pour lui tendre une tunique verte.



Impa : "Link, Je ne m’inquiète pas pour la princesse, mais je pense qu'elle serais d'accord ainsi que Amalia ici présent pour dit que tu mérite de porté la tunique, tu est le héros que nous attendions " Dit- elle en donnant une tunique verte a link ainsi qu'une l'écharpe bleu, qui se trouvait dans le sac de Red la jument. Link fit simplement un signe de tète avant de l’enfiler discretement dans une petite cabane ou il y avais juste une petite fenetre qui demanda à sa Commandante de garder pour que personne ne s'approche . Les soldat qui vit cela compris qu'il s’agissait de l'élu, le héros de la légende, cela remonté le moral des troupes, mais se qui était encore plus motivant pour les faibles esprit qu'il était c'était pas un mais de voir trois heros Puisque Link avec cette tunique verte  ressemblait d'avantage aux deux petit garçons. D'ailleurs les mini Link, s’approchât d'Amalia pour la tiré vers Link qui c'était habiller devant tout le monde. les garçons fit signe de le regarder de haut en bas et de les regarder pour dire que maintenant il était exactement comme eux, alors il fit signe à la Commandante  via un exemple entre eux de lui faire un calin comme elle leurs en avais fais un, pensant qu'elle l’apprécierait encore plus maintenant qu'il leurs ressemblaient.


Plus tard, alors que la nuit tombé, le village du chateau avait était complément évacué. Les soldats s'était endormi  dans des campement au alentour de cocorico, car la route de demain aller être longue et une bonne nuit de sommeil serai réparateur, d'ailleurs les deux petit link s'était endormi doucement dans la tente d'Amalia.







Dans les marécage ,Darius et Linkle marcher depuis des heure, surtout que les piege était nombreux dans ses lieux. Un mauvais pas les deux pouvais se retrouvé engloutie dans une boue semblable a des sable mouvent. Linkle qui était devant avec sa boussole au coup et sa carte marcher a grand pas levé avec une souplesse, en chantonnât, Darius fort en retrait fermer la marcher pendant que les cocottes marcher en bloque autour de la jeune fille en capuchon vert.

Linkle : "Darius ne reste pas trop en arrière,  rapproche-toi" dit- elle en le regardant continuant ses grand pas joyeux. Mais lorsqu'il vit ses agresseuses ce retourner en lui faisant un regard percent il reprit en faisant comme si elle avais rien dit.

Darius :" Hum, Linkle tu es sur que c'est la bonne route j'ai l'impression qu'on tourne en rond. Il commence a faire nuit si on ne retrouve pas rapidement la sorti nous alors resté coincé ici pour la nuit." dit -il  évitant son regard en était légèrement gêner de faire cela.

Linkle :"Hum...En principe oui, je suis la cartes depuis le début" dit-elle  sure-d-elle mais Darius remarqua qu'elle tenais celle-ci a l'envers.

Darius :" Attend tu te rend compte que tu là tiens a l'envers ? "Dit-il stupéfait en se stopant net, Linkle se retourna en regardant la carte.

Linkle : " Oh tiens effectivement ! " reprit-elle avec un petit sourire en sortant le bout de sa langue, alors elle la retournât et reprit depuis qu'elle s'était retourner vers Darius en montrant une direction sur d'elle

Darius :"Attend ! Tu est sérieuse ! Sa fais des heure que l'on marche dans la mauvaise direction et maintenant que tu as tournée la carte  tu pointe une autre direction ? Alors que tu viens de changer de sens en te retournant vers moi ? …." Criât-il légèrement sur les nerf pour cette nouvelle. Il prit un instant de silence en mettant sa main sur son visage "sais-tu au moins te servir d'une carte et d'une boussole ? " C'est à ce moment là qu'une mélodie se fit entendre au loin.  

Linkle : " Tiens tu entend cette musique ? " a son tour Linkle ne fit pas attention à se que disais Darius cherchant la provenant de la musique. Les cocottes eux qui l'avais aussi entendu se mirent a suivre la mélodie pendant que Darius attendait sa réponse, Linkle suivit ses volailles vers la douce mélodie

Darius :" Attend ,j'en n'ai pas fini av-..."Aller-t-il dire avant de s’arrête voyant une légère Lumière vers la direction ou se diriger la troupe.



La mélodie raisonné paisiblement en ces lieux, qui attirait toute sorte d'animaux et de créature. Et pendant que la nuit tombait des luciole éclairat les marécage pendant que ce grand Piafs jouer de son accordéon avec sa petite lanterne. C'est alors qu'il pris parole.

??? : "Bien le bonsoir, jeune gens, il s'agit d'un bien étrange endroit pour pour ce rencontré, Mais ce qui est ammusant c'est que les  meilleurs rencontre ce passe toujours  dans les lieux les plus improbable , Je me présante je suis Asarim, Enchanté de vous rencontre"

Darius : "Enchanté, Je me nomme Darius, et la charmant et dynamique demoiselle qui m'accompagne se nomme Linkle. " Dit il en regardant la joyeuse hylienne qui était en train se ce bercé par la musique. Se qui le fit légerement rougire avant de reprendre son serieux " Effectivement je suis surpris de voir un si talentueux musicien en ses lieux."

Asarim : " Merci du compliment, J'ai cru comprendre que vous etiez perdu  Comment un si charmant couple ses retrouvé ici "

Darius :" Eouh ehz---euh … Nous ne un couple ! "Fit -il devenant écrevice malgré son teint, la jeune fille s'était arreté de bouger le visage rouge et le corps crispé.

Linkle :"Non non non nonnonnon,Nous venons juste de nous rencontre ! On est pas-" dit-elle un peu prise au dépourvu avant que Asarim la coupe d'un rire ammuser.

Asarim : hahahahaha, Fort bien Pardonnez-Moi jeune gens, n'étant pas originaire d'ici j'ai un peu du mal avoir mes marque, dans mon monde en vous de votre affinité j'aurai juré que vous etiez un tout jeune couple."

Darius : "Votre monde ?" dit -il intriguer avant de reprendre " vous voulez dire votre ville ? Vous etes bien de la Citadelle Blanche ? "Reprit-il intriguer. L'homme oiseau au plumage vert s'arreta pour faire une autre melodie.



Asarim : " Hum, on pourrais dire ça comme ça, il y a peux de temps avec un vielle amis nous avons atterit là bas. D'ailleurs il existe un moyen de sortir d'ici en passant par la citadelle, Une fois en haut vous pourrez aller ou vous le souhaitez il ne vous faut que de quoi volé. Pour ma part je crains de devois vous abandonner sans pouvoir rellement du aider il se fait tard et je dois repartir. Je vous souhaite bonne chance jeune gens, et pour ne pas vous laisser sur votre fin, je vais quand même vous laisser ma lanterne magique."Dit-il en donnant la lanterne à Darius.

Darius : "Attendait je ne peux pas accepté c'est trop d'honneurs" mais le piafs pris s'ont envole  en disant

Asarim : " Un cadeaux ne peux ce refusé, j'espere vous recroiser un jour jeune couple" finit-il en riant laissant ainsi Darius et Linkle avec la Lanterne et un agréable souvenir de ses lieux et de sa mélodie.

Après qu'Asarim sois parti les petite créature reprirent leurs vit laissant le duo tranquil, c'est alors que a peu plus loin un bruit de se fit entendre.



Darius tenant la lanterne s'approchat de celui-ci et vit un petit homme vettu de vert récupérant des lucioles Pour les mettre dans des flacon, c'est alors qu'il vit plusieur ballon sur son chariot, et le jeune Capitaine eu une idée, Alors il s'approchat discrètement du chariot pour récupéré tout les ballons qu'il pouvait pendant que l'homme était occupé. Il retourna voir Linkle Expliquant son idée qu'elle approuvât trouvant celle ci amusant, Après quelque minutes l'homme en juste corps vert remarqua qu'il lui manquer des ballons.



??? :" Mes ballons ou sont passer mes ballons ! " s'écriat-il c'est alors que l'homme d'age mur chercher un peu partout,  jusqua tomber sur Linkle et Darius en train d'attacher ses ballons  sur les cocottes en les attachant entre elle. C'est alors qu'il reprit "Au voleurs mes ballon !! Sacripant revenait ! Je vous retrouverai Voyou " mais au meme moment Darius et Linkle venait e prendre leur envole dur leur tapis volant de fortune  fait avec les balon des bout de ficelle et des cocotes. Et tous deux montrèrent dans le ciel cote a cote, en ce dirigeant vers la citadelle blanche sous un ciel étoilé.

Darius : " J'arrive pas à croire qu'on l'ai vraiment fait, quand je vais raconté ça Zelda et Amalia, elle ne me croirons jamais ! " Dit-il surprit que cette stupide idée fonctionner.



Mais avant meme qu'il ne finit- Linkle s'était endormi a coté de lui, alors il retira se qu'il resté de sa cape pour la déposé sur elle, pendant que le jeune homme regarder la magnifique vue  au delà des nuage, en ce rapprochant de la citadelle qui était gigantesque et d'une blancheur même de nuit, la lune reflété dessus et ses lumière était semblable a des étoile, pas étonnant que personne ne pouvais la voir du sol, surtout que cette Ville volant se déplacé en  suivant les nuages, donc personne ne connaisais sa position exacte. Darius N'eut jamais l'occasion d'aller dans celle belle ville, contrairement à jeune Soeur, qui elle eu déjà des réunion diplomatique la-bas.

Mais le temps tourner et Darius n'avait pas le temps de faire une visite touristique. en arrivant proche du quai il fut remorquer pour évité qu'il ne continue a envolée encore plus haut car monté etait simple de cette manière mais descendre avec c'était plus difficile sans se tuer c'est pour cela qu'il devais passer par la citadelle plutot que de ce diriger vers hyrule. le jeune homme essaya de réveiller la jeune fille endormi paisiblement sur ses cocottes, mais ne voulant pas là réveiller de suite, il la prit sur son dos malgré ses blessures en libérant les Cocottes qui le suivit  laissant ainsi les ballon s’envoler dans le ciel.

Dans la ville qui était tout aussi bien animé le jours comme la nuit, Il vit un jeune marchant avec une tunique violette avec une capuche en forme de lapin, vendre toute sorte d’accessoire, mais aussi de fées. Il en profita pour s’achète malheureusement au prix fort une fée rouge de feu du nom de Aria de afin qu'elle puisse le soigner. Puis il se reprit des habit plus soft qu'a son habitude mais reprit quand même son chapeau a plume et sa cape  avant de partir prendre le moyen de transport le plus rapide du moins c'est ce qu'il avait entendu de la part de sa sœur et de Impa..



Baba : "Bienvenue à l'entreprise Babaportation. Téléportation instantané, Arrivé garanti. Ou puis-je vous Téléporté ? " Dit une petite créature proche d'un canard mais avec une tete bien différente.

Darius : " Nous aimerions aller à la capitale d'hyrule." Dit-il sachant que cela aller lui coûté encore beaucoup de rubis surtout avec tout les cocottes qui était avec lui. C'est alors qu'il remarqua quelqu'un ou quelque chose l'observer sans pour autant savoir qui.

Baba :"Désolé, La capitale est actuellement indisponible pour le moment veillez choisir une autre destination, nous vous proposons la ville voisine Cocorico" Avec une voix légèrement agaçante pour les oreilles.

Darius : "Fort bien, comme ça je pourrais la déposé avant d'aller au château."dit-il avant d'avoir une réfection à haute voix. C'est alors que Lui, Linkle, toute les cocottes et l'ombres furtive qui profita de cela pour les suivre fut téléporté par l'un des petit de baba. Devant le village de cocorico, sous les frais de Darius qui avais utilisé presque toutes sa fortune.



Et ainsi Darius fut téléporté devant le village avec son invasion de Cocottes  mais de ce fait il se retrouva au centre de tout puisque le Campement de l'armé était devant le village, c'est alors qu'Impa qui était en train de discuté avec Link et Amalia  Entendit brusquement un bruit de cocottes affoler devant la tentes de commandement. Effectivement alors que Darius tenais toujours linkle sur son dos endormis, Les Cocottes s'était attaquer a l'intrus qui s'était rajouté a la téléportation sous les yeux des toi autre.  Au même moment le petit de baba dit.

Petit de Baba :"Merci d'avoir utilisé nos service pour vous remercier voilà un cadeau  pour avoir était nous cent-millième client" c'est alors que le petit fit appele apparaître un petit pot blanc. Qui donna a Darius avant de disparaître. Pendant ce temps là la jeune fille se réveilla sur le dos du jeune homme devant son frere la commandante et Impa. Pendant que ses bete s'attaquer à l'inconnu.

C'est alors que Linkle surprise d'etre sur le dos de Darius, poussat un crit et tombat de nouveau sur les fesse, par logique les Cocottes recommença a agresser Darius, laissant enfin voir qui était l'inconnu, fort heureusement Linkle empêchant ses oiseaux s'attaquer encore à lui en sifflant forçant les Cocottes ce mettre autour d'elle. C'est ainsi que Darius vit le marchant itinérant qui lui avais vendu ça fée. Au sol en train de soufflé suis a son attaque sa capuche était presque enlevé mais pas suffisamment pour voir son visage. Alors il ce releva  Affin de ce présenté.



??? : "Pardonnez mon intrusion, je suis Lavio, un marchant, j'ai cru comprendre que vous deviez aller a la capitale, alors j'ai décidé de vous suivre je me suis dit que j'aurai pu servir car j'ai entendu que vous aviez était attaquer et un commerçant comme moi peux être utile a votre cause." Fit-il les en se frottant les mains alors qu'un petit oiseau sortait de sa capuche.


Riwanon
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Hamaliah le Ven 22 Juin - 1:36


 
Karra : " Commandant ! Générale ! Quel plaisir de vous revoir ! Je... je  dois vous faire mes excuses, je suis la seule responsable de se qui viens de ce passer ce monstre mage a pris le contrôle du château par ma faute !  S'il faut que je reçois une condamnation je suis prête à l'accepté." Dit Karra en accostant la jeune commandante et la générale à leur arrivée au château.
 
Amalia, d’abord heureuse de revoir Karra vivante, n’eut malheureusement pas le temps de se réjouir. Dès qu’elle vit l’immense aura noire entourée le symbole d’Hyrule, elle soupira lourdement.
 
Amalia : « Karra, cesse de t’excuser. Tu n’y es pour rien. Et je ne veux pas entendre parler d’exécution, c’est compris ? » Dit-elle d’un ton plus sec, mais avec un très léger sourire aux lèvres, ce qui fit également sourire Karra. Amalia se retourna ensuite pour se rapprocher de Diablo qui préférait rester en retrait, tandis que Impa s’expliquait avec Karra. Elle caressa doucement l’encolure de son fidèle destrier avant de lui murmurer légèrement « Beau travail. Je te remercierai jamais assez pour ton aide. » avant de faire un sourire sincère à son cheval qui regarda ailleurs, comme gêner, mais qui rapprocha ensuite sa tête de sa maîtresse pour la frotter contre elle, ce qui la fit rire légèrement. « Tu joues les gros durs, mais au fond, t’aime les câlins. » Dit-elle avec un sale sourire. Diablo retira sa tête quelques instants, avant de la regarder d’un air mauvais, avant de la pousser légèrement avec sa tête, ce qui la fit à nouveau rire. « T’es une sale bête. » Fini-t-elle par dire, en lui grattant l’encolure, tandis que l’immense bête se secoua tout en regardant ailleurs, poussant de temps en temps Amalia de sa tête. C’est alors que Jolph s’avança tandis qu’Impa parlait à Karra.
 
Jolph : "  Un instant générale ne l'écoutez pas, ce monstre a utilisé le cadavre de l'un de nos compagnon pour nous dupée pour pénétré ces lieux... Ne blâmez pas Karra pour cela je vous pris ou alors veillez partager sa peine sur moi. " Amalia soupira légèrement à l’entente du soldat voulant protéger Karra. Décidemment, en plus de toujours apporter les mauvaises nouvelles, il avait toujours un train de retard par rapport aux autres. Elle ricana ensuite légèrement, avant d’ajouter. « T’inquiètes, Jolph, si on doit en éxecuter un, ce sera bien toi ! » Dit-elle avec un sale sourire, avant d’éclater de rire devant le soldat qui écarquilla les yeux suite à la phrase de la commandante. « HUMOUR, tu connais ? JE P-L-A-I-S-A-N-T-E ! » Dit-elle en faisant des signes de mains comme pour lui dire qu’il n’avait rien à craindre.
 
Impa s’interposa ensuite en soupirant. « Amalia, je pense que cette journée a été épuisante pour tout le monde et que vous devriez cessez ce genre d’humour. » Dit-elle un peu sèchement, mais elle préférait éviter des tensions supplémentaires.
 
Amalia se contente de soupirer lourdement avant de faire un signe de main comme quoi elle ne recommencerait pas. Diablo de nouveau sa tête contre elle, alors que les deux petits Link s’accrochèrent à ses jambes, espérant se faire remarquer.
 
Au moment où Amalia allait les regarder, Dak arriva avec Nepheith accrochée à lui, qui était dans un très mauvais état. « NEPHEITH ! » Hurla-t-elle, clairement inquiète pour cette dernière, elle se rapprocha d’elle tout en lui faisant signe d’y aller doucement.
 
Amalia n’était pas souvent douce avec ses soldats et était même très souvent froide et distante. Pourtant, elle s’accrochait à chacun de ceux qu’elle entraînait. Et même si elle ne le montrait pas, la perte de Robol l’affectait grandement. Si en plus elle devait perdre Nepheith qui était de loin l’une des meilleures recrues qu’elle avait dû entraîner avant Link, elle ne s’en remettrai pas.
 
Elle pensait déjà les avoir perdus, elle, Karra et Robol et était déjà prête à leur faire un hommage convenable, avec ou sans château d’Hyrule. Mais revoir Karra et Nepheith vivantes étaient un grand soulagement pour elle, même si elle aurait préférée que Robol survive également.
 
Elle aida doucement Nepheith à s’appuyer sur elle tout en lui parlant, lui disant que la douleur allait bientôt s’atténuer. Amalia aurait aimé avoir les talents de guérisseuse de Zelda, mais malheureusement, elle n’avait jamais été capable de soigner quoi que ce soit.
 
Nepheith releva la tête pour regarder sa commandante qui lui faisait un regard inquiet. La jeune soldate semblait avoir quelque chose à lui dire, mais elle n’avait pas la force de parler, toujours appuyer autant sur Amalia que sur Dak.
 
Nepheith :"Co...man...dant … Ama- " Dak fit un regard compatissant vers Nepheith qui lui fit signe qu’elle continuait, tandis qu’Amalia la réprimandait du regard.
 
Amalia : « Nepheith… Ne force pas. » Dit-elle, autoritaire, mais la jeune soldate était toute aussi bornée et désobéissante que celle qui lui avait enseigné à se battre. Elle releva à nouveau la tête pour parler tandis que Dak la regardait encore avec un air inquiet. Elle rétorqua  ça va Dak,... je vais... être breve... " avant de soupirer, la douleur commençant à devenir insupportable.
 
Nepheith :" J'ai faillis... parodonnez-moi... je me rattrapperai... si j'en ai encore l'occasion..., mais si je... n'avais pas était... aussi faible … l'ennemie... ne m'aurais pas utilisé comme àppat... pour qu'on nous ramène... ici. ... Je n'ai... pas pu ...sauver ... Robol... " Dit-elle d’une voix cassée, épuisée.
 
Amalia soupira de nouveau, avant de sourire légèrement tout en lâchant doucement Nepheith que Dak reprit contre lui. Elle avait clairement besoin de repos. « Espèce d’idiote. Pour la peine, quand tu seras rétablie et qu’on aura viré l’autre bestiole dégueulasse qui a osé poser ses fesses sur le trône de Zelda, tu me feras dix tours de château pour avoir osé me lâcher des âneries pareilles. » Dit-elle avec sérieux, tandis que Nepheith se contenta de ricaner. « Tu n’as failli en rien, ma chère. Et pour Robol, ce n’était en rien ta faute, PERSONNE, pas même moi, n’aurait pu prévoir ce que cette horreur manigançait. » Soupira-t-elle tandis que Impa, bras croisés, acquiesçait ses dires. « Maintenant, va te reposer, soldate. Tu as fait de l’excellent travail. » Dit-elle avec un sourire en coin en faisant une légère tape sur l’épaule de Dak qui sourit très légèrement en guise de réponse. « Vous avez tous fait un excellent travail. Je suis fière de vous. » Fini-t-elle par dire, tout en regardant ailleurs.
 
Les soldats la regardèrent limite bouche-bée. Ce n’était pas souvent qu’elle faisait des compliments, hormis à Link. Karra, Dak, Jolph et Nepheith étaient très heureux d’avoir pu avoir quelques mots gentils de sa part et se mirent à la regarder avec un sourire, ce qui la gêna, et la fit rougir légèrement. « Ouais, bon, vous y habituez pas non plus, vous restez un tas de larves même pas capables de faire trois fois le tour du château sans être essoufflés, hein… » Dit-elle, bras croisés, toujours en regardant ailleurs, ce qui fit sourire Impa, qui posa une main sur l’épaule de Dak, tout en regardant les quatre soldats entraînés spécialement par Amalia.
 
Impa : " Ca suffit si quelqu'un est à blamer c'est moi je n'ai pas su protéger la princesse ni le château  , ne vous reprochez riens soldat et aller vous reposé car demain nous allons prendre la route." Dit-elle à son tour en soupirant, tandis que Amalia s’indignait presque.
 
Amalia : « Ah non, hein, pas vous, Générale, enfin ! Ce n’est PAS de votre faute non plus, je vous interdis de ne serait-ce que PENSER que vous êtes à blâmer pour tout cela ! C’EST TOTALEMENT FAUX ! » Dit-elle en s’énervant, refusant qu’elle se croit responsable de tout. « Et puis… » Dit-elle en baissant la tête. « La Princesse… C’est moi qui l’aie perdue… Pas vous… Vous m’avez fait confiance, et j’ai trahi votre confiance… » Dit-elle en soupirant, tandis que les deux petits s’approchèrent d’elle en tendant les bras vers elle, ce qui la fit sourire légèrement. Elle s’abaissa à leur hauteur, avant de tendre les bras vers eux. Cependant, Amalia ne s’attendait certainement pas à ce que les deux petits Link se jettent littéralement dans ses bras. Elle bascula en arrière tout en les rattrapant, et se retrouva au sol, en les serrant contre elle. « Mais vous êtes vraiment des vilaines petites choses, vous… » Dit-elle avec un grand sourire, tandis qu’elle se redressa tout en les gardant dans ses bras.
 
Impa sourit très légèrement à son tour en regardant la scène, avant de regarder Nepheith qui n’était toujours pas partie et qui semblait encore avoir quelque chose à lui demander.
 
Nepheith : " Gé... Nerale ? Ou est passer … Le capitaine ? Demanda-t-elle avec difficulté, tandis que Dak s’approcha d’Amalia et des deux petits qui étaient toujours au sol et qui semblaient apprécier leur position de supériorité sur la commandante. Ils en profitèrent même pour se regarder l’un l’autre un cours instant avant de faire un sale sourire et de commencer à chatouiller la commandante. Pendant ce temps, Karra s’approcha de sa sœur pour libérer une fée qui permit de la soigner en partie.
 
Amalia : « AH NAN, HEIN, PAS DES GUILIS ! » Dit-elle en essayant de se relever, mais c’était déjà peine perdue. « SALES GOSSES ! OUSTE ! » Dit-elle en essayant de les pousser, mais ils esquivèrent habillement. « LINK ! AIDE-MOI ! » Hurla-t-elle en direction de son seul espoir qui fit pour toute réponse un sourire, avant de croiser les bras d’un air satisfait. « TRAÎTRE ! » Dit-elle d’un air outré, tandis que le grand Link continua son grand sourire. « Toi, j’te jure… J’sais pas ce que j’vais te faire… Mais quand j’aurai trouvé quelque chose, tu vas souffrir… » Dit-elle en en pouvant plus de rire, à cause des chatouilles des deux gamins, qui étaient clairement fiers de leur coup. 
 
Pendant ce temps, Impa soupira à la scène qui se déroulait derrière elle, tandis qu’elle répondit à Nepheith.
 
Impa : "Malheureusement, nous n'avons plus de nouvelle de Darius depuis un moment mais je suis certaine qu'il va bien, tout comme la princesse, alors soyez sans crainte " Dit-elle en soupirant à nouveau, tandis qu’elle se retourna pour fixer Amalia, toujours à terre, terrassée par les enfants sur elle. Sans le vouloir, elle se mit même à ricaner, cette image en face d’elle était bien trop hilarante, même si elle essayait de rester sérieuse. Après tout, le peu de soldats qui lui restait avait besoin de son sérieux, mais avec sa commandante écroulée de rire au sol, ce n’était pas forcément évident pour elle.
 
Amalia : « ARRETEZ, J’EN PEUX PLUS, PITIE !!! » Hurla-t-elle à nouveau entre deux rires, n’arrivant même plus à reprendre son souffle. Les deux enfants, jugeant qu’ils avaient gagné à leur jeu, décidèrent de laisser la commandante respirer quelques instants. Mais ils ne bougèrent pas de leur position. « Ffffou… » Dit-elle avec difficulté en reprenant son souffle difficilement. « Vilaines petites choses ! » Fini-t-elle par articuler, non sans difficulté, tandis que Link ricanait au loin, se moquant gentiment d’elle. Elle remarque ensuite que sa générale la fixait depuis toute à l’heure avec un air dépité, et se contenta de lui répondre avec un sourire gêné. « J’-J’y peux rien, c’est eux ! » Dit-elle en parlant des gosses, tandis qu’Impa se contenta de ricaner.
 
Impa : « Allons bon, voilà que la commandante de l’armée d’Hyrule se met à accuser de pauvres enfants pour des méfaits qu’ils n’ont pas commis… » Dit-elle avec un sourire en coin, sachant pertinemment qu’Amalia allait tiquer là-dessus.
 
Amalia : « M-MAIS ! » Se contenta-t-elle de dire, alors que les deux enfants la regardèrent avec un sourire angélique. « Vous… Vous êtes vraiment des sales gosses ! » Dit-elle en faisant la moue, avant de regarder les deux petits qui la fixaient droit dans les yeux avec un air triste. « M-Mais vous êtes trop mignoooons… » Dit-elle en se relevant et en les prenant dans ses bras, ce qui fit sourire les deux jeunes Link.
 
Impa soupira de nouveau, amusée et dépitée en même temps, tandis que Dak fixait les deux enfants, alors que la jument de Darius avait fait son entrée pour se rapprocher d’Impa.
 
Les jeunes Link se retournèrent vers Dak pour le fixer, et ils remarquèrent que ce dernier fixait l’ombre inexistante d’un des deux petits, ce qui le fit réagir également. Il se mit également à se demander où était donc passé son ombre, mais il fini simplement par soupirer, tandis que son ami le rassurait. Amalia les reprit dans ses bras avant de se lever, en en gardant un dans ses bras, et l’autre assit sur ses épaules. Elle regarda ensuite Red, la jument de Darius, qui semblait avoir apporter quelque chose à Impa.
 
Link, qui était légèrement en retrait depuis tout ce temps, s’approcha un peu plus près d’Amalia et des deux enfants, avec un sourire aux lèvres. Les deux jeunes enfants le fixèrent un instant, avant que Link ne soit interpeller par Impa.
 
Impa : "Link, Je ne m’inquiète pas pour la princesse, mais je pense qu'elle serais d'accord ainsi que Amalia ici présent pour dit que tu mérite de porté la tunique, tu est le héros que nous attendions " Dit-elle avec conviction, tandis qu’elle tendait la tenue du Héros, une tenue verte ornée d’une écharpe bleue. Link regarda un instant la tenue, avant de lancer un regard à Amalia qui acquiesça avec un sourire les dires d’Impa. Il se saisit de la tenue, mais, n’ayant aucun endroit pour l’enfiler dans l’immédiat, décida d’attendre un peu plus tard qu’ils montèrent le camp.
 
Impa : « Malgré les nombreuses pertes que l’on a subi, j’ignore si nous aurons assez de tentes pour tout le monde… » Soupira lourdement Impa, sachant pertinemment que la grande majorité de l’équipement se trouvait dans le château et que l’autre majorité avait été perdue durant la bataille contre le Dodongo.
 
Amalia : « Bah… » Dit-elle en regardant le garçon au masque de renard qu’elle tenait dans les bras. « Les petits peuvent dormir dans ma tente. » Suggéra-t-elle.
 
Impa fixa Amalia quelques instants. Elle semblait légèrement étonnée. « Amalia… Je pense que ces enfants seraient mieux en sécurité à Cocorico. »
 
Amalia fit un air triste, avant de serrer le garçon dans ses bras. « M-Mais… Ils savent se battre ! Puis ils restent avec moi ! Je veillerai sur eux ! » Dit-elle, avec conviction.
 
Impa : « Comme tu as veillé sur son Altesse… ? »
 
Amalia : « … » Elle baissa la tête, toujours honteuse. Impa soupira légèrement, tandis que les deux enfants la regardaient avec un air méchant. Impa haussa un sourcil, avant de ricaner.
 
Impa : « Cependant, je dois dire qu’ils ne manquent pas de hargne. » Dit-elle, alors que les deux enfants la fixaient toujours de la même façon. « Ni même de courage. Ces enfants sont quand même prêts à te défendre. » Dit-elle, bras croisés.
 
Amalia : « Tout comme je risquerai ma vie pour eux. » Dit-elle naturellement, tandis que les deux enfants la fixèrent de nouveau. Ils refusaient qu’elle risque sa vie pour eux. ILS la protègeraient, et non l’inverse.
 
Impa ricana de nouveau. « De toutes façons, il semblerait que ces deux petits soient aussi têtus que toi. » Dit-elle avec un léger sourire.
 
Amalia : « Héhé… » Se contenta-t-elle de répondre, toujours en serrant le petit dans ses bras, tandis que l’autre commençait à se montrer jaloux.
 
Un peu plus tard, après avoir monté le campement pour la nuit, Link put enfin enfilé sa tunique verte et vint se montrer devant Amalia et les deux enfants qui étaient dans la tente de la commandante. La commandante, allongée sur son lit, fixait les deux petits couchés à côté d’elle qui étaient encore réveillés. Ils semblaient en profonde réflexion, tout comme elle.
 
Link entra dans la tente d’Amalia sans réellement prévenir, ce que la commandante ne manqua pas de lui faire remarquer.
 
Amalia : « Dis donc, c’est pas parce que t’es le Héros sauveur du monde que tu peux rentrer dans ma tente comme ça hein ! Puis jusqu’à preuve du contraire, t’es encore sous mes ordres et— » Elle s’arrêta lorsqu’elle se retourna vers l’intrus dans sa tente. « Wow… » Se contenta-t-elle de dire en l’admirant, tandis que les deux petits se relevèrent pour regarder leur grand eux. « Wow… Franchement, t’es… Wow… » Dit-elle en se levant pour observer de plus près la tenue, tandis que Link eut un léger mouvement de recul. « J’vais pas te frapper, hein. » Dit-elle, avant d’attraper l’écharpe et de faire un grand sourire. « Ca, j’aime bien. J’aime encore plus que le reste ! » Dit-elle avec un grand sourire, avant de se mettre à côté de Link en entourant l’écharpe autour de son cou. « Je vais ADORER cette écharpe. » Dit-elle avec des étoiles dans les yeux, tandis que Link la regardait en lui souriant. « Oh, tu veux mon avis sur la tenue peut-être ? » Dit-elle, avant de lâcher l’écharpe pour se reculer légèrement. « Ben… T’es magnifique. » Dit-elle en regardant ailleurs, tandis que les deux enfants lui faisaient signe de les regarder, avant de pointer vers Link. « Ouais, en effet, y a un air de ressemblance. » Dit-elle en fixant les petits, puis Link, puis à nouveau les petits. « Bon, ben… J’vais vous appelé Link aussi, hein. J’espère que ça vous plaît. » Dit-elle avec un sourire en coin, tandis que les deux enfants acquiescèrent, visiblement fiers.
 
Amalia sourit à nouveau, avant de faire signe à Link. « Attends, chouchou. » Dit-elle en se rapprochant de lui, remettant son écharpe correctement. « Voilààà~ » Dit-elle avec un grand sourire. « Nan, franchement, t’es magnifique. » Dit-elle, le faisant rougir légèrement et l’obligeant à regarder ailleurs, ce qui la fait rire. « Haaan, il est gêné, comme il est mignon… » Dit-elle avec un sale sourire, tandis que Link se grattait l’arrière de la tête, visiblement gêné.
 
Amalia rit légèrement, avant d’attraper les deux petits pour les remettre sur le lit. « Bon, les petits Link, on va dormir maintenant, sinon, vous allez pas suivre le rythme. » Dit-elle avec un léger sourire. « J’reviens dans dix minutes, j’dois d’abord aller demander un truc à Impa… » Dit-elle en souriant, laissant les enfants dans son lit et faisant signe à Link de la suivre.
 
Arrivés dehors, ils se dirigèrent vers Impa, qu’Amalia interpella. « Générale ! »
 
Impa se retourna pour regarder Amalia et Link avec un léger sourire. « Cette tenue te va bien, Link. » Dit-elle avec un sourire en coin.
 
Amalia : « Hein qu’il est beau ! » Insista-t-elle, alors que Link regardait ailleurs, toujours aussi gêné tandis que Amalia faisait un grand sourire, avant de regarder Impa. « Générale, je me demandais… »
 
Impa : « Hm… ? »
 
Amalia : « Link n’a pas de tente étant donné qu’on en a majoritairement distribués aux blessés… »
 
Impa : « Mais encore… ? » Dit-elle, redoutant ce que Amalia allait lui demander.
 
Amalia : « Est-ce que… Enfin… Link pourrait… Dormir dans ma tente… »
 
Impa : « Amalia… »
 
Amalia : « C-Ce n’est rien d-d’intime ou quoi que ce soit, Générale ! » Dit-elle en agitant ses mains devant elle.. « J-Juste que… Et bien… Le grand Héros qui dort dehors… Ca fait… Pas très héroïque… »
 
Impa soupira lourdement, sachant pertinemment qu’elle ne pourra pas lui dire non. Elle fit mine de réfléchir tandis que Link regardait ailleurs comme à son habitude, avant de soupirer une nouvelle fois.
 
Impa : « Ai-je vraiment le choix… ? » Soupira-t-elle.
 
Amalia : « MERCI GENERALE ! » Hurla-t-elle de joie.
 
Impa : « A une condition. » Dit-elle toutefois.
 
Amalia perdit peu à peu la joie qui l’animait pour la remplacer par de la méfiance. « O-Oui… ? »
 
Impa allait commencer sa phrase de condition quand tout à coup, une armée de Cocottes ainsi qu’une jeune femme blonde habillée de vert et qu’un homme blond au teint mate apparurent de nulle part.
 
Impa, Amalia et Link, étant les trois seuls encore debout, les fixèrent, tous les trois avec le même air étonné.
 
Amalia : « DARIUS, ESPECE DE CHIEN ! » Dit-elle, faisant sursauter ce dernier qui ne s’attendait pas à la voir lui hurler dessus, et se demandant probablement ce qu’il avait encore fait. « T’es vivant ! » Dit-elle avec un sourire, heureuse de le revoir en un seul morceau, avant de regarder les Cocottes à ses pieds la fixer. « HAAAAAAAAAAAAN ! DES COCOTTES ! CA FAIT DES SEMAINES QUE J’EN AVAIS PAS VUES ! » Dit-elle, folle de joie en s’approchant d’elle. « Coucou toi ! Tu sais que t’es mignonne ? Mais oui ! Mais ouiii ! » Dit-elle en caressant un volatile brun foncé sous le bec, ce qu’il semblait apprécié, tandis que Link eut un léger mouvement de recul à la vue des animaux.
 
Linkle : « LINK ! ENFIN JE TE RETROUVE ! » Dit-elle en sautant sur son frère, qui bascula en arrière, déjà déséquilibré à cause de son mouvement de recul.
 
Amalia fixa quelques secondes Linkle, avant de regarder Link. « C’est qui elle… ? » Demanda-t-elle assez froidement.
 
Linkle se leva ensuite pour regarder Amalia en lui faisant un grand sourire : « Moi, c’est Linkle ! Je suis la sœur ainée de Link et la véritable héroïne d’Hyrule ! » Dit-elle avec un grand sourire, tandis qu’Amalia soupira avant d’aider Link à se relever.
 
Amalia : « Désolée, le titre de grand Héros d’Hyrule est déjà prit. » Dit-elle assez sèchement, en faisant signe à Link de la suivre jusqu’à sa tente, se fichant complètement de la jeune fille en face d’elle.
 
Linkle : « Eh, t’es au courant que tu monopolises mon frère là ?! » Dit-elle, un peu énervée par les manières d’Amalia.
 
Amalia : « Et… ? » Dit-elle en haussant un sourcil avec un air indifférent.
 
Impa : « ASSEZ ! » S’interposa-t-elle, avant de fixer Amalia. « Amalia, où son tes manières ?! » S’énerva-t-elle.
 
Amalia : « Meh. » Se contenta-t-elle de rétorquer en regardant ailleurs. « Si vous permettez, je vais me coucher. » Dit-elle en se dirigeant à nouveau vers sa tente, avant de remarquer qu’un homme, habillé en lapin, se faisait attaqué par des Cocottes un peu plus loin. « Heu… Machinkle ? T’es au courant que tes Cocottes, si ce sont les tiennes, attaquent quelqu’un… ? » Dit-elle en s’approchant du pauvre homme avec sa capuche en lambeaux, tandis que Linkle rappelait ses Cocottes à l’ordre.
 
Linkle : « C’est LINKle ! Tu devrais le savoir, puisque tu aimes tant mon frère ! » Dit-elle assez méchamment, tout en sermonnant ses poules.
 
Amalia : « Je retiens les noms que des personnes que j’aime bien. » Dit-elle en aidant l’homme habillé en lapin. « Vous allez bien ? »
 
L’homme en question se dépoussiéra quelques instants, avant de regarder Amalia avec un sourire. « Oui et je vous remercie ! » Dit-il avec un grand sourire, avant de se tourner vers les autres. Pardonnez mon intrusion, je suis Lavio, un marchant, j'ai cru comprendre que vous deviez aller a la capitale, alors j'ai décidé de vous suivre je me suis dit que j'aurai pu servir car j'ai entendu que vous aviez était attaquer et un commerçant comme moi peux être utile a votre cause."
 
Amalia : « Un marchand, hein… ? Ca, c’est intéressant. » Dit-elle en regardant Impa qui semblait aussi intéressée qu’elle.
 
Impa : « Cependant, toute notre fortune était au château… Nous n’avons quasiment rien pu emporté… » Soupira-t-elle. « Nous n’avons même plus de tentes de disponibles… »
 
Amalia : « Pas grave, Lavio peut venir avec moi. Je sais gérer les marchands ! » Dit-elle avec un léger sourire, tandis que Lavio l’observait, ce qui la fit reculer légèrement. « Qu-Qu’est-ce qu’il y a ? » Dit-elle, un peu gêné, tandis que Link se rapprochait d’elle, clairement méfiant envers ce « Lavio ».
 
Lavio : « Cette couleur de cheveux est tout simplement unique ! Et magnifique. » Dit-il avec un sourire innocent tandis que Link se rapprochait d’Amalia pendant que Lavio fixait cette dernière avec un grand sourire.
 

Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue : Un mauvais présage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum