Interlude 1 : Alliance Tiers

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Interlude 1 : Alliance Tiers

Message par Riwanon le Sam 4 Aoû - 3:14





Le temps passer dans la cour arrière du château, et Le Stalespadon commençais à d’impatienté devant la porte bloqué par le pouvoir ténébreux d'Inserro.

Levia : " J'en ai marre d’être Mignonne je veux Être bonne ! Euh trompé de texte... " Dit-il brièvement  tendis que Raysol était assis devant la porte appréciant la pluie qui tomber avant d'etre surpris par les dire de Levia qui d’ailleurs reprit ''Bon ! Sa me soul faut qu'on face un truc car sa va m'énerver de rien faire alors que les autres sont a l’intérieur '' Criat-il  furieusement envers le Zora.

Raysol : " Calme-toi, et profite plutot de la pluie mon vieux " Dit il levant la tete vers les nuages en fermant les yeux,

Levia : " La pluie me tape sur le haricot ! J'ai l’impression qu'elle me transperce le corps comme des fleches. Alors retiens moi ou je fais un malheurs. " Continuât-il avec le même tons acharnée et condescendant.

Raysol : " Mais elle te travers vu que tu n'a plus de chair sur les os... " Reprit le brave légèrement dépité et il reprit derrière ammusé " Puis tes de la poiscaille depuis quand l'eau te dérange ? " Raysol savait déjà réponse que Levia aller donner alors il n’écoutât pas l'espadon pestait. Pendant qu'il réfléchissait a comment rentré.

Levia : " Mais bordel, j'en ai marre je te les déjà dit ! Crétin de poisson !  Autrefois j'étais un Mother foking Serpent des Mer les  roi des Abyss, je régner en maître dans l'océan ! Tandit que mon maître lui essayer de conquérir la terre ! Si cette Salope consanguine ne l'avais pas scellé avec son mec tatoué on serais actuellement les mettre de ce monde, Sans compté sa copine sorciere qui ma mis la misère  en me piegeant dans mon dernier et maigre festin qu'était la carcasse que tu utilise. Je me vengerais de cette salope qu'elle profite bien de son monde, j’attends le jour ou je pourrais me venger !  Jamais je n’oublierai son no-... " Dit-il dans un monologue pour sourd puisque Raysol ne l’écoutât pas un instant surtout qu'il fini par interrompre.

Raysol : " Ouais ouais c'est ça... en attendant Tu pense pouvoir nous faire passer d'une flaque d'eau à une autre ? " demandat-il comme si de rien n'était en regardant une fenêtre du château ou la pluie s’infiltré.

Levia : " TU TE FOUS DE MA GUEULE ?! Tu MA pris pour mary poppins ou Aquarius ! Je suis pas ta BORDEL de Marraine La Bonne Fée, CONNARD ! " Dit-il furax avant de reprendre d'une vois arrogeante et sur de lui sans meme continuer sur sa lancé d'avant parlant calmement  " Mais ouais je peux le faire c'est tellement simple se que tu me demande  tant qu'il y as de l'eau mes portails se créé. Crétin parfois je me demande pourquoi je te laisse  m'utilisé..."  mais il reprit toute fois " Pourquoi ta une idée ? " ? demandat- il d'une vois légèrement mielleuse et enjouer.

Raysol : *Tes pire que lunatique comme poisson mon pauvre* marmonnât le zora violet avant de reprendre ''Avec la pluie l'eau ses inffiltré dans le château a l'étage et la flaque qui s'y créé sera notre porte d'entré, t'en pense quoi ? "

Levia : " t'es un pur genie ! Qu'est que  je ferais sans toi ! C'est vrai ! Qu'est que je ferais sans lui ! Je serais encore au mains de se vieux crouton qui n'a jamais voulu utiliser mes pouvoir. Je t'aime Mec " Dit-il avant de créé un portail  dans une flaque d'eau devant Raysol qui sans répondre plongea dedans la flaque.



Du coté du campement bien que l'orage c'était calmer la pluie continuer a tomber, il restait encore un petit groupe dans la tente réfectoire, mais quelqu'un sorti de celle-ci se dirigeant vers un homme complément trempé assis devant un feu qui tenais a peine a cause du bois mouiller. La femme sorti  de la tente n'était autre qu'Impa qui chercher après son neveu, une fois proche  de celui ci elle se mit a couvert calmement non loin de du jeune homme mouiller. Puis elle commença.

Impa : " Si tu espère tomber malade pour évité de combattre, c'est mal me connaître même a ton lit de mort tu iras en première ligne ! Va donc manger un morceaux Darius. " Dit-elle légèrement sur le ton de la plaisanterie. Tendit que le bruit de la pluie résonner autour d'eux ainsi qu'un éclat de rire qui provenez du chapiteaux réfectoire. Mais Darius ne bronchât pas et continuât à resté stoïque face à la petit flamme. " Je te connais que trop bien qu'est qui te tracasse ? "

Darius : " Rien ne vas Tante Impa ! J'arrive pas a croire que Zelda sois parti !  Que j'ai libéré Vaati  et causé la mort de dizaine de soldat pour accomplir un reve misérable qui ne se réalisera jamais,  j'ai étais avide et stupide... comment j'ai pu croire être digne d'etre le heros. " Commencat-il a dire encore sur cette histoire mais il reprit après un court silence, tendit que la général le regarder d'un aire mauvais " Et encore pour cela je serai y faire face, si seulement je savais ou était ma sœur ! Je suis inquiet pour elle... j'ai beau lui faire confiance je préférais être a ses coté pour la protéger ! Puis, je sais bien qu'Amalia m'en veux encore pour se que j'ai dit la dernière fois,  je le vois bien a son regard, elle m'ignore et faire comme si j'étais un inconnu, comme si je n’existai pas. Je sais bien qu'elle aime pas être en position de faiblesse et le fais qu'elle pleuré devant les autres je comprend qu'elle m'en veuilles, mais surtout Impa, j'aurai préféré me trompé pour Vahana... " encore une fois il laissa un long blanc dans la conversation avant de reprendre tète baisser et doigts joins.'' tu sais Tante Impa, Amalia était aussi proche de Vahana que moi de toi, mais je n'ai pas oublier qui elle était, et malgré qu'elle as était ma mentor et qu'elle  m'est appris a me battre, j'ai pas su croire en elle lorsque j'ai appris qu'il était possible qu'elle sois a l'origine de la mort du roi... Pourtant tu sais mieux que quiconque a quel point je détesté mon pere. Après se qu'il as fais subir à Zelda, Amalia et moi, c'est pour cela que je sortait me battre dans les villages alentour pour me défouler et surtout pour protéger ceux qui subissais des injustice...  Pourtant lorsque je l'ai vu dans ce monde sombre et chaotique je n'ai pas su contenir cette colère et exprimer ma joie et ma gratitude de revoir Le générale Vahana, a la place je me suis mis à l'insulté et a cracher ma haine telle le venin d'un serpentin.  J'aurai aimer lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas réellement mais que cette colère que j'ai diriger vers elle était en réalité une colère que j'ai enfouie au font de moi et surtout après se que j'avais fais... Mais le fais son là elle était réellement au coté de Vaati et cela je ne peux l'expliquer... D'ailleurs je pense que si je suis encore en vie c'est parce qu'elle me considere encore comme l'un de ses disciples..."  Finit-il par dire ne sachant pas par ou commencer pour avancer.  Mais La générale de l'armée se rapprochât de lui l’attrapant par le col en répondant.

Impa : " Bon ça suffit Capitaine Darius ! Toutes l'armée doient-elles vous Criez dessus pour que vous compreniez que tout cela n'es pas une Fatalité ?! Depuis quand les Sheikah apitoie sur leurs sort ! Je suis celle qui dois veiller sur Zelda et elle a décidé de partir de son propre chef et tu peux être sur d'une chose Ta sœur n'est pas en sucre elle sera survivre sans nous ! Contrairement a toi, à qui je ne donne pas cher de ta peau si tu continue a te lamenté ainsi, alors Ressaisie toi ! Si jamais il M'arrive quelque chose Tu est le Dernier Sheikah en vie et tu sera mon successeur en tant que Gardien de la famille royale alors Ne t’avise plus a avoir de regret ! Ne regarde plus en arrière et quoi que tu face Met toi en tête que si tu la fais c'était pour le bien du royaume ! En espérant que tu réfléchira avant d'agir. Tu es intelligent et téméraire je sais que tu y arrivera, mais cesse de ruminer le passé ! Ce n'es pas digne de ton rang ni de ton sang. Il est passer où le Capitaine Sérieux et vigoureux dans son travaille qui ne laisse pas paraître ses sentiment ?Tu en as fais quoi de cette flamme ardente , cette passion que tu avais ? Je pense que c'est cela aussi qui à agacer Amalia, tu tes Ramollie Darius, tu as perdu des hommes mais cela ne dois pas te faire perdre de vue se que tu es. Nous somme en guerre il est possible qu'on perd d'autre Homme, mais si tu n'est pas a ton paroxysme, nous risqu'on d'avoir plus de perte que si tu te resaisie, comprend tu ?" Dit-elle sévèrement afin de lui remettre les idées en place. Puis elle le relâchât avec un sourire sachant pertinemment que cela marcherais le temps qu'il accepte tout cela dans son esprit. Après un nouveau silence il reprit parole en se tournant dos a elle en regardant le ciel pluvieux.

Darius : " Tante Impa, tu peux me reparler d'elle ?... Tu peux me dire comment était ma mere ? " Dit-il subitement avec un air légèrement attristé. Impa surpris de sa demande ne suis trop répondre

Impa : " Darius...'' dit telle d'une ton compatissent et un peux sans voix, deux chose était difficile pour elle d'en parler, de Vahana et de sa sœur... Darius le savais bien mais il s’agissait de sa mère après tout. Mais il reprit finalement de se rétracté.

Darius : " Non, Oublie ça Pardonne-moi Impa.  Je vais me ressaisir, Juste que plusieurs chose me tracasse encore actuellement. Entre ce groupe qui ses attaquer à nous, le retour de Vaati, les monstre marins qui se déchaîne sur le bateau de transport et cette rumeur qui peux impliquer Zelda dans un lieux sacrée,  j'ai comme un mauvais pressentiment comme si un mal bien plus profond était en train de refaire surface et que nous somme des pions d'un jeux servant au profit de celui ci...'' dit-il inquiet alors qu'un éclaire surgit juste a ce moment là, sur ces mot Impa le regardat avec un air intriguer mais il reprit " Je vais me ressaisir General, pardon de vous avoir inquiété. " puis il reprit en apartait  en prenant une flamme du feu qui gardais pour la mettre dans la lanterne accrocher a sa ceinture " Par contre Impa, pense qu'Amalia me reparlera comme avant un jours ? Et aussi j'ai besoin de conseille a sujet de cette fille qui nous suit...'' dit-il un peu gêner tendit qu'Impa gardant de coté tout se qu'il venais de dire avant de finalement faire un sourire sur ses dernière parole avant de rentré dans sa tente en le laissant sur sa fin. Tandit que le ciel commencer à s'éclaircir.


Au Même moment, les esprits s'échauffer et les armes dansaient dans la salle du throne du château pris dans les ténèbres. Et la nouvelle arrivante n'était pas inconnue de la situation puisque cette jeune femme en était la cause même de cette zizanie soudaine.

Et alors que la situation était entrain d'échappé de lui échappé car le Dragon Volga semblait vouloir en découdre avec L’ancienne générale d'hyrule Vahana, la demoiselle vetue de cuir semblait etre totalement inefficace   pour ce qui était de faire battre en retraite le dragon, car après tout leurs but principale était de récupéré le spectre Monoculaire et de repartir immédiatement, seulement Après l'entrée théâtral de Valefor, la combativité de Volga et la fourberie de Iscerro  il était souvent difficile de garder un plan sans accro.



Vaati voyant la scène arrivé de loin s’éloignât  tranquillement de Vahana, sachant pertinemment que le combat entre les deux était inévitable. Ainsi le combat débutât entre les deux lancier, a chaque impact les onde de choc se fessait ressentir, et aucuns d'eux ne semblait prendre l'avantage dans ce duel de force brute, malgré que chacun d'eux semblait avoir aussi leurs propre atout.  

Pendant l'incroyable spectacle de fracas de lance qui se dérouler devant eux Iscerro qui en avais profité pour se sauvais avais refait surface en essayant d'attaquer les soldats survivant par derrière seulement il n'avait pas prévu que la Princesse Hilda aller l'intercepté en lui plantant sa rapière dans le dos.

Hilda : " vous vouliez encore faire une attaque en traitre, vous n’êtes qu'un ignoble cancrelat Répugnant ! ''commençat-elle fermement  la paume sur la garde afin d’enfoncer la lames doucement en profondeur.

Iscerro : "encore une fois Princesse Vous m’honorais !'' Dit-il grimaçant légèrement de douleurs sentant la lame magique dans son corps.  

Hilda : " Vous ne nous aurais plus jamais de la sorte !'' Dit-elle en tournant sa lame dans le corps de la créature.

Iscerro : " C'est ce que nous verrons Princesse " dit-il avant de de nouveau disparaître la tête tourner face à la princesse laissant juste un sourire macabre et dérangent  n’évaporait lentement.

Pendant ce temps là, la jeune demoiselle qui était otage se retrouver malgré elle au centre de l'action face au duel titanesque des lanciers. As ses coté l’archéologue qui semblait obnubiler par le combat telle un spectacle bras croisé elle ne fit pas attention a la jeune otage.  C'est alors que vains tel une flèche, dans un éclaire vif un Raysol qui au passage heurta Iscerro qui essayer de fuir de nouveau, malheureusement pour lui le coup malencontreux du Zora le fit atterrir devant Shadow  qui l’immobilisât immédiatement.

Levia : " la cavalrie est arrivé! Qui a besoin d'un Apollon et de Zeus ? " Dit l'épée d'une manière assuré. Mais c'est à ce moment là que le Zora changea de posture en voyant les 2 demoiselles cote à cote. Levia remarquât et reprit " Et c'est reparti... Casanova recommence.'' au meme moment raysol apparut derriere les jeune femme.

Raysol : " Bien le bonjour, Charmante créatures, etes-vous vous aussi ne quete d'amour ? " Demandat-il d'une vois suave.  Mais tendit que l'une était a tete presque en larme tournat la tete pour le regarder, l'autre fit meme pas attention à lui.

Yuga : " Cretin ! Fais attention elle fais parti de nos ennemie ! " Criat le mage peintre. Tendit que celle-ci sorti son grappin en direction du Zora.

Valefor répondit de manière virulente, puis elle tira sur lui sans état d’âme, mais celui-ci l’évitât de peu, en récupérant dans ses bras la jeune otage qui ne dit rien.

Levia : " Bah mon vieux, c'est se qu'on appel etre fusiller du regard Héhéhé.'' Dit-il d'un ton moqueur, tandit que le Zora  regarder la jeune fille.

Raysol : " Vous aller bien Ma mie ? Permettez moi de vous servir de garde du corps le temps de cette confrontation.'' Puis il là posent derrière lui brandissant Levia face à Valefor. Il reprit en s'adressant à elle " J'aime quand les femmes on du piquant plus, une rose est belle, plus ses pointe sont solide et perforante. Cela vous intéresserai de prendre un verre avec moi après tout ça ? " Dit- il avec un sourire charmeur mais un regard déterminer.

La jeune femme agasça par le zora était prête a en découdre avec lui. Seulement Yuga semblait en avoir Marre de voir le Zora s’amuser et Se mit a lancer un portrait vers la chasseuse de trésor. Seulement de nouveau quelqu'un bloquat son attaque, Le portait flotté dans les aire a quelque centimètre de la jeune femme. Puis le portrait aprés quelque instant de lutte rebroussât chemin pour fini propulser vers son envoyeur, qui se fit engloutir par sa propre attaque.

???: " Je vois que ce stupide pantin n'avait pas menti, vous êtes réellement digne d'intérêt..." Commença t'elle à dire mais Une voix stridente  se fit entendre distinctement.

Levia : " Oh putain je vais me la faire ! CYYYYYAAAAAA ! Si j'avais sue que c'était TOI derrière tout ça ! Ramene TOI que Je Te BUTE, ESPECE DE SALOPE CONSANGUINE ! Tu vas morflé toi et la pute de déesse pour se que vous m'avais fais Pouf,-mmmmh mmmm mm mm mmmmmmmmm mmmmmm mmmm mmm mm mmmm mm mm mmmmmmmmmmm mmM mm mm mm MMMMMMMMH "  Beuglat- il  furieusement mais soudainement il ne semblait plus capable de parler.

Cya :  " Ah c'est mieux, on ne s'entendait plus pensé ici " Dit-elle en faisant un geste de main vers le Stalespadon. Puis elle reprit ''Oh mais attendez voir, mais ne serais-ce pas le Roi démon des océans ? Désoler mais ne j'ai pas de temps à te consacré nous devons partir m-''Continuât-elle  tendit que le squelette continuer a mummait en arrière plan. Mais elle s’interrompit en voyant quelque chose se mettre face à elle  en flottant

Vaati : " Hum hum hmmhmm'' Fit-il comme a son habitude amuser par la situation avant de reprendre forme humaine face à elle avec un sale sourire. " Enfin je vais pouvoir m’amuser un peu, vous deux  occupez vous de la gêneuse,  moi je vais l’occupé de cette sorcier. '' Dit-il en s'adressant à Raysol et Levia avant commencer a créé une sombre sphère entre ses mains ou le vent s'agglutiner dedans.

C'est alors que la sorcière Cya fit quelque pas en ricanant sarcastiquement avant de faire apparaître son spectre dans une aura ténébreuse. Ainsi elle fit face a Vaati en attrapant son spectre.



Cya : " Oh... Je ne m'attendais pas à affronté un adversaire de cette trempe, Vaati le sorcier du vent " Dit-elle  presque charmer par la situation.

Vaati : " Je vois que ma réputation me précède, Voyons voir si vous en savez plus sur moi ! " Dit- il avant de Lancer la Sombre sphère a toute allure vers Cya avant de ce déplacé rapidement dans les air.

Cya : " Je sais beaucoup de chose sur toi Minish ! Mais tu ne peux pas faire le poids contre moi ! " Sur ses mot alors que l'attaque de Vaati foncer sur elle, Cya bloqua la sphère du bout de son sceptre  puis la sépara en quatre afin de répliquer l'attaquer.

Voyant cela Vaati créa une rafale de vent autour de lui afin de se protéger, mais il ne s’arrêtât pas là puisqu'il utilisa cette rafale pour la renvoyer vers la sorcière qui fut propulsé en arrière tellement que le vent était puissant, seulement elle ne dit pas son dernier mot puisqu’elle fit apparaître autour de Vaati quatre Marque comme des portail qui créèrent les faisceau lumineux au nuance ténébreuse en direction du Démon.
Ce que Vaati tenta d'esquivé, mais les portails semblait suivre sa position et malgré une agilité plus que satisfaisante il ne pu les évité éternellement, de ce fait il fut propulsé a son tour mais malheureusement il fut encastré dans un mur a travers le rayons, mais suivit de cela il réapparut rapidement derrière Cya avec un sourire satisfait.
Suite a cela il fait apparaître une vague de boule de feu se dirigeant vers la femme masquer  qui tenta de contré les flamme en utilisant le bout de son sceptre qui pouvait être utilisé comme un fléau. Sauf qu'elle ne remarqua pas ses sorte d’œil satellite qui tourner autour d'elle prés a tiré des rayon charger  en forte densité.
Et alors qu'elle voler a son tour pour les évités, elle se prit quelqu'un de ses laser de plein fouet, mais elle n'avait pas dit son dernier mot, puis que pendant que Vaati recommencer à charger sa premier attaque  elle fit apparaître un pilonne de masse obscure sortant du sol sous le sorcier.  Seulement il eu le temps de lancer son attaque envers cette Sorcière qui se la pris malheureusement aussi directement.

C'est alors que après ce court affrontement  les deux adversaire se relevèrent comme si de rien était avec tout deux un sourire malfaisant.

Cya : " Hum, tu semble te battre mieux que dans mes souvenir.'' dit-elle légèrement agacé par la situation,

Vaati : " Oh voyez vous ça, tu ma déjà vu dans un lointain passé, alors tu dois savoir que cela n'était qu'un avant goût de ma puissance, et tu sure de pouvoir tenir le rythme ? " répliquât-il d'un aire provocateur.

Cya : " Ne me sous estime pas Demon, tu ne connais rien de mon véritable pouvoir ! Néanmoins ce sera tout pour aujourd'hui, Inconsidérée cela comme un cadeau de bienvenue dans cette bataille pour la triforce.'' finit-elle énigmatiquement.

Vaati : " Ho.. Qui vous as dit que nous en avions après la triforce ? " Fit-il remarquer d'un aire Narquois, mais La sorcière répondit pas en créant un portails  au avant de la pièce  puis en l’empruntant tranquillement, tendit que Vahana Raysol et Shadow était en train de combattre  les acolytes de Cya. Mais Vaati reprit en ce pausant au sol " laisser les partir  mais au moindre mouvement suspect tuer les. Hum hmhm''



Sur ses mot Vahana se stoppât net montrant bien qu'elle suivrait les ordres, voyant cela Volga nu nullement l'envie de continuer puisqu'il souhaité principalement combattre un adversaire digne de lui or si la seul prétendante ne voulais plus continuer il ne pouvais pas la tuer ainsi surtout que l'ordre était désormais de battre en retrait. Pendant ce temps la Shadow avais relâcher Iscerro en le regardant d'un air mauvais mais ne fit rien contre lui. Mais le regarde du garçon donna toute fois des sueur froide au spectre qui ne se fit pas prier pour rentré toutefois il ce retournât une dernière fois avant de traversé le portail pour dire.

Iscerro : " Vous le me payerais !'' dit-il  avec un tel mépris puis il disparut dans le portail.

Il ne resta plus que Valefor qui contre son grès combattait toujours Raysol, bien que celui-ci du se résorber a continuer ses attaques contre elle.

La dite archeologue disparut à son tour dans le portail ne laissant pas le temps à Raysol le mot de la fin, mais lorque le portail se remermat Levia put retrouvé usage de la parole.

Levia : " Rah, Bordel de cul de chien de merde Ras le cul de cette salope, la prochaine fois que je là voir je la but je vous le jure !  Enfin non  mais un jour j'y arriverai lui faire bouffer la terre a cette connasse ! Aller donc tous chiez vos mère, ça ma vraiment gavé cette histoire, comment ça ce fait qu'elle agit comme ça cette grognasse elle est sensé être Neutre ! Bordel ! ''fit- l'Espadon complètement hors de lui. Mais personne ne semblait réellement l'écouté.

Et tendit que Raysol tendit la main a la jeune otage pour la relevé, ignorant Levia qui perté il reprit.

Raysol : "Myladies vous n'avez rien ?'' Dit -il en s'adressant aux trois jeune femme  visible dans la salle.

Au meme moment Yuga resortit de son portait dont il à était victime, visiblement de mauvaise humeur lui aussi de cette fais avoir de la sorte. Mais derrière il s'éclispça sans réelle raison de maniéré discrète. Pendant que Le petit Shadow s'approchait de l'armure Ebene qui semblait de nouveau vide. La petit ombre semblait intriguer par celle-ci mais il se rappela qu'il devait faire une chose alors il s’approchât de Vahana. La jeune femme aller le regarder quand Vaati fit un en un tour de main les réparation du château avec de nouveau quel modification a son aise mais il fit utilisa aussi son pouvoir pour utiliser certaine chose à son avantage , a commencer par  faire aussi apparaître un Miroir et il reprit.

Vaati : " Voila qui est mieux ainsi, ainsi désormais nous avons avons en notre possession le Chaetau d'hyrule et sa ville forteresse.  Pour ce qui est des perte humaine cela ne vas pas duré.'' Après quelque instant Les cadavre de soldat loriens qui joncer le sol dans tout le château d'hyrule et ses alentour fut éclairé d'une étrange lueur émanant de la lune qui venais de percer les nuage au dessus du château, d'ailleurs celle-ci avais désormais une couleurs rougeâtre, et les corps toucher commencer à ce relever petit à petit en se transformant en monstres, La princesse Hilda semblait surprise et légèrement Horrifier par la scène. " Voyons princesse, ne soyez pas si choquer, vos chère sujet aller petit à petit ce transformer en monstre dans votre monde de toute manière  n'est-ce pas ? Je n'ai fais que leurs rendre service en les rendant ainsi plus utile a votre cause.'' amusé il laissa la princesse s'exprimer mais les mot lui manquer, alors voyant cela il reprit " Le miroir que vous voyez là vous permettra de voyager librement de ce monde au votre  en toute simplicité, un miroir similaire ce trouve aussi dans votre château, et d'ailleurs il à reprit son apparence d'origine avec toute fois les rénovation en plus, je ne suis pas un monstre après tout.'' Finit-il amusé.



Alors que la lune de sang semblait à son paroxysme  des lueur émaner du sol  un peu par tout sur les plaine. Les petit qui était derrière Amalia semblait regarder la lune avec méfiance comme s'ils sentait que quelque chose venais d'arrivé.  Et tendit que Lavio voulais retourner dans sa caravane Darius et Impa rejoignaient les autre.

Darius : " Vous aussi la lueur rouge vous as attiré ?cela ne me dit rien qui vaillent '' Reprit le jeune homme d'une posture droite et impassible, malgré qu'il était complément trempé, avec sa lanterne allumer sur le coté.

Jolph : " Capitaine vous voilà ! On s'inquièté " dit le soldat qui semblait remarquer que Darius semblait avoir reprit du poil de la bête.  D'ailleurs celui-ci ne répondit pas au dire du soldat.

Mais au meme moment Linkle qui avais trop manger venait seulement de sortir de là tente-réfectoire et de ce fait elle avais aussi du mal a marcher droit en te tenant le ventre plein. Darius et Link en voyant la scène soupira un léger coup et tendit que Link se remettez de ses émotions par rapport a l'orage au coté de la commandante  tout en regardant la lune de sang, Darius se désignât pour aller porté son aide à la goinfre afin qu'il arrive au même endroit que les autres. Toutefois la nuit aller être sûrement longue avec l'arrivé de cette lune, malgré cela et le fait qu'il était méfiant les petits commencer à fatiguer, et le plus jeune le fit remarquer à Amalia en se frottant les yeux puis en voulant  qu'elle lui face un câlin.  
 


Riwanon
Admin

Messages : 82
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude 1 : Alliance Tiers

Message par Amalia le Sam 4 Aoû - 23:51


Les lances s’entrechoquèrent à nouveau, avant que leurs porteurs ne s’élancent en arrière d’un bond, tout deux avec un sourire satisfait aux lèvres. Pour eux, cela était bien plus qu’un combat, c’était pour l’un, comme pour l’autre, un duel dans lequel ils pouvaient ENFIN utiliser toute leur puissance.

Le dragon avait toujours son sourire quand il s’élança à nouveau vers la chevalière qui n’esquiva pas, préférant parer le coup de son adversaire, ressentant toute sa puissance à travers sa propre lance.

Une nouvelle onde de choc se fit sentir lorsque le chevalier dragon abattit sa lance sur celle de son adversaire. Vahana para à nouveau son attaque, avant de le repousser. La salle des trônes était marquée de leur duel, tant le sol avant souffert des nombreux impacts produits par leurs armes s’entrechoquant. Certains piliers s’étaient même effondrés.

Volga, toujours avec son sourire satisfait, semblait analyser son adversaire. Cette dernière fit de même et tout deux se fixèrent un long moment, tel deux Wolfos prêts à se sauter à la gorge. Pourtant, l’un comme l’autre ne souhaitait pas la mort de son adversaire. Tout ce qu’ils désiraient était un duel digne de leur puissance. Et ils l’avaient.

Tout deux avait pourtant un avantage sur l’autre. Vahana était d’une rapidité incroyable tandis que Volga pouvait se changer en dragon et cracher ses flammes. Pourtant, la chevalière n’usa pas un seul instant de sa vitesse et le lancier n’utilisa pas une seule fois ses capacités draconiques, chacun respectant son adversaire, chacun désirant un duel dans lequel ils pouvaient enfin se donner à fond.

A nouveau, le dragon s’élança vers la chevalière. Leur duel semblait durer une éternité, et pourtant, il n’avait débuté que quelques minutes auparavant.

Valefor, bras croisés, les fixant, mais au bout d’un moment, épuisée par ce combat de force brute, elle se mit à bailler en s’étirant. Les combats de ce genre ne lui plaisait pas, la puissance brute n’ayant aucun intérêt à ses yeux lorsqu’on avait la technologie de son côté.

Pourtant, prise de court, elle esquiva une attaque provenant du camp de Vaati. Agacée, elle se mit à faire la moue tout en croisant les bras.

Valefor : « On avait dit temps mort, qu’est-ce que tu piges pas à ça, stupide bouffon ? » Dit-elle en serrant les dents tandis qu’elle pointait son arbalète vers Yuga qu’elle avait visiblement agacé plus tôt. « Puis bon, vu ta coiffure et tes fringues, j’aurais presque pu te prendre pour une fille… Et te draguer… Quelle horreur… » Dit-elle en grimaçant, tandis que le mage peintre fit également une grimace en plus d’être outré.

Pendant ce temps, Iscerro qui en avait profité pour (essayer) de s’éclipser en douce se fit rattraper in-extremis par Hilda et sa rapière de lumière déchue.

Vahana et Volga étaient toujours en duel et semblait complètement ignorer ce qu’il se produisait autour d’eux. Iscerro s’était fait prendre par Hilda ? La jeune otage essayait tant bien que mal de rester derrière un pilier qu’ils finissaient par briser dans leur combat acharné ? Tout cela n’avait aucune importance à leurs yeux. Du moins, dans le moment précis.

Valefor : « Bon, Volgichou, t’es mignon, mais j’ai pas encore envie d’me faire hurler dessus, alors ramène tes crocs ici, qu’on se fasse la malle ! » Dit-elle, sentant l’impatience de ses ennemis qui ne tarderaient pas à l’attaquer. Contre un, elle avait une chance. Contre plusieurs, et surtout le mage des vents, elle ne tiendrait même pas deux misérables minutes.

Valefor : « Si seulement Vah’Volcania était achevé… » Se murmura-telle à elle-même, tandis qu’elle esquiva un nouveau coup du mage aux tableaux qui semblait lui en vouloir. « Qu’est-ce qu’il y a, chérie, je t’ai tapé dans l’œil ? » Dit-elle avec un sourire charmeur, tandis qu’elle esquiva un autre coup. « Désolée, ma douce, j’ai déjà un rencard qui m’attend. Et vous aller me faire arriver en retard, toi et l’autre dragon qui semble visiblement s’être trouvé une nouvelle copine de jeu. » Dit-elle en soupirant. « Et c’est qui encore, qui va se faire crier dessus ? C’est bibi… » Dit-elle en haussant les épaules, avant de remarquer (enfin), qu’il y avait une jeune fille qui semblait complètement perdue, cachée derrière l’unique pilier encore debout de la salle. A se demander comment le plafond tenait encore…

Valefor : « OH, VOLGA, COUCHÉ ! VILAIN DRAGON ! » Dit-elle en s’élançant en plein milieu de leur combat, déterminée à sauver la jeune fille qui n’osait pas faire un pas en dehors de sa cachette de fortune.

Vahana, prenant ça pour une attaque, s’apprêtait à riposter, lorsqu’elle remarqua que la chasseuse de trésors lui passa devant sans même la regarder.

Volga quand à lui poussa un long, très long, soupire. Non contente d’avoir ruiné leur combat, elle s’interposa en plein milieu d’un des plus puissants coups qu’il était capable de donner. Il la fixa d’ailleurs quelques instants d’un air mauvais, avant de remarquer que si elle avait fait ça, c’était pour sauver cette gamine qui était là depuis… Depuis combien de temps déjà ?

Vahana lança également un regard à l’otage qu’elle avait malencontreusement oubliée suite à l’arrivée du dragon. Quelle piètre chevalière elle faisait, à préférer combattre un adversaire puissant plutôt que de sauver cette fille qui ne savait visiblement pas se battre. C’est d’ailleurs comme ça qu’elle avait perdu les soldats de la Princesse Hilda à laquelle elle lançait un regard furtif, tandis que celle-ci semblait furieuse contre le mage sombre qui lui avait à nouveau échappé.

A peine arrivée près de la jeune fille, Valefor lui tandis une main avec un sourire assuré, suivi d’un clin d’œil, lui faisant bien savoir qu’elle n’avait rien à craindre de sa part.

Valefor : « Jamais je ne ferai de mal à une femme aussi jolie que vous, ma chère… » Dit-elle en lui faisant une révérence. « Le dragon et la chevalière sont des brutes qui ne se soucient guère de leur entourage mais moi, ô combien préoccupée par votre situation et votre détresse, me suis précipitée pour vous secourir et vous délivrer de cette cache de fortune qui, de toutes évidences, ne tardera pas à céder, au vu de la puissance de ceux qui on fait de cette salle si majestueuse, une ruine qui ne tardera pas à accueillir des Stals… » Dit-elle en tendant une main vers la jeune fille.

Quelque peu perplexe, la jeune otage ne souhaitait cependant pas rester à cet endroit qui serait détruit en une seule attaque de la part du dragon ou de la chevalière. Elle prit la main de la pirate qui la tira avant de tirer son harpon de son arbalète et de retourner à son endroit d’origine, sans passer devant Volga et la chevalière.

Volga, légèrement frustré, la fixa d’un air mauvais, avant de grogner.

Volga : « Et tu n’aurais pas pu faire ça AVANT ? » Dit-il en montrant les dents vers la pirate qui haussa simplement les épaules.

Valefor : « Disons simplement que maintenant que j’ai ton attention, on va enfin pouvoir se faire la malle. Ramène tes écailles ici, sinon, je te traînerai jusqu’à Cya. » Dit-elle, plus sérieuse qu’à son habitude, tout en changeant son arbalète pour une sorte de grappin dont émanait une leur bleu cyan.

Volga grogna à nouveau, sachant pertinemment qu’elle avait raison, mais ne l’avouerait pas. Il lança un nouveau regard vers Vahana, avant de retourner près de son « alliée. » Cette dernière en profitant pour reprendre son arbalète.

Valefor : « T’inquiète pas, mon p’tit lézard, tu la retrouveras ta copine. » Dit-elle simplement avec un sourire en coin, tandis qu’ils s’apprêtaient à partir sous le regard de Vaati qui ne disait rien.

Pourquoi le mage des vents prendrait-il la peine de les retenir ? Ils ne valaient pas cet effort de sa part. La pirate était plus maligne qu’elle en avait l’air, mais ne le montrait pas, de façon à baisser la garde de ses adversaires. Quand au dragon, il n’était qu’un énième adversaire ne comptant que sur sa force pour terrasser ses ennemis. Pathétique.

Cependant, il devait reconnaître qu’il devait se méfier d’eux. Surtout la pirate. Le dragon était prévisible. Elle, non.

Valefor ouvrit un portail à partir d’une sorte de télécommande, faisant signe à Volga de passer en premier. Elle savait qu’elle n’avait pas à s’en faire pour Iscerro et puis de toute façon, se fichait totalement de lui. Il suivait, il suivait, si il ne suivait pas, elle trouverait bien une excuse.

Alors que ce dernier allait y rentrer, un vacarme assourdissant se fit entendre du couloir devant la salle des trônes avant qu’un Zora armé d’une épée-squelette surgit dans la salle.

Vahana lui lança un regard avant de soupirer. Le combat qui les opposait à Valefor, Volga et Iscerro semblait être fini, et pourtant, il ne faisait que commencer.

Lors de sa course pour rejoindre le mage des vents, le Zora expédia Iscerro dans les airs, ce dernier pensant s’être bien caché, attendant le moment opportun pour rejoindre le portail (ou pour faire un énième coup bas).

Valefor lança un regard derrière elle, et à peine eut-elle le temps de se retourner que le nouvel arrivant était déjà à genoux devant elle, lui tenant les deux mains.

Volga ne prit même pas la peine de lui lancer un regard, préférant se retourner à nouveau vers la chevalière qui avait de suite compris ce qu’il désirait. Avec le retour du Zora dans la pièce, ils avaient à nouveau une raison de se combattre.

Valefor : « N’y pense même pas, Volga… » Dit-elle en grognant, tout en retirant violemment ses mains de celles du Zora.

Malheureusement pour la pirate, le dragon était déjà parti défier la chevalière en duel.

Valefor poussa un long soupire, avant de repousser à nouveau le Zora tout en l’ignorant. « BON SANG, VOLGA ! » Hurla-t-elle, tandis que l’insistance du Zora la mettait hors d’elle. « DEMANDE LA EN MARRIAGE SI ELLE TE PLAIT TANT ! » Dit-elle à nouveau pour plaisanter, sauf qu’elle était à la fois énervée et furieuse d’avoir un homme (un Zora) aussi près d’elle et qui insistait autan. « Bon, écoute le poisson avarié, t’es pas mon genre, maintenant, tu me lâche ! » Dit-elle en grognant tout en serrant les dents.

Levia : « Wooow, elle se prend pour Lightning celle-là ou bien ? Bon sang, c’est même plus un vent que tu t’es bouffé là, Raysol, c’est carrément un blizzard ! » Dit-il en ricanant. « Fais gaffe, hein, elle serait capable de te mordre ! »

La jeune otage était toujours derrière Valefor qui s’interposait entre chaque tentative de séduction de la part du Zora, la repoussant de manière plus violente encore que la précédente.

Valefor : « T’approches pas d’elle, sale anguille… » Dit-elle en montrant à nouveau les dents, tandis qu’elle pointait son arbalète vers lui.

Levia : « Mais elle va se calmer ? Elle est dans sa mauvaise période du mois ou bien ? » Dit-il légèrement « choqué » par tant d’agressivité de la part de la pirate.

Valefor fini par se reculer tandis que le Zora s’approchait à nouveau. Elle reculait comme une bête prise au piège et forcée d’attaquer pour se protéger et protéger sa nouvelle alliée.

Elle fini par tirer avec son arbalète, alors que pourtant, elle savait pertinemment que son arme ne servait pas à cela. Elle servait de grappin et parfois de diversion, mais elle ne l’utilisait jamais pour attaquer ou encore blesser. Mais là, elle n’avait pas le choix. Elle était dos au mur.

Le puissant harpon passa à quelques centimètres du Zora qui ne s’attendait pas à cela. Il lança un regard à Valefor qui attrapa la chaîne de son arbalète de sa main libre avant de tirer sur la chaîne, faisant revenir le harpon à elle plus rapidement que lorsqu’elle appuie sur la gâchette.

Pris de court, le Zora se prit le harpon de plein fouet, l’éjectant vers la pirate qui le repoussant d’un puissant coup de pied.

Levia : « Eh ben, elle t’a mit un de ces Falcon Kick ! » Dit-il en se moquant, tandis que le Zora se relevait avec difficulté.

Valefor : « T’en veux encore ou t’as ton compte ? » Grogna-t-elle, toujours avec cette lueur dans ses yeux qui ferait fuir même le plus courageux des soldats. Elle tira à nouveau lorsque  le Zora était debout, ce dernier esquivant et profitant du fait que la pirate devait rappeler son harpon pour sauter derrière elle et prendre l’otage dans ses bras. Cette dernière se débattant légèrement, Valefor se retourna en tenant la chaîne de son harpon et en la faisant tournoyer, touchant du bout du harpon le Zora qui fut expédier en plein milieu du duel entre Vahana et Volga.

Valefor s’approchant ensuite de l’otage avant de se remettre devant elle.

Valefor : « je laisserai personne t’approcher ni te faire du mal. Je te protègerai, tu en as ma parole. » Dit-elle avec un sourire et un clin d’œil avant de lancer un nouveau regard au Zora qui, ayant interrompu le combat des deux lanciers, en profita pour faire mille et un compliment à la chevalière qui pour toute réponse se tenait le front.

Yuga : « Quel incapable… » Dit-il soupirant, avant de lancer un regard au chevalier en armure d’ébène qui semblait le fixer depuis toute à l’heure.

Raysol, envoyé sur les roses par Vahana qui préférait se mesurer au dragon plutôt que de lui prêter une minute de son temps, revint vers la pirate qui montra à nouveau les dents.

Levia : « Mais bon sang, t’es loin d’elle, elle est aussi mignonne qu’un Mog, tu t’approches, elle devient aussi agressive qu’un Béhémoth ! En vrai, c’te fille, c’est un Mogémoth ! »

Valefor, ne comprenant pas la référence (ne prêtant pas oreille, plutôt), attaqua à nouveau, sauf que cette fois, le Zora esquiva et s’approcha d’elle au corps-à-corps, là où elle semblait inoffensive.

Grave erreur.

La pirate fit un sale sourire, avant de pousser légèrement la jeune fille qui se trouvait derrière elle, tout en se retournant, mettant un violant coup de pied au Zora qui fut repoussé. Cependant, il revint à nouveau à la charge.

Valefor fit à nouveau un sale sourire avant de sauter tout en appuyant sur un bouton se trouvant sur sa ceinture de cuir, déployant des ailes mécaniques dans son dos. Elle fit disparaître son arbalète avant de faire apparaître une sorte de canon qu’elle tenait à deux mains.

Levia : « Ah, je comprends mieux pourquoi elle t’apprécie pas, Raysol… Madame aime les GROS canons… » Fit-il de manière totalement gratuite tout en ricanant, tandis que Valefor plaça le canon de son arme en l’air et se mit à tirer en guise d’attaque de prévention.

Un immense rayon bleu cyan sorti du canon sans même prévenir et traversa le plafond du château, continuant sa course dans le ciel avant d’exploser au loin en une multitude de petits rayons qui tombèrent un peu partout autour du château et même dans les plaines.

Levia : « Tu sais, j’ai connu des feux d’artifice moins dangereux… MAIS C’ÉTAIT PAS AUSSI MARRANT ! » Dit-il, tandis que Raysol reculait de quelques pas face à l’attaque de la pirate.

Et ce ne fut pas le seul. Vahana et Volga fixèrent la pirate qui avait littéralement explosé le plafond, tandis qu’Hilda, Yuga et l’otage se reculèrent de quelques pas. Vaati quand à lui semblait surpris. Il avait raison de se méfier d’elle, elle était réellement dangereuse.

Et alors que le mage des vents allait s’en mêler, au même titre que sa fidèle chevalière, la voix de Cya se fit entendre et cette dernière repoussa Raysol (ainsi qu’une attaque provenant de Yuga destinée à la pirate) qui s’était un peu trop approché d’elle à son arrivée.

Et tandis que l’épée de ce dernier cracha son poison en paroles sur Cya, cette dernière lui fit fermer ce qui lui servait de bouche, avant de fixer le mage des vents avec un sourire. Ainsi donc, Vaati était présent ici… Intéressant.

Cya : « Eh bien, je n’aurai pas totalement perdu mon temps, on dirait… » Dit-elle avec amusement, avant de lancer un regard à Volga. « Dire que vous n’êtes même pas capable de suivre un simple ordre… Il faut vraiment tout faire soi-même. »

Valefor se contenta de soupirer, avant de fixer Volga qui haussa simplement les épaules. Qu’en avait-il à faire, des ordres, lorsqu’une adversaire comme Vahana se trouvait à sa portée ?

Un combat s’engagea ensuite entre Cya et Vaati, qui était aussi impressionnant que celui de Volga et Vahana, qui avait stoppé un peu plus tôt. Cette fois, il n’était plus question de duel. Cette fois, ils étaient deux adversaires voulant défaire le camp ennemi. Et cette fois, tous se mirent à combattre.

Vahana le comprenant bien, laissa de côté les parades pour reprendre ses habituelles esquives. Iscerro étant revenu sur le champ de bataille qu’était devenue la salle des trônes, elle ne pouvait plus se permettre d’abandonner sa vitesse.

Volga fit de même et cracha des flammes au milieu de la pièce, la marque laissée sur le sol par son feu séparant la pièce en deux.

Et tandis que les attaques parées par Cya et renvoyée par Vaati traversèrent à leur tour la salle, le chevalier d’ébène armé de son bouclier, ainsi que Valefor, utilisant encore et toujours sa technologie pour créé un bouclier l’entourant, renvoyèrent la magie vers leur adversaire respectif.

Chevalier d’ébène qui, au bout d’un moment à parer, semblait s’être inanimé, comme précédemment, ce qui ne manqua pas d’attirer le regard de Shadow, qui avait à nouveau infliger un coup puissant à Iscerro, protégeant par la même occasion Vahana, qui semblait être la cible du mage sombre.

Alors que le Darknut ne bougeait plus, quelque chose semblait avoir aidé le mage-peintre à sortir du cadre dans lequel il avait été enfermé. Cependant, l’armure ne bougeait toujours pas, même après cela.

Au bout d’un moment, plus aucun combat ne se fit entendre dans la salle. Vaati avait mit à terre Cya, qui s’était cependant relevée.

Restant fière, et ne voulant pas montrer que son adversaire était plus fort qu’elle, elle se tenait dans sa position habituelle. Mais elle avait été blessée pendant l’attaque.

Valefor lança un regard à celle à qui elle obéissait et stoppa net son combat avec le Zora, ordonnant au passage à la jeune fille de la suivre tout en se précipitant vers Cya.

Elle se mit devant elle, prête à prendre une attaque du mage, si ça pouvait lui permettre d’en éviter une à la sorcière. Elle replia ses ailes une fois au sol et changea son canon pour son arbalète, pointant cette dernière sur le mage qui fit un léger sourire amusé pour toute réponse.

Ce que la pirate ignorait, c’est qu’elle n’est pas la seule à vouloir protéger son maître.

Sans même comprendre comment, devant elle se trouvait la chevalière immaculée, toujours avec son armure sans la moindre égratignure. Elle ne pointait pas sa lance vers elle, mais lui faisait bien savoir de par son regard qu’elle ferait mieux de ne rien tenter.

Valefor, cependant, ne recula pas. Son envie de protéger Cya était plus forte que sa peur de la mort. Elle s’apprêtait à tirer vers la chevalière, quand le démon des vents s’interposa.

Vaati : « Inutile d’en arriver là, vous pouvez partir. » Dit-il simplement, avec son sourire amusé habituel. « Cependant, vous feriez mieux de retenir votre chien de garde, Sorcière. La prochaine fois, je ne serai pas aussi clément. »

Cya se contenta de serrer les dents avant de lancer un regard à Volga, lui faisant bien savoir qu’il avait intérêt à se dépêcher de revenir. Elle ouvra un portail avant d’y pénétrer la première, suivie de près par Iscerro qui, humilié par un gamin, ne demanda pas son reste. Bientôt, Volga s’y aventura à son tour, Valefor semblant quelque peu traîner.

Vahana : « L’otage reste ici. » Fit-elle, plus froide qu’à l’habitude.

Valefor : « Nan, elle vient avec moi. T’as failli la tuer j’te rappelle. » Dit-elle sur le même ton, tandis que la chevalière serra les dents.

C’est alors que Raysol s’interposa, prêt à prendre soin de l’otage, ce qui fit réagir Valefor qui le repoussa à nouveau violemment.

Valefor : « Elle. Vient. Avec. Moi. » Fini-t-elle par dire en montrant les dents.

Hilda : « Si je puis me permettre, pourquoi ne pas simplement lui laisser le choix ? » Dit-elle avec un regard compatissant envers la pauvre fille qui semblait perdue.

La jeune fille lança un regard vers Vahana, avant de regarder Valefor, ne sachant visiblement pas chez qui aller. Vahana lui avait sauver une fois la vie et l’avais protégée, avant de l’oubliée… Tandis que Valefor, en plus de l’avoir sauvée et de la protéger, veillait à son bien-être.

La jeune fille lança un regard désolée à la chevalière avant de rejoindre la pirate.

Valefor : « Les gentilles filles préfèrent toujours les pirates, c’est bien connu. » Dit-elle avec un sourire fier d’elle avant de se retourner, de faire pénétrer la jeune otage désormais libre dans le portail et de faire un signe de la main sans se retourner à l’armée de Vaati.

Vahana serra à nouveau les dents. Elle pouvait comprendre pourquoi elle n’était pas venue auprès d’elle. Non seulement elle n’était plus capable de remplir son rôle de générale mais en plus, elle ne savait même plus mettre en sécurité UNE otage. Elle se dégoûtait elle-même. Elle avait honte.

Et tandis que Yuga semblait s’être éclipsé, l’armure d’ébène que fixait Shadow ne bougeait toujours pas. Cependant, à nouveau, il ne s’en préoccupa pas, préférant rejoindre la chevalière. La princesse de Lorule rejoint Vahana à son tour, se sentant sans doute plus en sécurité auprès d’elle qu’auprès du mage des vents. Surtout qu’elle lui en voulait pour la perte de ces hommes.

D’ailleurs, comme si Vaati l’avait entendue, les cadavres qui jonchaient le sol commencèrent à se relever un à un, sous l’étonnement et l’incompréhension de la Princesse. Vaati lui expliqua vite fait que cela était son œuvre, et la Princesse serra davantage les dents. Comment osait-il faire cela ? Cependant, il avait raison sur un point… Les soldats serraient devenu tôt ou tard des monstres… Elle fini par soupirer en acceptant la situation. Elle ignorait ce qui était le pire entre mourir et devenir un Stal ou vivre dans la peur et se transformer en monstre…

Même Vahana ne semblait pas être d’accord avec les agissements de son maître. Elle lui lança un regard tandis que ce dernier lui fit son éternel sourire amusé. La chevalière fini par soupirer en voyant le regard d’Hilda. Si la Princesse savait à quel point la chevalière s’en voulait.

Mais la Princesse le savait. Elle entendait tout ce que pensait la chevalière. Et depuis la mort des soldats, ses pensées n’étaient que remords et souffrances. Même le combat contre le chevalier dragon ne lui avait pas changé les idées. Cela avait même aggravé la situation suite à l’otage qu’elle avait oublié.

Car si Vahana semblait sans défauts, elle en avait pourtant un gros. Celui de vouloir combattre un adversaire à sa taille, peu importe le prix.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’est retrouvée face au démon des vents. Elle voulait le défier, sachant pertinemment qu’il était plus puissant qu’elle. Elle voulait le vaincre et ainsi ramener la paix en Hyrule… Mais elle avait échoué, à cela aussi.

Tout comme elle avait échoué à protéger son Roi, puis sa Princesse, à qui elle avait juré allégeance. Tout comme elle avait échoué à renoncer à sa quête de puissance, provoquant la mort de son mentor.

Sa vie était jonchée d’erreurs. Mais elle n’apprenait pas de ces dernières. Elle le savait. Mais continuait à en faire.

Et là, que faisait-elle ? N’était-ce pas une erreur de rejoindre le mage des vents ? Pourquoi avait-elle accepté ce pacte ? Pour sauver Hyrule ? Pour se racheter de toutes ses erreurs passées ?

A dire vrai, elle aurait espéré que le mage la tue. Mais cela n’a jamais été le cas. Il ne lui a même jamais fait le moindre mal. Pourquoi… ?

Tout ce que la Princesse de Lorule entendait était toute la vie de la chevalière. Une vie emplie de doutes et d’erreurs, selon Vahana. Et pourtant, cette dernière tenait bon.

Alors que la Princesse de Lorule allait s’adresser à la chevalière, Vaati en profita pour réparer le château tout en y ajoutant un miroir capable de relier le monde d’Hilda à celui d’Hyrule.

Cette dernière se contenta d’acquiescer. Certes, ils avaient le château, mais ils n’avaient pas encore la Triforce.

Triforce qui d’ailleurs n’intéressait pas le mage des vents, comme il l’avait si bien mentionnée précédemment. Pourtant, Hilda en aura besoin pour restaurer son monde. Et cela, Vaati était parfaitement au courant.

La Princesse commençait à comprendre que le mage se servait d’elle uniquement pour obtenir ce qu’il voulait. Elle lança un regard à la chevalière qui lui avait pourtant bien fait savoir qu’elle pouvait lui faire confiance.

Mais il semblerait que même la chevalière se mettait à douter.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Amalia fixait la lune comme absorbée par cette dernière. Elle ignorait pourquoi, mais elle avait quelque chose de familier. Elle en avait entendu parler dans des légendes et elle apparaissait parfois dans ce monde, mais elle ne l’avait jamais vue avant maintenant.

Elle senti alors quelque chose tirer sur ses vêtements pour attirer son attention. Elle fini par baisser le regard pour croiser celui inquiet des deux garçons à ses pieds. Elle fit un léger sourire, avant de s’abaisser à leur hauteur.

Amalia : « Je sais que ça paraît effrayant mais… Il ne vous arrivera rien. Je suis là pour vous protéger. » Dit-elle avec un sourire empli d’assurance, tandis que les deux jeunes Link hochèrent la tête négativement. ILS la protègeraient et pas l’inverse, quand est-ce qu’elle comprendra ?

Amalia se contenta de ricaner tout en ébouriffant leurs cheveux avec une de ses mains avant de se relever, apercevant Impa et Darius qui les rejoignaient.

Amalia : « Générale, Capitaine, contente de vous revoir. » Dit-elle avec un léger sourire avant de se retourner à nouveau vers la lune.

Karra : « J’ai un mauvais pressentiment avec cette lune… » Dit-elle, commençant à paniquer.

Amalia lança un regard à Karra, avant d’apercevoir au loin des silhouettes se diriger vers eux. Elles ne semblaient pas humaines, à dire vrai, on dirait même les monstres qu’ils ont abattus dans les plaines lorsque tout ceci à commencer.

Nepheith : « Ne serait-ce pas… »

Amalia : « Ainsi donc ce n’était pas qu’une légende… La lune de sang ramène les monstres tombés au combat à la vie… » Dit-elle, en se tenant le front, commençant à avoir une migraine probablement due à la fatigue.

Karra : « Attends, attends, attends… CA VEUT DIRE QUE TOUT CE QU’ON A FAIT PRECEDEMENT N’A SERVI A RIEN ?! ET QUE ROBOL ET TOUS CES SOLDATS SONT MORTS POUR RIEN ?! » Dit-elle, en colère et attristée à la fois.

C’est alors qu’un bruit sourd de pas se fit entendre. Comme une immense bête qui se déplace.

Impa : « J’ai bien peur que ce soit le cas… » Dit-elle en serrant les dents, tandis qu’un Roi Dodongo complètement noir se faisait voir au loin, derrière les silhouettes.

Amalia : « C’est vraiment pas le moment… » Dit-elle en se tenant la tête, tandis qu’elle commençait à avoir de plus en plus mal.

Hélas, les monstres s’approchèrent de plus en plus. Et l’énorme Dodongo noir aussi.

Amalia
Admin

Messages : 62
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude 1 : Alliance Tiers

Message par Riwanon le Mar 14 Aoû - 1:56



Le château d'Hyrule était pleinement illuminé par la lueur de La lune rouge couleur sang et la pluie qui avais cesser depuis avais laisser des trace sur le sol dans tout la partie extérieure du château, et tendit que les monstres se relever dans son essaim. La fragile alliance formé par Vaati semblait déjà en train de s’effrité ? Non , tout cela il l'avais prévu... Mais pour autant il ne fit rien paraître, assis sur son trône en faisant ainsi réapparaître la statue du roi dans la salle du throne ainsi que quelque autre statue et autres portraits en tout genre.

Les réel intention de Vaati était un véritable mystere pour tout le monde. Autant pour la princesse que pour ses alliées Vahana ne semblait pas comprendre les motivation qui lui on permis de resté en vie, Raysol lui ne sais pas vraiment par quel miracle il c'était retrouvé dans cette équipes puisque le jeune Zora semblait plutôt tapé sur le système du Sorcier Minish. Et la princesse commencer à comprendre qu'elle ne servais que de pions, néanmoins pour pour Vaati celle-ci était un pion de marque et c'est pour cela qu'il aller quand même l'aider, a sa manière.

De ce fais, Hilda lança un regard à La chevalière, mais même celle-ci ne savais plus réellement quoi pensé. C'est alors que le petit rire sournois de Vaati raisonna dans la piece.

Vaati : " Qui a-t-il Princesse, vous souhaiter me faire part d'une quelconque requête ? " Demandat-il en étant accoudé le poing sur la joue " A moins, que vous souhaiter me reprocher quelque chose " Reprit-il de manière légèrement sarcastique, se qui fit brièvement réagir la princesse qui aller répliquer un instant avant de finalement se taire poing fermer sur la poitrine et le regard incertain mais toutefois légèrement menaçant, elle se sentait comme trahis mais il était trop tot pour en avoir le cœur net. Et les parole de la chevalière semblait encore raisonner dans sa tête se qui la fit douté.

Pourtant La chevalière elle même commencer a douté d'elle même et des intentions de Vaati. Mais alors qu'elle ne bouger pas. La petite ombre s'était rapprocher d'elle en la regardant dans droit dans les yeux. Au meme moment Raysol qui n'avait plus rien a faire sortir sans dire un bruit afin de ce diriger vers la fontaine tendit que Levia pestait dans plusieurs langues mais le zora fit comme ci de rien n'était et parti en attendant de future ordre. D'ailleurs cela passa presque inaperçue car a l'expection de Vaati personne en remarqua son départ, puis qu'il semblait presque tous pensif en particulier Hilda mais le Sorcier sombre reprit.

Vaati : " Hmm, une derniere chose princesse, je vous conseil pour évité de vous transformer de resté dans ce monde, maintenant que nous savons qui souhaite récupéré la triforce nous allons la laisser faire le sale travaille Votre place, une fois fais vous pourez vous la procuré facilement, en attandant les quartier de la princesse Zelda sont votre sauf si vous préferez retournez dans votre monde. " Dit- il sachant pertinemment se qu'elle allais faire avec un léger ricanement avant de disparaître dans une sombre fumée en rajoutant " Ma chere, je vous attend dans les vos ancien quartier'' se fit entendre sa voix avec un léger échos dans la salle. Après ses dire la princesse semblait ne plus savoir quoi pensé et se mirent a posé le poing fermer de nouveau sur sa poitrine tete baisser.

Quelque instant après, la petite ombre fit d'un regard méfiant un coup d'oeil a gauche puis a droite, ne voyant plus que la princesse et La chevalière il sortir de son inventaire une toile enrouler d'ont on pouvais voir qu'elle avais était coupé au couteau ou à l'épée . Shadow attrapat les deux bout, avant de hiser haut ses deux petit bras face à Vahana. Et lors que la toile se déroula on pouvais y apercevoir la chevalière peinte dans une armure blanche immaculé, puis le petit passa sa tete par dessus la toile, et il fit un sourire à la chevalière espérant lui faire plaisir.


Pendant ce temps Sur le campement La lune rouge écarlate n'étais pas des plus propice pour l'armée d'hyrule, et alors que des horde de montre se relever la commandante ne semblait pas ce sentir bien.
Et Impa ainsi que Darius semblait l'avoir remarquer, et alors que le petit groupe faisait face a ceci, Jolph se mit a courir entre les tentes avant de Hurler

Jolph : " Tous as vos poste nous somme attaquer ! Défendait le campement.'' Criat-il affoler a plusieurs reprise.

Darius : " Décidément il est annonciateur de mauvaise nouvelle.. " Dit il un peux désespéré par le membre de son escouade. Mais il reprit en voyant Amalia ne pas aller bien alors il se rapprochât d'elle inquiet. " Ama' ça ne va pas ?! Nepheith Karra aller la mettre à l'abri le temps que ça aille mieux ! " Dit-il temdit que les deux petit la regarder d'un air fort inquiet en étant attacher a ses jambe.


Riwanon
Admin

Messages : 82
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-poke-emblem.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interlude 1 : Alliance Tiers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum