Amalia, Sang-mêlé

Aller en bas

Amalia, Sang-mêlé

Message par Hamaliah le Mer 6 Juin - 21:17


Sang-mêlé
Amalia

« Sales gosses. »

Prénom Amalia
Titre Sang-mêlé
Surnom Ama', Mamalia, Mama'
Origine Possède du sang Hylien et Lorien, mais origines inconnues. Vit en Hyrule.
Armement et attributs d'armes Épée magique & Bouclier géant ▬ Attributs Élément Lumière et Élément Ténèbres ▬ Emplacements d'armes: 7 ▬ Libres: 7 / Diablo ▬ Attributs Élément Ténèbres et Élément Feu ▬ Emplacements d'armes: 7 ▬ Libres: 6 ▬ Emplacements pris : 1 ▬ Attaque rapide ▬ Octroie Résolution sans faille durant la libération magique.
Famille Amalia ignore ses véritables origines. Elle sait juste qu'elle possède du sang Hylien et Lorien. Elle considère Zelda, Link, Darius et Impa comme des membres de sa famille.
Familiers/Fées/Alliés Diablo, (Stallord, Fyrus, Eox, Blue, Argorok)
Particularité Amalia peut faire appel aux pouvoirs légendaires de la Triforce d'Hyrule et de la Triforce de Lorule. Elle ignore cependant d'où ce pouvoir peut provenir.

Attaques (faibles/fortes/coup fatal/magie)

Épée magique & Bouclier géant :
- Attaque faible 1 : Un coup d'épée en avant qui envoie une onde de choc.
- Attaque faible 2 : Attaque faible 1 suivie d'un deuxième coup d'épée sur le côté cette fois qui envoie plusieurs ondes de choc.
- Attaque faible 3 : Attaques faibles 1 et 2 suivies d'un coup de bouclier qui déstabilise l'ennemi.
- Attaque faible 4 : Attaques faibles 1,2 et 3 suivies d'un deuxième coup de bouclier, plus puissant que le précédent.  
- Attaque faible 5 : Attaques faibles 1, 2, 3 et 4 suivies d'un ultime coup de bouclier, capable d'être chargé, envoyant un rayon de magie dans la direction dans laquelle Amalia regarde.
- Attaque faible 6 : Attaques faibles 1, 2, 3, 4 et 5 suivies d'Amalia qui termine son enchaînements d'attaque avec un lourd lancer de son bouclier vers les ennemis, avant de s'élancer pour le rattraper, tout en donnant un violent coup d'épée, envoyant plusieurs ondes de choc meurtrières.
- Attaque forte 0 : Amalia se cache derrière son bouclier géant, prête à parer toutes attaques magiques ennemies. Rempli la jauge de parade magique d'Amalia. (Fonctionne également avec les attaques alliées.)
- Attaque forte 1 : Attaque faible 1 suivie d'un brutal coup de bouclier qui brise la garde de l'ennemi.
- Attaque forte 2 : Attaques faibles 1 et 2 suivies d'un puissant coup de pied qui envoie l'ennemi volé au loin tout en brisant sa garde.
- Attaque forte 3 : Attaques faibles 1, 2 et 3 suivies d'Amalia qui effectue un mouvement de recul avant de planter son épée dans le sol et de se cacher derrière son bouclier qui, s'il est chargé, renvoi toutes les attaques magiques qu'il a paré auparavant (via l'attaque forte 0), en trois fois plus puissant. Brise la jauge de point faible d'un monstre géant en un coup. Ignore la garde.
- Attaque forte 4 : Attaque faible 1, 2, 3 et 4 suivies d'Amalia qui jette son bouclier géant en arrière (ce qui blesse les ennemis qui se trouvaient derrière elle) avant de saisir son épée à deux mains et de s'élancer dans les airs, avant de ré-atterrir, lame vers le bas, créant une puissante onde de choc qui éjecte tous les ennemis qui se trouvaient à proximité.
- Attaque forte 5 : Attaque faible 1, 2, 3, 4 et 5 suivies d'Amalia qui elle laisse tomber épée et bouclier au sol avant de se jeter sur l'ennemi tellement rapidement qu'elle les déstabilise et brise leur garde. De par sa grande vitesse, elle trace au sol la Triforce d'Hyrule surplombée de la Triforce de Lorule (qui attirent les ennemis à proximité en leur centre), avant de reprendre son épée et de faire jaillir lumière et ténèbres des deux symboles. Amalia ne peut prendre de dégâts lorsqu'elle effectue cette attaque.
- Coup fatal : Amalia lâche son bouclier, prend son épée à deux mains et, pendant que son bouclier tombe, elle taillade tous les ennemis se trouvant devant et derrière elle pour enfin rattraper son bouclier avant que ce dernier ne touche le sol. Touche les ennemis dans un large périmètre.
- Début de la phase magique : Amalia se débarrasse de son armure pour gagner en vitesse. Elle garde cependant son bouclier.
- Libération magique : Amalia lance son bouclier sur le sol derrière elle, avant de tendre le dos de sa main vers l'ennemi en face d'elle, faisant apparaître les deux symboles de la Triforce, qui se referment tel un piège sur l'ennemi choisi. Enfin, elle se rue vers ce dernier, assénant des coups plus puissants et rapides les uns que les autres, faisant également jaillir des torrents de lumière et de ténèbres. Enfin, elle assène un ultime coup. Attaque extrêmement puissante, d'élément lumière et ténèbres, affiche la jauge de point faible ennemie.
- Fin de magie sans libération : Amalia lève son épée au ciel, avant de la planter violemment dans le sol, créant une immense onde de choc d'élément lumière.



Diablo :
- Attaque faible 1 : Diablo s'élance vers l'avant, entraînant les ennemis légers dans sa course.
- Attaque faible 2 : Attaque faible 1 suivie de petits sauts en zig-zags, Diablo entraînant encore plus d'ennemis dans sa course.
- Attaque faible 3 : Attaques faibles 1 et 2 suivies d'un arrêt brusque, Diablo se cabrant pour éjecter en avant tous les ennemis qui étaient prit dans sa course jusque maintenant.
- Attaque faible 4 : Attaques faibles 1, 2 et 3 suivies de Diablo qui crache des flammes en avant.
- Attaque faible 5 : Attaques faibles 1, 2, 3 et 4 suivies de Diablo qui galopent tout en crachant des flammes à droite, à gauche et en face de lui.
- Attaque faible 6 : Attaques faibles 1, 2, 3, 4 et 5 suivies de Diablo qui s'arrête brusquement, se cabre à nouveau, avant de faire un saut en arrière et de cracher une boule de feu qui explose au loin.
- Attaque forte 0 : Diablo crache du feu tout en galopant. La jauge de flammes de Diablo diminue lorsqu'il utilise cette attaque. Cette attaque dure beaucoup plus longtemps lorsque la jauge est totalement remplie. Diablo crache une petite boule de feu lorsque la jauge est vide.
- Attaque forte 1 : Attaque faible 1 suivie de Diablo qui charge, tête baissée. Brise la garde.
- Attaque forte 2 : Attaques faibles 1 et 2 suivies de Diablo qui saute de droite à gauche plusieurs fois, tout en encornant tout ce qui se trouve sur son chemin. Brise la garde.
- Attaque forte 3 : Attaques faibles 1, 2 et 3 suivies de Diablo qui s'élance de nouveau en avant, avant de tourner plusieurs fois sur lui même tout en crachant du feu.
- Attaque forte 4 : Attaques faibles 1, 2, 3 et 4 suivies de Diablo qui se cabre avant de sauter en avant, écrasant les ennemis pris dans ses flammes suite à son attaque précédente. Crache ensuite du feu en direction des ennemis au sol. Son feu se répand avant de former un large symbole qui ressemble vaguement à une étoile et qui explose ensuite.
- Attaque forte 5 : Attaques faibles 1, 2, 3, 4 et 5 suivies de Diablo qui continue de galoper en crachant des flammes de droite à gauche, mais qui dure beaucoup plus longtemps. Brise la garde et éjecte les ennemis touchés par les flammes. Baisse très vite la jauge de point faible des monstres géants. Attaque extrêmement puissante.
- Coup fatal : Diablo se cabre, avant de chargé une immense boule de feu qu'il crache en face de lui. Explose sur un large périmètre.
- Début de la phase magique : Diablo se cabre, tandis qu'Amalia tend son épée au ciel.
- Libération magique : Diablo se cabre en rugissant tel un dragon, avant de cracher un immense torrent de flammes de droite à gauche. Touche tous les ennemis à proximité de ses flammes et affiche la jauge de point faible.
- Fin de magie sans libération : Diablo se cabre avant de cracher un torrent de flamme au dessus de lui, qui retombe en une pluie de boules de feu ardentes.



Eclypse:







Caractère ;

« Toi, t'imagines même pas à quel point t'es mort. »

Amalia est quelqu'un de très direct qui parle crûment. Elle n'aime pas se laisser manipuler ou obéir à un ordre qui ne provient pas de ses supérieurs. Elle dit tout ce qu'elle pense, même si ça doit blesser. Elle a un langage assez agressif, et beaucoup de gens se sentent menacés rien qu'à son unique présence. Amalia inspire la terreur et la peur, et pas seulement chez ses ennemis. Ses "alliés" se méfient d'elle comme de la peste et reste généralement loin d'elle, même lorsqu'ils sont en danger. Amalia est quelqu'un qui a été habituée à la solitude, préférant rester dans son coin, plutôt que de voir des personnes la dévisagées avec un regard empli de terreur lorsqu'ils ne fuient pas. On la surnomme "Le Demi-Démon" en référence à son apparence physique.

Cependant, avec les seuls amis qu'elle a su se faire, Amalia est quelqu'un de totalement différent. Toujours à l'écoute, plus douce qu'il n'y paraît, elle est en faite quelqu'un de très enjouée qui aime avoir de la compagnie. En réalité, elle ne supporte pas la solitude. Avoir quelqu'un à qui parler la soulage réellement.

Malgré cela, il y a bien une chose qu'elle garde en toutes circonstances (ou presque) : son langage cru. En effet, il lui arrive de donner des surnoms peu flatteurs aux personnes à qui elle tient réellement. C'est sa façon de dire à cette personne qu'elle lui fait confiance.

« Regarde-moi meilleur. »



Physique ;

« Pourquoi tout le monde a peur de moi ? C'est l'armure c'est ça ? »

Amalia possède un physique unique qui vient tout droit de son sang, unique lui aussi. En effet, elle possède du sang Hylien mais également Lorien, ce qui se fait ressentir sur son apparence. Blonde d'un côté, noire aux reflets violets de l'autre, ses cheveux sont longs et tombe en cascade sur ses épaules. Ses yeux, quant à eux, sont également uniques. Un œil bleu saphir du côté droit, un œil rouge rubis du côté gauche. Dans ces derniers se reflètent un symbole de triangle dans l’œil bleu et de triangle inversé dans l’œil rouge. Son œil rouge est également mis en valeur par un grain de beauté parfaitement placé juste en dessous.

Concernant ses habits, Amalia est toujours habillée de sa tunique noire-mauve. Une tunique simple, fabriquée partout en Hyrule. Elle s'équipe très souvent de son armure lourde d'ébène, qu'elle utilise partout (ou presque) en combat. Son armure est bien plus grande qu'elle, mais elle ne semble avoir aucun mal à l'utiliser. Lorsqu'elle monte Diablo, elle ne met pas son armure.



« Je sais pas d'où ça vient. Tout ce que je sais, c'est que c'est là. Maintenant, t'arrêtes de me fixer comme ça ou mon poing va vite se retrouver dans ta figure. »



Histoire ;

« Le premier qui touche à la Princesse... Ouais en faite allez-y, essayez de la toucher... Vous serez morts avant d'avoir compris que vous l'êtes. »




Le commencement

Amalia ignore tout de son passé. Elle n'a pas un seul indice le concernant, et lorsqu'elle demande des informations autour d'elle a propos de ses origines, soit on ne lui répond pas, soit on lui lance un silence gêné. Amalia n'ayant aucune patience, elle préfère généralement éluder la question que d'insister.

Le tout premier souvenir qu'Amalia a, c'est celui d'Impa qui l'a retrouvée et la conduite au château d'Hyrule. A partir de là, elle a rencontré la Princesse Zelda avec qui elle s'est directement lié d'amitié et qu'elle apprécie énormément. Elle lui est également très reconnaissante de tout ce que cette dernière a pu lui apporté.

Amalia vivait donc officiellement au château avec la Princesse, qui ne semblait pas plus choquée que ça par son apparence. Ce n'était malheureusement pas le cas de tout le monde. Des villageois, des nobles voire même des soldats la regardaient comme si elle était un monstre. Un mélange d'effroi et de colère.

Lorsqu'Amalia quittait le château, elle était généralement accompagnée de la Princesse ou de Impa. Pour de bonnes raisons. Les deux craignaient qu'il lui arrive malheur et refusaient de la laisser partir seule.

Amalia fini par comprendre que personne ne voulait d'elle hormis Impa et Zelda, et décida donc de rester cloîtrée au château. Pour sa sécurité, et celle de Zelda, car elle craignait que les personnes qui voulaient s'en prendre à elle puisse vouloir s'en prendre à la Princesse. Elle stoppa donc ses promenades dans la ville pour observer ce que faisait Zelda de ses journées. Clairement peu intéressée par ce que les Princesses s'occupaient à faire toute la journée, Amalia décida de se tourner vers Impa, qui lui proposa de s'entraîner pour pouvoir peut-être devenir comme elle, un jour.

Amalia voyant Impa comme la plus grande héroïne de tous les temps décida de suivre son conseil et commença l'entraînement, sous l’œil avisé de la Sheikah. Et il s'avéra qu'elle était douée. Très douée. Bien plus que tous les soldats dont la garde était normalement constituée.

Elle enchaînait les coups avec une vitesse effrayante. Ses coups étaient puissants, précis, mais tellement rapides, que même lors d'un entraînement contre des soldats, Amalia sorti vainqueur sans problème.

Lors d'une de ses séances d'entraînements, Impa fut accompagnée de Zelda pour observer Amalia. La Princesse fut tellement impressionnée qu'elle décida de nommer Amalia chef des troupes principales (sous les ordres d'Impa), malgré son jeune âge. Amalia fut honorée et, en guise de remerciement, décida de s'entraîner encore plus dur. Pour se faire, elle enfila l'armure d'un chevalier antique qui avait servi jusqu'à son dernier souffle la famille royale d'antan. Une armure immense, de couleur noire d'ébène, extrêmement lourde, et pas du tout faite pour quelqu'un qui privilégie la vitesse avant tout.

Pourtant, Amalia réussit à l'enfiler. Elle réussit également à bouger dedans. Encore plus impressionnant, elle était capable d'asséner des coups, plus lents que sans son armure, mais des coups qui restaient rapides malgré tout.

D'avantage impressionnée en plus d'être touchée par le geste de sa "soeur", Zelda lui offrit une épée chargée de lumière, qui aurait appartenu à la plus puissante générale qui obéissait aux ordres de son père.

Après beaucoup d'hésitations, Amalia fini par prendre l'épée, et jura à la Princesse, devant Impa, qu'elle la protégerait jusqu'à son dernier souffle.

Plusieurs années s'écoulèrent, et Amalia était désormais une jeune adulte resplendissante. Mais également effrayante. Sa simple vue faisait fuir le plus courageux des soldats. Elle n'avait clairement plus besoin d'entraînement, cependant, c'était sans doute la seule chose qui lui permettait de se calmer. Zelda étant très occupée avec ses devoirs de future reine d'Hyrule et Impa devant gérer tout ce qui concernait le militaire, Amalia se retrouvait très souvent seule.

Parfois, elle s'absentait loin d'Hyrule, espérant se changer les idées. Elle partait tôt le matin et revenait tard le soir. Elle et Zelda ne se voyaient plus qu'en coup de vent, ce qui lui faisait mal au fond d'elle. Car Amalia supportait très mal la solitude...



Rencontre avec le Roi des Cieux

Durant une de ses nombreuses escapades hors du château d'Hyrule, Amalia a rencontré un groupe de monstres, qu'elle a refusé de combattre, car ils sortaient déjà d'un combat qu'ils avaient perdus et avaient été massacrés.

Il ne restait que 4 d'entres eux, un Lézalfos plus petit sur pattes que la moyenne, de couleur noire, possédant un casque squelette et sur le haut de ce dernier, quelques plumes y était accrochées. Il revêtait également un gantelet en os, recouvert de traces de sang. Il se faisait appelé Stallord et semblait être le meneur. Il y avait ensuite un Dinolfos, bien plus grand que la moyenne, de couleur flamme, portant une armure rouge sang et ornant un immense gantelet recouvert des crocs de ceux qu'il avait vaincu. Il avait un air bien plus agressif que les Dinolfos ordinaires et était assoiffé de combats. Il s'appelait Fyrus, de ce qu'il disait. Ensuite, il y avait un Aeralfos blanc comme la neige, avec des ailes bien plus grande que la normale qui reflétaient la lumière soleil et des écailles qui semblaient bien plus résistantes que les Aeralfos classiques. Il n'avait pas d'autres particularités si ce n'est sa couleur et ses ailes mais semblait assez en retrait par rapport à Fyrus et Stallord. Il s'appelait Eox et était plutôt du genre à faire attention à son apparence et à son équipement qu'à combattre. En vrai, il détestait combattre, mais savait pertinemment qu'il n'avait pas le choix. Il possédait un bouclier de couleur or dont il prenait grand soin, ainsi que quelques bouts d'armures qui allaient avec. Et enfin, il y avait Blue, une Salamandile de couleur bleu marine, très petite pour son espèce, qui portait une armure de cuir noire, et donc son dos laissait échappé des flammes propres à son espèce. Sauf que ses flammes étaient bleues.

Amalia, après avoir prouvé qu'elle ne leur voulait pas de mal (et surtout, qu'elle ne s'attaquait pas à un groupe qui venait de se faire massacrer et tenait à peine sur ses jambes) fini par être appréciée par ces derniers. En effet, chez les membres de leurs espèces, épargnée les vies d'adversaires vaincus est la preuve d'une grande force et d'une grande sagesse. De plus, Amalia les aida à se remettre sur pied et Stallord, le chef des 4, décida de la considérer comme l'une des leurs. Amalia fut touchée, mais refusa de rester éternellement avec eux, ne pouvant se permettre d'abandonner Zelda et Impa. Les 4 reptiles acquiescèrent, mais lui avaient dit que si jamais elle avait besoin d'aide, elle pouvait compter sur eux. Amalia, de nouveau, fut touchée par ce qu'ils lui avaient dit. Elle qui avait tant l'habitude d'être reniée, d'être moquée ou encore, d'être traitée de démon ou de monstre, voir de la gentillesse de la part de reptiles considérés comme des monstres rendait sa situation quelque peu ironique.

Avant de la laisser partir, Stallord la conduit à une grotte où il lui présenta le Roi des Cieux, et leur roi, par la même occasion, un immense et majestueux Pyrodactylus du nom d'Argorok, qui était couché sur une montagne d'or et de rubis. Amalia resta quelques instants interdite devant cette immense créature, puis, par respect, posa un genou à terre, ce que le dragon apprécia. De même que ses confrères reptiles, il dit à Amalia qu'elle n'avait pas à hésiter, si elle avait besoin d'une quelconque aide. Il serait ravi de l'aider. Elle le remercia, avant de partir pour retourner au château d'Hyrule, en pensant que Zelda devait s'inquiéter de ne pas la voir rentrée.

Avant de rentrer, les 4 reptiles l’interceptèrent, lui disant que par delà le désert, un de leurs alliés attendait impatiemment de faire sa rencontre. Intriguée, elle décida d'aller voir avant de rentrer au château. De toutes façons, a part Zelda et Impa, personne ne s'inquiétait vraiment pour elle.

Elle traversa le désert, et comme de juste, tomba sur le fameux allié des 4 reptiles. Une immense bête noire à l'apparence équine, dont une immense corne ornait son front et où deux longs crocs sortaient de sa bouche. Il était fièrement dressé, seul au milieu des sables, preuve qu'il l'attendait. Amalia, d'abord méfiante, s'approchait en lenteur de l'animal. Celui-ci ne bougeait pas d'un centimètre, se contentant de la fixer. Quand elle fut à sa portée, elle s'arrêta et attendit secondes, qui semblaient s'écouler comme des heures. La bête noire ne bougeait toujours pas, la fixant de son regard rubis, d'un air fier. Enfin, Amalia se décida à tendre lentement une main vers lui. Elle ne savait pas à quoi s'attendre ni ce qu'elle devait réellement faire en présence de la bête, mais elle était sûre de son geste et n'avait pas peur de lui. Après quelques secondes, sa main se posa sur le cou de la bête, qui baissa la tête pour la mettre à hauteur de celle de la jeune soldate. Il la fixa quelques instants, avant de se reculer pour se courber devant elle, lui faisant une révérence. Il l'acceptait en tant que maîtresse.

Après cela, il se tourna sur le côté, fixant sa nouvelle cavalière d'un air doux. Amalia resta sans bouger quelques instants, comprenant qu'elle pouvait désormais monter dessus, ce qu'elle fit sans attendre. Ce fier destrier, elle le ramena en Hyrule avec elle. Et elle le nomma Diablo. C'était désormais sa fidèle monture, qui passait ses journées à combattre et à s'entraîner à ses côtés. Lorsqu'Amalia ne s'entraînait pas, elle s'absentait pour retourner voir ses amis reptiles, sur le dos de sa monture nouvellement acquise. Car oui, Amalia les considéraient comme des amis, et eux, comme leur nouvelle meneuse.



Rencontre avec un futur héros

Malgré ses absences pour aller voir ses amis reptiles ou simplement pour défouler sa monture, Amalia s'ennuyait tristement. Mis à part Impa, personne n'était capable de la vaincre lors d'un entraînement.

Elle était chargée d'entraîner les nouvelles recrues mais... Généralement, rien qu'à sa simple vue, ils fuyaient, la queue entre les jambes. Amalia était au départ profondément indignée du fait que les recrues préféraient fuir que de l'écouter. Et puis... Elle s'y est habituée, ne prenant même plus la peine d'enfiler son armure lorsqu'elle devait entraîner de nouvelles recrues, celles fuyant à sa simple vue. Sauf lui.

Lui, il la regardé droit dans les yeux sans jamais baissé le regard. Il l'a regardé venir vers lui sans aucune agressivité dans son regard bleu saphir. Lorsqu'Amalia afficha un air étonné de le voir resté, il se contenta de sourire en coin.

Lui, c'était Link. Une nouvelle recrue plus que prometteuse, capable de vaincre les soldats les plus expérimentés de l'armée. Amalia, comme Impa avait fait avec elle, décida d'entraîner personnellement Link, sa curiosité la poussant à vouloir connaître de quoi il était capable.

Et il était doué. Très doué. Il n'avait pas réussi à vaincre Amalia, mais il s'en était fallut de peu. Elle devait enlevé son armure pour être capable d'esquiver ses coups. Ce qui était un exploit, surtout venant d'une recrue.

Amalia se lia très vite d'amitié avec Link, dont elle appréciait la compagnie. Non seulement ils se voyaient durant les entraînements, mais également lorsqu'Amalia n'avait rien à faire. Il évitait qu'elle reste seule. Comme si il savait qu'elle souffrait dans sa solitude.

Les entraînements continuèrent pendant des semaines, puis des mois, et Link était de plus en plus prometteur. Il était capable de la mettre à terre avec son armure. Et il était capable de la toucher sans.

Amalia, toujours plus impressionnée, décida de le recommander à Impa, histoire de lui faire passer le stade de "recrue", qu'il aurait sans doute dû passer depuis longtemps.

Elle se trouvait dans la cour, fixant les soldats qui s'entraînaient avant de s'avancer vers Link qui en faisait partie. Elle allait lui demander de la suivre, quand elle vit Link relevé la tête. Elle fit de même, regardant dans la même direction que lui, voyant Impa et Zelda qui les observaient. Zelda fit signe à Amalia avant de saluer Link d'un signe également. Les deux femmes s'éloignèrent ensuite pour aller observer la plaine d'Hyrule de par les remparts du château, tandis que les soldats entraient en pause.

Ces derniers se mirent à taquiner Link, avant de s'éloigner lorsqu'ils virent Amalia approché. Et c'est à partir de ce moment que l'histoire commence...


« Comment ça, t'en as tuer plus que moi ?! »



Les petits plus ;

Spoiler:


Si jamais on veut dire des trucs en plus, c'est ici :3


« Tu crois que j'en ai vraiment quelque chose à faire de ce que tu penses ? »


Hamaliah
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum